En 2012, on a fêté le centenaire de la parution du roman "Tarzan chez les singes" d'Edgar Rice Burroughs. Alors qu'une trilogie commandée par la Warner serait en préparation, le succès de l'histoire de Tarzan, enfant sauvage élevé par les singes, ne se dément pas et continue d'entretenir les fantasmes. Objet de 12 000 BD et de nombreuses versions cinématographiques, ce personnage culte, mondialement connu est aussi, depuis sa parution, l'une des stars de la littérature enfantine.

Un enfant élevé parmi les singes en Afrique Equatoriale

Créé par l’Anglais Edgar Rice Burroughs, le personnage de Tarzan, de son vrai nom John Clayton III, Lord Greystoke, issu de l’aristocratie britannique, voit le jour en 1912. C’est avec la BD, puis le cinéma, qu’il devient un mythe.

Plusieurs fois porté à l’écran, avec notamment le champion olympique de natation Johnny Weissmuller, ce personnage de légende continue d’entretenir les fantasmes liés aux histoires extraordinaires d’enfants élevés seuls en milieu hostile: le "roi de la jungle" est recueilli par une guenon, et élevé dans une colonie de primates; le célèbre Mowgli du « Livre de la jungle » de Rudyard Kipling grandit parmi les loups; d’autres sont livrés à eux-mêmes comme « L’enfant sauvage » de François Truffaut, tiré d’une histoire véridique.

L’histoire de Tarzan, le « bon sauvage », s’appuie à la fois sur les théories du darwinisme social, et sur le concept de l’archétype, l’une des figures masculines de la psyché de la femme. Archétype machiste et dominateur, sujet d’une admiration inconsciente collective, le personnage soulève des questions philosophiques sur l’animalité de l’homme, l’écologie, la « science sans conscience », sans oublier la sexualité, cristallisée par l’attirance de Jane pour une force « primitive ».

Tarzan chez les singes, l’histoire d’un succès planétaire

Le premier roman « Tarzan of the Apes » (« Tarzan chez les singes » dans la version française de 1926), naît de la plume d’Edgar Rice Burroughs, un ancien livreur de glaces, vendeur de taille-crayons, surveillant de train et... chercheur d'or !

Considéré à plus d'un titre comme l'un des précurseurs de la science-fiction (il aurait largement inspiré la "Guerre des étoiles"), Burroughs s’est rendu célèbre avec le personnage de John Carter ("Under the moons of Mars", dont une adaptation produite par les studios Disney avec Willem Defoe et Taylor Kitsch doit sortir sur les écrans en 2012), avant d’imaginer ce nouveau personnage dont l’histoire paraît sous forme de feuilleton.

L’auteur est bien loin d’imaginer le succès planétaire que va rencontrer son héros : le feuilleton devient BD sous le crayon d’Harold Foster et de Burne Hogarth, avant d’être adapté au cinéma. 43 films vont suivre, 500 émissions de radios et pas moins de 12 000 bandes dessinées !

L’histoire des Greystoke

Un navire fait naufrage au 19e siècle sur les rives d’Afrique Equatoriale : à son bord, Lord Greystoke 2e du nom, aristocrate anglais, et son épouse enceinte, Alice, qui survivent à la mutinerie de l’équipage et au naufrage du navire.

Le couple trouve refuge dans la jungle et y construit sa maison dans les arbres, maison dans laquelle Lady Greystoke donne naissance à son fils avant de succomber à la malaria. Le comte Greystoke est tué par un singe. C’est une guenon qui vient de perdre son petit qui va élever l’enfant.

Devenu adolescent, Tarzan retrouve par hasard la cabane de ses parents et divers objets leur ayant appartenu : des livres, grâce auxquels il va apprendre seul (!) l'anglais, et surtout un couteau, qui lui permet d’asseoir sa suprématie sur le peuple singe.

Dans la version de D.S. Van Dyke de 1932 avec Johnny Weissmuller et le singe Cheeta (récemment disparu à l’âge de 80 ans mais qui n’existe pas dans la version romancée !), Tarzan devenu adulte rencontre une jeune anglaise Jane Porter, qui participe à une expédition scientifique. Jane sera séduite par l’homme et son mode de vie, et le rejoindra dans la jungle, avant que de nouvelles aventures les mènent en Amérique.

Dans la version « Greystoke » de Hugh Hudson, une expédition retrouve l’héritier 20 ans plus tard, et tente de le ramener à la civilisation : le jeune Greystoke retrouve son grand-père, son château et ses terres.

Tarzan au cinéma

C’est d’abord Elmo Lincoln qui incarne au cinéma le tout premier Tarzan. Il sera suivi de Lex Barker, Buster Keaton et Gordon Scott. A l’époque, le cinéma est muet, et le cri de Tarzan ne retentira qu’à la naissance du cinéma parlant.

Johnny Weissmuller prend le relais entre 1930 et 1940, et popularise par l’image ce seigneur de la jungle, qui épousera la belle Jane en pleine jungle africaine avant de la suivre vers la civilisation. Au cours de leurs aventures, Tarzan et Jane recueilleront Boy, un bébé survivant du crash d’un avion et dont les parents ont été tués, et l’élèveront comme leur fils.

Pas moins de 43 films ont mis en scène les pérégrinations de Tarzan l’homme-singe, dont le très remarqué « Greystoke » de Hugh Hudson en 1984, avec l’acteur Christophe Lambert dans le rôle-titre et Andie Mac Dowell dans celui de Jane (rôle qui aurait dû être tenu par Isabelle Adjani).

A l’occasion du centenaire de la parution du roman, la réalisation d’une trilogie, dont le premier volet a été confié à Craig Brewer par la Warner, est en cours. Le film pourrait sortir en 2013.

Sources : Wikipédia