La recherche d'emploi est basée sur un malentendu entre ce que les chercheurs d'emploi offrent : un CV et une lettre de motivation et ce que les employeurs recherchent : des preuves concrètes des compétences à travailler. Selon Richard Nelson Bolles, auteur du manuel du chercheur d'emploi, "What Color Is Your Parachute" rééditée chaque année aux Etats-Unis depuis 1975,

Les méthodes préférées par les employeurs pour recruter, donc pour trouver un emploi sont :

  • La promotion interne des salariés en CDD, en intérim, à temps partiel, des bénévoles, des stagiaires, etc..
  • Les autres employeurs qui peuvent leur recommander des salariés qui pourraient occuper leurs postes vacants,
  • Les employés qui leur recommandent des personnes qui travaillent ailleurs,
  • Les candidatures spontanées avec des candidats qui apportent la preuve de leurs réalisations,
  • Les relations qui peuvent leur recommander des employés potentiels parmi leurs connaissances,
  • Les cabinets de recrutement,
  • Les annonces passées dans les journaux et magazines divers,
  • La lecture des CV
Les employeurs recherchent en priorité, :

  • ce sont des personnes qui travaillent déjà et qui utilisent leurs compétences,
  • les personnes recommandées par d'autres dans le cadre du travail,
  • les réalisations concrètes : la mise en oeuvre des compétences,
  • et en dernier seulement les cabinet de recrutement, les annonces et les cv : le déclaratif.
Vous avez donc plus de chance de trouver le travail que vous désirez :

  • chez l'employeur chez qui vous travaillez déjà par une promotion ou une mutation interne,
  • chez un collègue de votre patron,
  • si vous connaissez un salarié du patron chez qui vous aimeriez travailler.
  • sans ce réseau, les candidatures spontanées vous aideront à condition que vous puissiez apporter des preuves concrètes de vos réalisations.
Enfin, c'est avec les cabinets de recrutement, les annonces et le CV, que vous avez le moins de chance. Ces méthodes ne reposent que sur des discours, du déclaratif. Et, de la parole aux actes... Il suffit de mener quelques entretiens de recrutement pour saisir le manque de pragmatisme de ces méthodes.

Pour multipliez les chances d'emploi, il vous faut donc :

  • chercher stages, intérim, cdd, etc.. dans l'entreprise dans laquelle vous désirez travailler,
  • demander à votre patron de vous recommander auprès d'un autre patron,
  • en parler à vos amis qui travaillent en leur demandant de vous recommander,
  • faire des candidatures spontanées,
  • dire à toutes les personnes que vous connaissez ce que vous recherchez,
Quant aux cabinets de recrutement, aux annonces, et à l'envoi de CV, bien sûr vous pouvez répondre si vous correspondez aux critères et vous aurez encore plus de chances, si vous êtes encore en emploi. Si l'emploi que vous visez est très concurrentiel inutile de répondre si vous ne répondez pas aux critères ; surtout en période de crise, l'employeur a toutes les chances de trouver une personne qui correspond à sa demande. Dans le cas contraire, vous pouvez tenter votre chance.

Si vous avez des inquiétudes quant à votre poste, si vous envisagez de changer de travail, il vous faut anticiper et engager une recherche alors que vous êtes encore en poste. N'attendez pas vos fins de contrat ou le licenciement pour commencer à prospecter par relations.

Cette façon de rechercher du travail remet la personne et les relations humaines au centre de la reconnaissance des compétences. Travailler c'est agir ; pas déclarer que l'on va agir. On est bien loin de la froideur impersonnelle et déclarative du cv et de la lettre de motivation. En concentrant votre recherche d'emploi sur vos actions, vos preuves d'action et votre relationnel, vous accélérez votre réussite.

Source : "What Color Is Your Parachute, A Practical Manual For Job Hunters And Careers Changers" - Richard Nelson Bolles - 2007