Le nouveau millénaire a apporté avec lui des nouveautés dans divers domaines : technologiques, culturelles, économiques… Sur le plan social et médiatique en France, on ne peut passer à côté de LA grande création de l’année 2000 : la télé réalité.

Ce genre télévisuel part du principe de dévoiler la vie d’autres personnes, inconnues ou célèbres, et de la diffuser quotidiennement à un large public ; prisant parfois dans le mélange de genres, tels le documentaire, le jeu, la fiction, de nombreuses nouvelles émissions, aux concepts plus ou moins originaux voient le jour chaque année et sont suivis par des milliers de téléspectateurs.

Fiction ou réalité ?

Aux origines, on retrouve une vieille émission américaine, diffusée en 1973, dont le but était de suivre le quotidien d’une famille au niveau de vie plutôt aisé, vivant à Santa Barbara.

En France, tout commence en 2001 avec le célèbre Loft Story ; issu de l’émission américaine déjà à succès, Big Brother, le concept est d’enfermer un certain nombre d’individus dans une maison, toutes commodités incluses, et de suivre leur « évolution » et leur quotidien pendant quelques semaines. Toujours sous fond de compétition, les candidats sont choisis et éliminés chaque semaine, jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un seul gagnant ou gagnante. Depuis, l’idée à été déclinée à l’infinie : en milieu sportif et de compétition (Koh Lanta), dans le domaine musical (Star Academy, Nouvelle Star), allié à une pseudo quête de l’amour (L’amour est dans le pré), la vie des célébrités arrachées à leur milieu naturel (La ferme célébrités), ou bien encore avec des concepts plus « élaborés », tels que la recherche de secrets et d’énigmes en tout genres (comme le dernier né et célèbre Secret Story). Les téléspectateurs peuvent ainsi suivre, quotidiennement, sous forme de chapitres de feuilleton, la vie intime de ces personnages plus ou moins connus, et par le biais des épisodes hebdomadaires de « direct » influencer et décider de leur destin dans le jeu.

Un succès pourtant continu

Pour assurer un tel succès, le concept à misé sur la nouveauté et la médiatisation de ces émissions ; bien différentes des fictions que l’on a l’habitude de voir à la télévision, on nous propose une expérience dite « authentique », véritable, où le spectateur est celui qui a le pouvoir. Ainsi, cette invention du voyeurisme moderne a de quoi plaire : on assiste au défilement de vies autres que celle que l’on connaît, où les gens sont la plupart du temps perçus comme plus beaux, plus intéressants, plus originaux, et qui ont surtout la possibilité de devenir des célébrités grâce à une image médiatique peaufinée. Le concept s’appuie donc sur ce principe, au de là des émissions spécifiques qui mettent en scène des « stars » dans des situations qui les rapprochent de leurs admirateurs, tout un chacun peut participer, il suffirait de le vouloir pour devenir célèbre et se « faire connaître ».

De plus, les caméras omniprésentes donnent l’illusion de l’authenticité et de la spontanéité des candidats ; on finit par s’attacher à telle ou telles personnalités, et par le vote du « prime time » en direct chaque semaine, le spectateur lui-même prend le pouvoir, ce qui lui permet en quelque sorte à lui aussi de « participer » au jeu. Ce phénomène de masse est donc devenu au fil du temps incontournable ; des scénarios bien ficelés, une « authenticité » bien orientée, les débats font rage sur les bons et mauvais côtés de ces « reality tv ». Il ne faut pourtant pas oublier le principal : dans le fond, il s’agit d’émissions ludiques et divertissantes, qui permettent de s’aérer l’esprit, et nous accrochent par des intrigues et des rebondissements opportuns, sans réellement prétendre à plus.

Petit palmarès des émissions de télé réalité dans le monde.

- La plus originale

The Pig Brother :

En Autriche, on a préféré miser sur l’original et le naturel, puisque le dernier reality tv à avoir connu le succès est entièrement basé sur la vie quotidienne et les aventures de quatre porcelets dans leur porcherie située à Helfenberg – dans le nord du pays. Les émissions sont retransmises en direct sur le web, et permettent aux internautes d’élire un « Super Cochon » chaque semaine, ayant résulté comme le meilleur dans des olympiades ou dans d’autres activités porcines. L’internaute qui remporte la finale se voit recevoir un panier garni de victuailles et charcuteries typiques (mais où sont passés les petits cochons…?).

- La plus choquante

The Big Donor Show :

Née au Pays- Bas, cette émission a soulevé une grande polémique lors de sa diffusion en 2007. Principe : une femme de 37 ans est atteinte d’une tumeur au cerveau, et candidate au don d’organes. Jusque là, tout va bien. Cependant, c’est aux spectateurs que revient la liberté de choisir, par leurs votes, qui parmi les différents candidats atteints de maladies du foie aura droit à une greffe de rein. Et, pour le mauvais goût à son paroxysme : à la fin de l’émission, la mourante aurait annoncé n’être qu’une actrice, et que l’émission n’était qu’un grand canular – mais les malades, eux, de vrais candidats à la greffe.

- La plus bizarre

What’s eating you :

Diffusée sur la chaîne américaine E ! Entertainment, cette émission met en scène des inconnus souffrant de troubles alimentaires, divers et variés. Des experts se mobilisent, sous l’œil des caméras, afin de les aider à soigner leur maladie, de les réconcilier avec leur corps, voire même à les prévenir en décelant les signes révélateurs dès le plus jeune âge. Petit bonus : les troubles dont il est question peuvent aller de la « simple » anorexie ou boulimie, au mangeur compulsif de craie.

- La plus ridicule

I want a famous face :

Une autre version de la télé réalité américaine pro chirurgie esthétique : ici, des inconnus s’inscrivent pour "passer sur le billard", sous condition de ressortir ressemblant au plus près à leurs célébrités favorites. Diffusée sur MTV, l’émission avait aussi pour principe de révéler les dessus de la chirurgie plastique, de prévenir sur les dangers et les risques encourus – et puis de permettre à tout un chacun de devenir une Pamela Anderson, une Britney Spears ou un Brad Pitt.

- La plus trash.

Inside American Jail :

Aux Etats-Unis, le concept de « télé d’actualité » fait fureur ; ainsi, l’émission Inside American Jail se propose de dévoiler le quotidien des prisons américaines, des arrestations sanglantes, à toutes les difficultés de la vie carcérale, en passant par l’exposition des réalités crues et parfois choquantes des prisonniers. Âmes sensibles s’abstenir : sur le principe du documentaire, on expose tout, sans fioritures ni détours, la caméra se plaçant du point de vue des policiers.

LIENS:

Des statistiques intéressantes :

http://tele-realite.vrai-nom.com/

http://www.pigbrother.at/

http://www.lefigaro.fr/international/20070529.WWW000000316_quand_la_telerealite_met_en_jeu_des_dons_dorganes.html

http://www.whatseatingyou.com/

http://www.mtv.com/shows/i_want_a_famous_face-2/series.jhtml

http://www.trutv.com/shows/inside_american_jail/index.html

(Attention – certaines images ou propos pourraient heurter la sensibilité des plus sensibles)