On connaissait le Alain Chamfort qui, poussé par Claude François, envahit les ondes dès le début des années 70 avec ses 45T à succès comme Dans les ruisseaux, Signe de vie, signe d'amour, L'amour en France ou Adieu mon bébé chanteur... Puis, plus tard, il devint mondialement célèbre avec son tube, Manureva. Il se dévoila alors comme un chanteur romantique moderne à la voix paradoxalement frêle et pleine d'assurance.

Mais on oublie souvent que le chanteur, discret au quotidien, est aussi pianiste de formation. Il est aussi un amoureux du jazz et joua souvent Art Tatum, Erroll Garner ou John Coltrane.

De même, il signa nombre de chansons pour ses contemporains (notamment Véronique Samson) et sut lui-même s'entourer des plus grands paroliers : Etienne Roda-Gil ou Serge Gainsbourg.

YSL

Un sigle, plus que des initiales, identifiables au premier coup d'œil, c'est dire la popularité du couturier, qui commença pourtant en suivant des études de philosophie...

Andy Warhol dit un jour de lui : "C'est le plus grand artiste français vivant du siècle. Il fait l'unanimité à l'échelle planétaire". Maintenant, les deux ont disparu, mais ils ont marqué leur empreinte dans l'histoire de notre société et symbolisent une époque révolue, celle de la liberté d'expression dans des domaines aussi écclectiques que la peinture, la poésie, la haute couture, la mode ou la photographie.

Yves Saint-Laurent, c'est l'homme qui a dévoilé son homosexualité sans jamais en faire la défense d'une cause - encore souvent critiquée de nos jours -, naturellement, sans s'exposer outre mesure, mais en faisant fi des jugements du grand public.

YSL, c'est celui qui osa mettre la femme à l'égal de l'homme en lui faisant porter des tailleurs-pantalon et des smokings. C'est aussi celui des collections "Trapèze" où la femme semble prendre le pouvoir du haut de ses robes aux formes géométriques très marquées, chaussée de hautes cuissardes.

YSL, c'est encore des fragrances au goût nouveau et une soif de vivre son époque jusqu'à ses derniers instants, en juin 2008.

C'est l'homme qui sublima la femme, aussi il n'y a rien d'étonnant au fait qu'un amoureux des femmes comme Alain Chamfort lui rende hommage à travers un album.

La genèse de l'album

Il y a 7 ans, Pierre-Dominique Burgaud, célèbre parolier auteur de la comédie musicale "Le Soldat Rose" (avec Louis Chédid et Shirley & Dino), vient le chercher pour lui proposer ses textes en hommage au couturier. Alain Chamfort y croit et commence à composer les musiques. Il n'a pas sorti d'album depuis 6 ans et sa carrière s'étiole, mais le chanteur, qui reste cependant actif, entame alors la tournée des maisons de disques pour "signer" son album en préparation. Celles-ci, rendues frileuses par la contexte de l'économie du disque actuelle, refusent le projet.

N'hésitant pas, Burgaud et Chamfort décident alors de co-produire eux-même l'album en faisant un pied de nez aux labels récalcitrants. "Une vie Saint Laurent" sort le 16 février 2010, sur internet au prix de 5,50 € (ce qui est un exploit lorsqu'on sait combien coûte la production d'un disque) et sous forme d'un magnifique livre-disque (23 €) dans les librairies.

"Une vie Saint Laurent"

En 16 chansons, la vie peu banale et parfois romanesque du couturier est évoquée, comme une grande balade à travers les changements de la société contemporaine.

  • Oran (où YSL est né en 1936),
  • À droite de Dior (qui le remarqua en premier et lui fit développer ses talents de créateur),
  • Smoking or not smoking (qui évoque, bien sûr, sa plus grande révolution en matière de mode féminine),
  • Le jeune homme au balcon (qui n'est autre que le couturier, à l'époque où il commence à être mondialement connu et assailli par les médias... jusqu'à sa mort),
  • Pas de guitare (sur sa rencontre avec Pierre Bergé qui fut son conseiller et son compagnon jusqu'à la fin)
  • ou Adieu Monsieur Saint-Laurent qui sonne comme un hommage vibrant...
Autant de chansons pleines de tendresse et de délicatesse, amplifié par la voix suave d'Alain Chamfort qui met en valeur les paroles de son ami. L'orchestration, qui mêle les samples et les instruments acoustiques, est dénudée, comme pour laisser plus de place à l'homme...

Retrouver Alain Chamfort