Le souper de la nuit précédent la nouvelle année se déroule souvent entre amis, à contrario des agapes de Noël qui se passent généralement en famille. Voici une sélection de mets gastronomiques, des plus simples aux plus élaborés, respectant tous les budgets. De l'humble souper maison gourmand économique, au dîner raffiné qui permettra aux cuisinier(es) d'exercer leurs talents culinaires.

Des superstitions, croyances porte-bonheur pour l'année à venir

Dans le monde entier, persistent des coutumes qui dit-on portent chance durant toute l'année. En Haute-Saône, il se disait que les premiers à boire l'eau de la fontaine (humains et bêtes) seraient heureux et prospères toute l'année. Cette première eau de l'année était alors nommée la fleur ou la crème de l'eau. La première personne ayant eu la chance de consommer cette eau déposait alors un objet sur la margelle du puits, ou le rebord de la fontaine, afin que tout le monde sache qu'il avait bu la fleur d'eau.

C'était également autrefois, une journée de quête dans de nombreuses contrées. Donner ce jour-là était réputé porter chance. Pour d'autres, l'important consiste à rencontrer une personne de l'autre sexe le premier jour de l'an neuf. Et pour ceux qui veulent de l'argent, il faut croquer des raisins aux douze coups de minuit. A l'instar de Noël, le gui porte chance était remis autrefois aux personnes importantes, par les druides le premier jour de l'an.

Un menu de réveillon porte-bonheur

Dans un précédent article, nous avons identifié les aliments (viandes, légumes, fruits), de bon augure pour les premiers repas de l'année. Selon des croyances ancestrales, ils apportent prospérité, bonheur, bonne fortune à tous ceux qui les consomment. Voici donc une charmante idée de repas pour vos invités qui partageront avec vous ce premier jour de l'année.

  • Cocktails ou punchs de réveillon aux grenades
  • Brochettes de lotte aux raisins et aux tomates ricotta ou boudin de foie gras aux truffes
  • Viandes: cochon de lait rôti ou Jambon rôti à la marmelade d’orange et au gingembre, ou à l’abricot et au vinaigre de cidre ou jambon rôti à la broche, aux herbes et à la sauce Madère
  • Accompagnements: nouilles fraîches au foie gras et à la truffe, purée de lentilles ou de pois secs, pakara de choux fleurs (au pois chiche et aux grenades), ou courge musquée farcies aux lentilles et aux graines de grenades.
  • Desserts: coupe Jack (fruits assortis dont raisins, macérés dans du marasquin, de la mandarinette ou du kirsh, recouverts de glace au citron, servie dans une coupe en cristal à minuit), bavarois framboise, citron

Un réveillon "senteurs du Sud"

Dans la région du Midi et notamment en Provence, traditionnellement, il était de coutume de manger du coq pour le Jour de l'An. C'était un énorme coq farci que l'on servait au repas organisé pour la nouvelle année.

Le réveillon gourmand de Mme modestie

Un savoureux dîner festif, cuisiné maison, économique

Un repas de réveillon à la Russe

Les Russes ne fêtent le nouvel An réellement que depuis le XXème siècle. Ce passage à la nouvelle année est empreint de superstitions, comme celle de porter des vêtements neufs dès le réveillon, ou encore de ne jamais donner de l'argent lors du réveillon du Nouvel An, sous peine de devoir donner de l'argent à ces personnes toute l'année. De plus, dans la culture russe, dormir la nuit de la Saint-Sylvestre est synonyme d'une année molle et sans intérêt, c'est donc pour ce peuple une nuit blanche. Par ailleurs, il est d'usage en Russie, depuis quelques années de lier la nouvelle année avec un animal de l'horoscope chinois. Ainsi, de nombreuses familles cuisinent des plats représentant l'animal de l'année chinoise. L'année chinoise débutera le 23 janvier 2012, sous le signe du dragon d'eau. Parallèlement, les Russes ont aussi leurs plats, ingrédients porte-bonheur. Par exemple:

  • le kutya, (une crème cuisinée avec du riz ou du blé, du sucre, du miel, du pavot, des noix, des raisins de corinthe ou encore des fruits confits),
  • le porc pour la prospérité qu'il apportera dans l'année à venir,
  • le lièvre ou le lapin, qui permet de réaliser rapidement ses objectifs,
  • ou encore un coq, un poulet qui symbolise l'agilité d'un oiseau.
Par contre, il n'est pas conseillé de consommer du boeuf ou du taureau. On retrouve également comme plats favoris, les crêpes, blinis, les tartes, les saucisses faites maison, les quenelles mousse de poisson gelfite, la volaille, les aspis, de nombreuses mises en bouche que l'on nomme zakouski et les mandarines.

  • Cocktail: splendeurs boréales, cet apéritif de tradition russe est composé d'un tiers de vodka et de deux tiers de champagne (russe de préférence). Ou un champagne/vin blanc mêlé à du kriouchionn, du cognac, du marasquin et des fruits comme des abricots, pêches ou ananas, avec un peu de sucre. Des cocktails a servir glacés
  • Apéritifs: barquettes de concombre à la russe, pirojki au saumon fumé, des zakouski: des cigares au caviar, ou des blinis à la russe aux anchois et au caviar
  • Entrées: borscht, salade à la russe, à la moscovite
  • Plat: un koulibiac au saumon, ou une oie rôtie, un lapin farcis aux pommes
  • Garnitures: plov de graines de sarrasin cuites au bouillon, raviolis ou riz
  • Desserts: charlotte russe à la crème glacée et chantilly, soufflé glacé à la vodka
Pour conclure, rappelons que les Romains de l'antiquité fêtaient Janus, Dieu du premier mois. Les symboles honorant Janus étaient alors le laurier, parfois le gui, les figues, les grenades, le chiffre 3. Pour cette fête, un gâteau des Rois nommé Janual était confectionné avec de la farine, du lait et du miel. Pour notre part, il nous faudra attendre l'Epiphanie du 6 janvier 2012, pour se délecter de la fameuse galette des Rois.

A lire:

Décorer sa table de réveillon, idées de thèmes (carnaval, voyance...), de couleurs, du bricolage pour le réveillon, la fontaine fortune aux oracles, l'arbre du nouvel an fortune.

Coutumes et traditions de la veille et du jour du Nouvel An

Idées de repas, menu nouvel an aux aliments porte-bonheur

Les symboles du Nouvel An, porte-bonheur, superstition & présage

Sources:

Société des traditions populaires (Paris), Revue des traditions populaires, 1886-1919

Christiane Maréch, Christiane Maréchal raconte la Provence calendale: Noël - étrennes - les rois, Editions de Provence, 1996