Depuis la nuit des temps, l'homme se soigne avec les plantes et en agrémente son ordinaire. Au Moyen-Âge, les épices fort coûteuses sont malgré tout abondamment utilisées. On les retrouve dans de nombreuses recettes où elles aident non seulement à la conservation mais également pour camoufler certaines saveurs un peu douteuses ou masquer des odeurs peu agréables. Les techniques de vinification étant ce qu'elles étaient, les épices macérées dans le vin l'adoucissent. A cette époque, elles ont la réputation de lutter contre les épidémies, notamment la peste. Les détrousseurs de cadavres se protégeaient en s'imprégnant et en consommant un vinaigre fortement épicés, justement nommé "le vinaigre des quatre voleurs".

Le curcuma

Surnommé l'or des Indiens du fait de son pouvoir colorant aussi puissant que le safran, le curcuma possède des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires puissantes, il agit favorablement sur le cholestérol, les troubles digestifs et le cancer. Les Indiens sont quatre fois moins sensibles au cancer de la prostate que les Occidentaux. En cuisine, le curcuma agrémente l'omelette, la ratatouille, le potage aux tomates, le poulet tikka ou tandoori et autres recettes indiennes, de même que les cassolettes de poissons.

Le piment d'Espelette

Il existe une variété infinie de piments, mais seuls 10 villages du Pays Basque ont obtenu une Appellation d'Origine Contrôlée (A.O.C.). Séchés naturellement à l'air libre et ensuite broyé en une fine poudre, le piment d'Espelette est un antiseptique, riche en vitamine C, il favorise une bonne digestion. Ce piment relève, sans agressivité, les plats tels que les ratatouilles, les bouillabaisses et autres plats du Sud.

Le poivre cubèbe

Ce poivre à queue est originaire d'Indonésie. Moins corsé que le poivre noir mais plus persistant et frais, il est très prisé des Chinois pour ses qualités antiseptiques et stimulantes des voies respiratoires. Il se marie fort bien aux volailles, foie gras et desserts chocolat-orange. Les maîtres-chocolatiers l'associent de plus en plus fréquemment à leurs recettes.

La cardamome

Blanche, noire ou verte la cardamome - et non cardamone - provient d'Inde où elle entre dans la préparation des curry. Ses graines possèdent de multiples propriétés, elles sont digestives, toniques et stimulantes. Elles réveillent les recettes d'agneau, de poisson et parfument le thé.

La badiane ou anis étoilé

L'anis étoilé entre dans la composition du fameux mélange "cinq épices" et son arôme puissant participe à la fabrication d'alcools tels le pastis et l'ouzo. La badiane, outre ses vertus culinaires, est reconnue pour ses effets diurétiques et cardiaques. Elle est également connue pour son action sur les voies digestives. En cuisine, on l'associe aux viandes blanches et aux desserts.

La cannelle

Une des épices qui entre dans la composition du "vinaigre des quatre voleurs", la cannelle a depuis toujours la réputation d'assainir et d'éloigner les infections. Des études ont mis en évidence les bienfaits de la cannelle sur la glycémie et il est de plus en plus conseillé aux diabétiques et aux personnes qui suivent un régime amaigrissant de se munir d'une petite boîte, contenant de la cannelle et autres saveurs, à respirer aux moments des envies irrépressibles de sucré. Cette épice fait des merveilles dans les recettes de pâtisserie : spéculoos, pain d'épices, petites crèmes, compote de pommes, ...

Le gingembre

Rhizome charnu et biscornu, le gingembre est connu depuis plus de 6000 ans en Asie où ses vertus ne sont plus à démontrer. Utilisé pour son action antioxydante et anti-inflammatoire, il possède des molécules qui résistent aux bactéries et aux infections hivernales. Le gingembre lutte formidablement bien contre les nausées, de la femme enceinte notamment. Par contre, sa réputation d'aphrodisiaque n'a pas encore été scientifiquement prouvée. Frais, en poudre ou confit, le gingembre et ses parfums enchantent les recettes à base d'agrumes : confiture d'oranges au gingembre par exemple. Une pincée de gingembre ajoutée à votre infusion lui donnera du peps.

La vanille

La gousse de vanille est le fruit de certaines variétés d'orchidées tropicales. Non contente d'être apaisante, antiseptique et purifiante la vanille est au coeur d'études concernant l'apnée des nourrissons. Tout comme la cannelle elle calme les envies de barres chocolatées et autres douceurs parfois interdites.

En conclusion : usons et abusons de toutes ces épices qui nous sont offertes. Elles réveillent et transforment nos plats tout en apportant un plus à notre santé. Alors pourquoi bouder son plaisir ? Joignons donc l'utile à l'agréable !

Du même auteur sur Suite101 :


Se soigner avec le thym

L'extrait de pépins de pamplemousse, l'antibiotique naturel