Les personnels d’encadrement de l’Education nationale sont des cadres supérieurs de catégorie A, qui ont un rôle de conception, de direction et d'encadrement. Ils peuvent être inspecteurs, personnels de direction ou conseillers d'administration. Voici quelques informations concernant le déroulement de leur carrière.

Pour mieux comprendre les principes d'avancement dans la fonction publique, le passage d'un échelon à l'autre ou le changement de classe, vous pouvez consulter les articles précédents qui exposaient les conditions de rémunération des fonctionnaires enseignants et secrétaires administratifs de l'Education nationale.

Corps des conseillers d’administration scolaire et universitaire

Les personnels d'encadrement de l'Education nationale ont des responsabilités administratives, économiques, financières et comptables ; ils sont chargés de la gestion des ressources humaines et des moyens.

Ils peuvent être employés à différents niveaux : rectorat, inspection académique, université, IUFM (institut universitaire de formation des maîtres) , établissement d’enseignement, CROUS(centre régional des oeuvres universitaires), administration centrale par exemple.

Leur carrière se déroule sur 11 échelons en classe normale :

  • 1er échelon : indice brut 529
  • 5e échelon : indice brut 639
  • 11e échelon : indice brut 871
La hors classe (HC) propose 5 échelons ; le passage en HC peut se faire après 1 an d’ancienneté au 9e échelon et au moins 4 ans d’ancienneté générale dans le même grade, après avis de la commission.

  • 1er échelon : indice brut 852
  • 5e échelon : indice brut 985
L’avancement d’un échelon à l’autre se fait à l’ancienneté : 1 an et 6 mois pour les deux premiers échelons de chaque classe, puis 2 ans pour les suivants.

Corps des inspecteurs : inspecteurs de l’Education nationale (IEN), inspecteurs d’académie (IA) et inspecteurs pédagogiques régionaux (IPR)

Les inspecteurs ont un rôle de pilotage du système éducatif au niveau académique. Ils assurent la mise en œuvre de la politique éducative dans les établissements et les classes d’enseignement. Ils évaluent les enseignements, ils inspectent, conseillent et notent les personnels.

Les IEN du 1er degré sont chargés d’une circonscription ; il existe aussi des IEN chargés de l’information et de l’orientation ou de l’enseignement technique par exemple. Ils sont placés sous l’autorité de l’inspecteur d’académie ou auprès du recteur.

Les IPR ont les mêmes missions au niveau du second degré.

Grille indiciaire des IA et IPR

En classe normale : 7 échelons

  • 1er échelon : indice brut 701
  • 5e échelon : indice brut 966 - salaire mensuel net de 3004 euros auquel s’ajoute une indemnité de charge administrative de 753 euros, soit un salaire mensuel net de 3757 euros
  • 6e échelon : indice brut 1015.
7ème échelon hors échelle A - salaire mensuel net de 4448 euros, indemnités comprises.

L’avancement en classe normale se fait par ancienneté, chaque échelon étant gravi tous les 2 ans et 3 mois. Le titulaire peut obtenir un passage en HC à partir du 6e échelon de classe normale et 6 années d’ancienneté dans son corps.

Hors classe : 2 échelons

  • 1er échelon : hors échelle A
  • 2e échelon : hors échelle B – salaire mensuel net de 4812 euros, indemnités comprises.

Grille indiciaire des IEN

Classe normale : 10 échelons

  • 1er échelon : indice brut 416
  • 8e échelon : indice brut 871 – salaire mensuel net de 2728 euros auquel s’ajoutent des indemnités (fonctions modulables : 417 euros et indemnité des « 110 journées » : 249 euros) soit un salaire net de 3394 euros
  • 10e échelon : indice brut 966 – soit un salaire net mensuel de 3680 euros, indemnités comprises.
Le changement d’échelon en classe normale se fait après 2 ou 3 ans d’ancienneté dans l’échelon du 2e au 9e. Le passage en HC est possible à partir du 7e échelon en classe normale, sous réserve que le titulaire ait répondu à ses obligations de mobilité (soit 2 affectations différentes d’au moins 2 ans chacune ou une seule affectation d’au moins 4 ans avec extension des compétences – telle que mission spécifique).

Hors classe : 8 échelons

  • 1er échelon : indice brut 612
  • 7e échelon : indice brut 1015
  • 8e échelon : hors échelle A – soit un salaire de 4361 euros, indemnités comprises
Les salaires donnés à titre d’exemple ne comprennent ni l’indemnité de résidence, variable selon le secteur géographique d’activité, ni l’éventuel supplément familial.

Les personnels de direction des établissements d’enseignement ou de formation.

Les chefs d’établissement du second degré (collèges et lycées) appartiennent à ce corps. En revanche, les directeurs d'écoles ne sont pas considérés comme chefs d'établissement et perçoivent une indemnité de direction en sus de leur salaire de professeur des écoles (voir article : "Les salaires des fonctionnaires de l'Education nationale")

.Grille indiciaire 2e classe : 10 échelons

  • 1er échelon : indice brut 450
  • 8e échelon : indice brut 747
  • 10e échelon : indice brut 852
Grille indiciaire 1ère classe : 11 échelons

  • 1er échelon : indice brut 457
  • 8e échelon : indice brut 835
  • 11e échelon : indice brut 1015
Hors classe : 6 échelons

  • 1er échelon : indice brut 801
  • 5e échelon : indice brut 1015
  • 6e échelon : hors échelle A
Les exemples indiciaires tiennent compte des modifications notifiées dans le décret du 26 octobre 2009. Pour lire l’intégralité de ces grilles, vous pouvez consulter le site de «Legifrance ».

CONT 9