La fondation pour la sculpture contemporaine, est créée à l'Isle-sur-la-Sorgue près d'Avignon afin d’accueillir des expositions temporaires. D’importants travaux ont transformé un hôtel provençal du XIXe, situé en bord de Sorgue, pour en faire la Villa Datris, 'un lieu unique et magique' habité par la sculpture.

Réunissant une cinquantaine d’artistes français et internationaux, l’exposition "Mouvement et Lumière" explore les différentes facettes de deux mouvements majeurs du XXe siècle :

  • l’art cinétique
  • l’art optique.
L’ensemble des espaces de la Villa Datris, des jardins aux salles d’exposition de la villa provençale, s’anime aux rythmes de 85 œuvres toutes en lumière et en mouvement.

Historique de ces deux créations artistiques du XXe siècle

C’est en 1955, que l’épopée de l’Art cinétique débute lors d’une exposition à la galerie Denise René sur une proposition de Victor Vasarely, considéré comme l’un des précurseurs les plus influents de la mouvance cinétique.

Les artistes cinétiques travaillent sur l’espace et la lumière, d’autres axent leurs recherches sur le mouvement pour libérer l’œuvre, tant physiquement que symboliquement. D’autres encore cherchent, au moyen de phénomènes optiques et lumineux, à restituer le caractère instable, changeant d’un monde que l’on donnait autrefois pour fixe et immuable.

Dix ans plus tard (en 1965) l’appellation 'Op’art' s’impose en Europe et va concurrencer l’art cinétique. L’appellation trouve son origine dans l’abréviation de l’expression 'Optical art' qui a cours en Angleterre pour désigner des travaux axés sur des jeux d’optiques.

C'est ainsi que sont exposés les témoins de ces années où chacun d'eux a voulu rechercher une vérité picturale à travers le mouvement et la lumière

Les visiteurs peuvent découvrir diverses oeuvres :

  • Cinétiques
  • Néons
  • Lumières (light boxes)
  • Architectures en béton éclairées de faisceaux de fibres optiques
  • Mobiles d’Alexandre Calder
  • Optical art
  • Sculptures interactives
  • Pièces de sculpteurs utilisant le son
  • La couleur en mouvement

L’exposition 'Mouvement et Lumière' est un voyage dans l’histoire de l’art cinétique et optique

Au total 85 œuvres illustrent le thème du mouvement et de la lumière que Tinguely définissait par cette phrase 'l’unique chose stable, c’est le mouvement partout et toujours'.

Qu’il s’agisse d’un mouvement réel créé par le moteur ou la lumière ou d’un mouvement virtuel créé par l’illusion optique, toutes les sculptures exposées font appel à la participation du public invité à faire partie intégrante de l’œuvre en jouant avec celle-ci.

C’est ainsi que sont exposés les témoins de ces années où chacun d’eux a voulu rechercher une vérité picturale à travers le mouvement et la lumière… créant ainsi le cinétisme et l’art optique sous toutes ses formes d’expression.

Renseignements pratiques