Cette boisson fraîche et parfumée, tendance, est devenue un symbole de fierté nationale pour les Cubains. Le succès du mojito est tel qu'il fait partie des épreuves d'un concours international ! Le MICS Monaco - Bacardi World Championship 2014 a eu lieu en mars. A cette occasion, les 12 meilleurs flair bartenders du monde disposent de quelques minutes pour réaliser des cocktails dont un Bacardi Mojito.

Histoire et origine du mojito: de la boisson des pirates...

Voici l'histoire peu commune d'un délicieux cocktail Cubain qui commence par le pillage des Caraïbes. Si les origines du mojito paraissent confuses, il semble que ce célèbre cocktail ait été inventé dans le courant du 19ème siècle, à la Havane.

Néanmoins, une boisson similaire au mojito, existait dès les années 1500. Une légende raconte que le capitaine corsaire anglais Sir Francis Drake créa une boisson semblable au mojito, à base d'aguardiente (un rhum non raffiné), de sucre, de citron et de menthe. Cette boisson prit le surnom de son créateur "El Draque" (signifiant le dragon). Sir Francis Drake, basé à Cuba, fit en effet régner la terreur en Amérique du Sud et aux Caraïbes.

On dit qu'à cette époque, "El Draque" était considéré comme une boisson médicinale, protégeant les pirates du scorbut et soulageant les maux d'estomac. On retrouve également le cocktail El Draque dans d'autres pays d'Amérique latine, y compris le Mexique, la Colombie et le Venezuela. Ce cocktail fut nommé également draquecito (petit dragon) et devint une boisson populaire auprès de la classe ouvrière à Cuba au 19ème siècle.

... au cocktail cubain traditionnel

D'autres origines sont prêtées au mojito : pour certains historiens, il aurait été inventé par les esclaves travaillant dans les champs de canne à sucre. Ils auraient mélangé du guarapo (jus de canne à sucre) avec de l'aguardiente. Pour d'autres, la célèbre boisson cubaine serait un dérivé du daiquiri qui se compose de rhum, de jus de citron (lime), de sucre et de glace pilée.

Ernest Hemingway, amateur de mojito, a été un de ceux qui ont participé à l'introduction de ce genre de "punch" à Key West (Floride). D'ailleurs, un mojito sans sucre fut créé spécialement pour lui, car il ne digérait pas le sucre non raffiné. Ensuite le mojito continua son chemin vers Miami, puis devint la boisson de choix dans d'autres régions telles que New York et San Francisco. La tendance cuisine « tex mex » des années 90 a également contribué à populariser le mojito, connu désormais au niveau mondial.

Le mojito se boit à la plage, dans les fêtes, les bars à mojitos

De nos jours, ce cocktail fait partie des boissons fraîches que l'on boit parfois dans de grandes coupes de style « coco », pendant les vacances, sur la plage en transats, ou à l'ombre des paillotes. Il est de toutes les fêtes et les soirées branchées. Il existe même des mojitos party et des bars à mojitos dans toutes les grandes métropoles.

Recette du mojito

Dans la classification des cocktails, le mojito fait partie des juleps, dont la caractéristique est de comporter de la menthe fraîche.

Ingrédients :

  • 6 feuilles de menthe poivrée fraîche
  • 29 à 58 ml (selon les goûts) de rhum « ambré »
  • 1 cuillère à café de jus de (citron vert) lime
  • 2 cuillères à café de sucre
  • Glace pilée
  • Eau pétillante
Préparation :

Ecraser à l'aide d'un pilon de bois les feuilles de menthe dans le fond d'un grand verre, avec le sucre, laisser mariner quelques minutes. Verser le rhum, le jus de citron vert, ajoutez de la glace pilée, bien mélanger et remplir avec du soda. Décorer avec une tranche de citron vert, ou des zestes et une feuille de menthe. Servir avec une paille.

Notes :

  • Le secret pour réussir le mojito réside dans le fait qu'il faut extraire l'essence, la saveur de la menthe en la pilant soigneusement (avec un mortier et un pilon).
  • Le mojito devient une caipirinha si l'on rajoute des quartiers de citrons vert dans la boisson.
  • Le sucre en poudre est parfois remplacé par du sucre de canne, dans ce cas il se rapproche du Daïquiri.
Variante :

Certains rajoutent un peu d'Angostura, une essence à cocktail un peu amère.

Suggestions d'accompagnement

Des recettes latines, telles que les tapas, les mini verrines de gaspacho andalou, les antipastis aux tomates ou aux artichauts et aubergines.

Les dips s'harmoniseront également bien avec le mojito.