A partir de 25 ans, une femme prend en moyenne 1 kilo tous les cinq ans. Cette prise de poids est naturelle et influencée par les changements hormonaux qui interviennent chez la femme au fil des années. ainsi, presque irrémédiablement, la masse grasse remplace la masse maigre et les kilos s'installent. Cela n'est pourtant pas irrémédiable. Une alimentation équilibrée en nutriments essentiels peut limiter l'impact sur le poids. Mais tous les régimes ne sont pas bons selon l'âge. En effet, les restrictions qu'imposent certains régimes peuvent avoir des effets désastreux en générant des carences (calcium à la ménopause par exemple).

Il convient d'adapter son alimentation non seulement en quantité mais aussi en qualité aux besoins de son horloge biologique qui varient entre autres selon l'âge.

50 ans: gare à la prise de poids

Il n'existe pas de régime miracle pour se délester de quelques kilos à cet âge mais mieux éviter tous les programmes alimentaires trop restrictifs ou alors le mettre en oeuvre avec un suivi médical. Il faut éviter tous les régimes dissociés qui engendrent des carences fort préjudiciables à cette période de bouleversement hormonaux que constitue la ménopause.

Seule la diversification alimentaire permet un bon équilibre nutritionnel.

Même si la prise de poids à la ménopause est courante, elle n'est pas pour autant une fatalité. Certes, le métabolisme de base diminue: cela signifie que le corps a besoin de moins d'énergie pour assurer les fonctions vitales qu'avant. C'est la raison pour laquelle il convient de réduire également l'apport quotidien sans quoi c'est une prise de poids assurée. Mais pas de manière anarchique et très restrictive. Il faut ainsi éviter les sucres rapides contenus dans les aliments à index glycémique élevé (gâteaux, viennoiseries, bonbons... mais aussi les produits industriels) car leur consommation entraîne la sécrétion d'insuline qui les transforme en graisse.

50 ans : aliments à faible index glycémique , gym douce et marche

Il faut privilégier les aliments à index glycémique bas comme les produits non raffinés et les légumes frais, et ne pas bannir de son alimentation les produits laitiers ainsi que les acides gras essentiels, primordiaux à cette période.

Il est important également de pratiquer une activité sportive régulièrement afin de compenser la diminution de la masse musculaire (masse maigre) qui baisse de 30 % tous les dix ans.

Marche nordique, gym douce, tai-chi-chuan sont de bons alliés pour conserver une capacité musculaire.

50 ans : une journée minceur type

Le leit-motiv de l'alimentation doit être le plaisir. La qualité doit prendre le pas sur la quantité pour un bon équilibre alimentaire.

Ainsi, au petit déjeuner on peut accompagner le café ou le thé sans sucre de toats grillés, de fromage blanc, de miel et de fruits frais (par exemple framboises).

Au déjeuner, crudités ou fruits de mer, viande blanche et légumes vapeur suront compenser un dessert plaisir (glace, petit gâteau).

Enfin, le dîner sera léger: poisson, fruits de mer et salade de fruits frais.