L’année 2012 a été particulièrement très dure pour les acteurs présents dans le secteur de l’automobile. La crise économique, le bonus-malus écologique, le faible pouvoir d’achat ainsi que le changement de comportement des consommateurs sont les principales raisons des ventes en chute libre ou encore de la baisse de la production des nouveaux modèles. Cette situation a conduit de nombreux constructeurs à annoncer la fermeture de certaines usines, voir même de licencier de nombreux salariés. Des mesures qui peuvent choquer mais à bien y réfléchir ce sont des mesures qui entrent dans la logique de survie, de pérennité de ces constructeurs. Mais dans cette crise, tout n’est pour autant pas morose ou dramatique car si les chiffres d’affaire réalisés sur les ventes des véhicules neufs sont en baisse (-14% par rapport à 2011) celui des véhicules d’occasion (VO) semblent ne pas connaitre de crise.

Le marché des véhicules d’occasion (VO), bon élève dans un secteur miné par la crise

C’est un indice de plus de la crise que traverse le secteur automobile. Les chiffres l’indiquent et même avec une petite baisse en décembre, il se vend deux voir même trois fois plus de voiture d’occasion que de voiture neuve en France. A titre d’information, de janvier à fin octobre de l’année dernière, on dénombre un chiffre de 4,5 immatriculations pour les VO et que 1,59 million pour les voitures neuves. Cette situation s’explique selon l'Observatoire Cetelem, que la plus part des acheteurs veulent des voitures à prix serrés, des voitures à prix abordables

Le comportement d’achat des automobilistes

Il est clair que la voiture joue un rôle important dans la vie des français. Dorénavant, avoir une voiture engendre quelques responsabilité, conduire une voiture n’est pas que plaisir car on doit aussi penser aux dépenses (carburant, entretien…) sans oublier la pollution. La protection de l’environnement est devenue un critère important lors de l’achat d’une voiture, en effet de plus de en plus d’acheteur préfère avoir une voiture à la fois économe et propre qu’une voiture qui consomme beaucoup et qui pollue beaucoup. Il est clair que pour de nombreux raisons, le comportement d’achat des automobilistes ont radicalement changé et ce depuis déjà quelques années. Les constructeurs ont bien compris ce changement d’où l’apparition de nouveaux gammes de produits répondant aux exigences des automobilistes.

Les citadines, gamme le plus apprécié des automobilistes

Le système de bonus-malus écologique incite les consommateurs à investir dans les modèles de voitures de plus en plus petites, d’ou le succès grandissant des citadines. Ce type de véhicule est perçu comme étant le moyen de transport idéal en ville. D’autant que sur le marché de l’occasion, les bonnes affaires ne sont pas rares. A titre d’exemple, une smart d’occasion se vend facilement car c’est une voiture qui à l’avantage de consommer très peu, ne demande pas beaucoup d’entretien et surtout à la particularité de se garer facilement même dans un trou de souris. Cependant, il faut bien définir vos besoins car pour une citadine ne peut convenir à tout le monde. Il y a par exemple des citadines qui n’ont que deux places assises sans oublier la différence du confort et de la puissance. Si la smart est réputée par sa petite taille que par sa puissance, une seat d’occasion dispose elle d’un plus grand volume (places assises, confort…) et d’une plus grande puissance.