Cette année, c'est décidé, la crise ne passera pas par nous ! Mais comment faire pour renouveler les indispensables : vêtements, livres, DVD, CD, jeux vidéos, jouets pour les enfants, objets de puériculture et même... voiture ou appartement, ou bons plans pour recevoir des échantillons gratuits de couches et de produits pour bébé. Savez-vous que tout se troque ? Les bons points du troc ? Vous pouvez obtenir à peu près tout ce dont vous avez besoin sans dépenser un sou, tout en vous débarrassant des objets dont vous ne vous servez plus et qui feront des heureux ailleurs... Après tout, le troc est une attitude très écolo. En effet, vous pouvez donner une seconde vie à vos objets en luttant directement contre la surconsommation, mais aussi obtenir ce dont vous avez besoin en faisant de belles économies.

Quelles sont les origines du troc ? Comment troquer mes objets sans passer par un vide-grenier qui n'attire plus grand monde et qui ne me fait pas gagner d'argent si facilement que cela ? Quels sont les bons plans, les bons sites Internet pour troquer en toute sécurité ?

Qu'est-ce que le troc ? Origines et histoire

Le troc est le plus ancien système d'échange connu, pas besoin de monnaie avec ce système qui consiste tout simplement à échanger un objet contre un autre d'une même valeur, selon les deux "contractants"... Il peut s'agir aussi d'un service qui est échangé entre deux personnes ou deux groupes de personnes. Ce système d'échange sans monnaie n'a jamais totalement disparu, malgré l'apparition et la systématisation de la "monnaie" d'échange qui est basée sur la confiance que les deux contractants apportent à la valeur de la monnaie. Le mot crédit ne vient-il pas du verbe latin credere, croire ? Car tout repose sur la confiance avec la monnaie, alors que le troc permet d'échanger deux objets ou services de valeur égale sans passer par un média qui ne représente uniquement que la valeur que notre système monétaire veut bien lui accorder...

Le troc et le Local Exchange Trading System, un esprit récup' écolo sans payer de taxe

C'est ce principe fortement inspiré de la décroissance et du refus d'un capitalisme à tout crin que l'on a vu ressurgir au début des années 70. Au Canada en effet, puis en Australie et en Angleterre, sont nés les premiers "LETS", initiales de "Local Exchange Trading System". Tout s'y échange : objets, marchandises, productions locales, mais aussi savoirs, savoirs-faire et coups de mains... un cours de math contre un poulet ? Une bague contre un lecteur enregistreur "blue ray" ? Une batterie contre un ampli ? Si vous faites un tour sur les petites annonces de "troc" qui fleurissent actuellement sur les sites Internet spécialisés, vous serez surpris de la variété des échanges.

Un bon plan également pour renouveler votre maison ou votre garde-robe sans dépenser un sou, et surtout.... en échappant au fisc ! Si ces échanges toutefois restent ponctuels et ne sont pas assimilables à une profession, bien entendu. Pas de taxe sur les échanges avec le troc. Et pour adapter et traduire les LETS du monde anglo-saxon, en France et dans les pays francophones, ce sont les SEL qui se développent, "SEL" ou système d'échange local.

L'esprit du SEL est résolument solidaire : en effet, les échanges d'objets et de services favorisent aussi les échanges sociaux et l'entr-aide, voire l'insertion. Dans la mesure où tout ou presque se troque, ce système permet vraiment aux plus défavorisés comme aux "décroissants" de continuer à vivre et à échanger, même en période de crise et de restrictions budgétaires sévères pour les familles.

Les sites Internet de troc : peut-on avoir confiance ? Comment commencer à troquer ?

Le troc étant également un moyen de favoriser les échanges sociaux, n'hésitez pas à vous rendre en personne dans les SEL en consultant par exemple ce site Internet Selidaire, qui est une excellente base de données et d'informations sur le système lui-même. Le site vous propose également un annuaire des différents SEL près de chez vous, ainsi que des liens et des contacts vous informant d'actions solidaires du même type.

Beaucoup de sites Internet ont fleuri dernièrement, surfant sur la vague de succès que connait le troc : gchangetout.com, où vous pourrez tout troquer, de votre voiture à votre appartement en passant par l'alimentaire et les produits pour animaux est un bon exemple. Bien entendu, le site radins.com est la bonne adresse des troqueurs, car ce site ne se contente pas de vous donner les bons plans, les bons de réduction, les codes promos et autres échantillons gratuits. Vous y trouverez une section "troc radins", où vous pourrez par exemple échanger votre sèche-cheveux contre des produits de beauté...

Pensez également à consulter les sites et les blogs consacrés au troc de vêtements, d'accessoires et de chaussures. Robes de mariées tendance, petites robes ou sacs à main, tout s'échange.

Troc-parties sur Paris et échange d'appartements Venise, San Francisco, New York ou Londres !

Mieux encore : les free troc-parties, vous connaissez ? Une free troc-party, c'est simple ; on se donne rendez-vous, en général par Internet ou les réseaux sociaux comme Facebook, et chacun arrive avec ses objets à troquer : vêtements, accessoires, chaussures, CD, livres, DVD... le site les-bons-plans.fr organise ces fêtes de l'échange depuis quelques années en France et le succès est au rendez-vous

Et pour terminer : vous souhaitez passer des vacances sans payer l'hébergement à Manhattan, à Seattle ou à San Francisco ? Le site craigslist.com (choisissez le site de Paris si la langue anglaise vous échappe...) vous propose des annonces gratuites d'échanges d'appartement pour les vacances. Venise, Berlin, New York ou Londres ? Buenos Aires ou la Californie ? N'hésitez pas à vous rendre, même à tire de curiosité, sur le site, pour comprendre à quel point ce système d'appartement ou de maisons à échanger entre particuliers pour les vacances est dans le vent.

Avec tous ces bons plans, c'est décidé finalement, halte à la morosité, la crise ne passera pas par nous !

CONT 8