Développé par Chris Metzen, concepteur chez Blizzard Entertainment, World of Warcraft est considéré aujourd'hui comme le MMORPG le plus connu et le plus vendu dans le monde.

Une petite définition s'impose pour les «non-initiés». Un MMORPG est un jeu de rôle massivement multijoueur, soit un jeu de rôle (le joueur crée un personnage virtuel qui prend place dans une histoire) allié à un jeu en ligne (fonctionnant sur le Net). Ce type de jeu repose sur une histoire dense et complexe, où chaque joueur a un rôle.

Les principaux points forts de ces jeux sont d'une part leur constante évolution. En effet, même lorsque le joueur quitte le jeu, ce dernier continue de se développer. Par ailleurs, ils créent des liens sociaux et regroupent de massives communautés. Ainsi, un joueur japonais peut participer à une «mission» avec un joueur européen par exemple.

World of Warcraft est sans doute le fer-de-lance des jeux MMORPG. Son histoire repose sur de solides bases comme un scénario de film mais évoluant continuellement. Si le jeu est la suite de la série des Warcraft sur PC, son appartenance aux MMORPG lui donne désormais un tout autre aspect.

World of Warcraft: ses débuts

En 2004, est sorti le premier opus de la série Warcraft en version MMORPG: World of Warcraft. L'histoire sur fond d'Heroic Fantasy (des héros poursuivant un but, une quête) se déroule sur la planète d'Azeroth. Une armée de démons, la Légion Ardente sous le contrôle de Sargeras (Titan tombé dans la folie) voulut envahir le monde d'Azeroth.

N'ayant réussi leur conquête et bannis d'Azeroth, les derniers survivants de la Légion Ardente trouvent refuge sur Draenor, une planète peuplée de créatures à la peau verte, les Orcs. Bien décidés à se venger des peuples d'Azeroth, les démons utilisèrent leur magie maléfique sur les Orcs, devenant des monstres avides de sang et consumés par une rage sans borne. Leur retour sur Azeroth est couronné de succès, les différents peuples de ce monde choisirent leur camp, rallier la cause des Orcs (devenant la Horde) ou se battre pour récupérer leurs terres. Ces derniers ont donné naissance à l'Alliance.

C'est dans ce contexte que le joueur commence, il crée un avatar (personnage virtuel) en choisissant sa faction, l'Alliance ou la Horde. L'écran d'accueil vous permet de choisir l'une des races qui composent les factions, vous devez ensuite déterminer sa classe (par exemple un Elfe de la Nuit chasseur pour l'Alliance ou bien un Orc guerrier pour la Horde), un texte informatif raconte l'histoire de chaque race et donne des informations sur les capacités de chaque classe. Enfin, dans le jeu différents métiers à apprendre (2 maximum par personnage) permettent d'améliorer son personnage (forgeron, enchanteur, ingénieur...).

Puis pour commencer à jouer, il faut choisir un royaume. En fait ces royaumes désignent les serveurs qui hébergent le jeu, en effet un mmorpg n'est pas utilisable seul. Par l'intermédiaire de votre compte, vous vous connectez à une plate-forme réunissant les milliers de joueurs.

Les joueurs commencent au niveau 1 et doivent atteindre le niveau 60 par le biais de quêtes, de combats. Les monstres les plus puissants (Boss) sont dans des donjons peuplés de créatures, les joueurs forment des groupes (5, 10, 25 voire 40 joueurs) pour terminer ces donjons et obtenir des objets rares (armes, équipements pour son armure, ...).

The Burning Crusade

BC est l'extension de World of Warcraft, c'est en fait un pack additionnel que l'on rajoute au jeu initial. Cela donne accès à de nouvelles races, des zones de jeu inédites, des capacités complémentaires...

L'histoire est le prolongement du scénario de départ, la Horde et l'Alliance traversent un portail vers Draenor, désormais surnommée l'Outreterre. De nouveaux défis attendent les joueurs, notamment un combat contre le démon Kil'Jaeden et Illidan. Des races supplémentaires dans les deux factions disponibles. L'extension se vend à 2,4 millions d'exemplaires en une journée.

Wrath of the Lich King

Désormais, l'Alliance et la Horde font cause commune pour combattre le Roi Liche, un mort-vivant désirant supprimer toute trace de vie sur Azeroth. Une nouvelle classe est disponible, le Chevalier de la Mort, que l'on peut associer à chaque race des factions.

Meilleur qu'un réseau social?

Si chaque joueur est seul derrière son ordinateur, le jeu lui permet de communiquer avec des milliers d'autres. Son interface est composée d'une barre actions (où l'on place les sorts, des objets), et d'une fenêtre où l'on peut interagir avec les autres, une version ludique des messageries instantanées. Les joueurs peuvent se regrouper sous forme de «guildes». Les différents métiers engendrent également un commerce entre les joueurs (amélioration d'une pièce d'armure par un joueur «forgeron» contre une certaine somme de pièces d'or).

Un succès planétaire

Outre l'aspect ludique, les intérêts financiers sont colossaux et les produits dérivés fleurissent. Entre les peluches, les cartes à collectionner ou bien des packs ajoutant des objets dans le jeu, les bénéfices engrangés par Blizzard Entertainment sont gigantesques. Aujourd'hui, il y aurait environ 12 millions de comptes actifs, chaque joueur payant un abonnement de 13 euros par mois (prix variant selon les spécificités du compte). L'entreprise n'hésite pas à organiser des «conférences» réunissant des joueurs du monde entier (Blizzard Convention ou BlizzCon), lancement de publicités pour les dernières extensions.

La dernière née, Cataclysm, s'est vendue à 3,3 millions d'exemplaires en 24 heures. Si vous commencez ce jeu, vous devrez acquérir le jeu et ses 3 extensions pour profiter pleinement des fonctions de World of Warcraft, alors préparez votre épée et partez à la conquête des 85 niveaux... et affrontez Aile de Mort, un dragon délivré de sa prison des profondeurs d'Azeroth.