Cet article n'a pas pour but de donner des "combines" pour arrondir ses fins de mois ou trouver un job plus rémunérateur. Il s'agit simplement de rappeler certains "trucs" plutôt simples à mettre en pratique, pour mieux faire face à des fins de mois difficiles et gérer en toute simplicité un budget serré.

Faire l'état des lieux en étant réaliste

  • Etablir son budget : faire un rapide calcul de tous les frais fixes que l'on paye chaque mois, comme le loyer, l'électricité, l'eau, les impôts, les assurances maison, auto ou moto, les abonnements internet et mobile, les remboursements d'emprunts divers. Soustraire cette somme totale du salaire mensuel : ce qui reste est ce qui sert a à vivre au quotidien. Diviser cette somme par quatre (il y a quatre semaines dans un mois) et vous obtiendrez le plafond à ne pas dépasser de vos dépenses hebdomadaires.
  • Ouvrir un livret A : il servira à mettre de petites sommes de côté pour les coups durs. Pour l'ouvrir, il suffit d'un euro cinquante ! Net d'impôts et facile d'emploi, il rapporte aujourd'hui 1,75% net par an et peut faire office de "compte courant rémunéré". Les intérêts s'ajoutant les 1er et 15 du mois, préférez les dépots en fin et les retraits en début de mois.

Préférer des paiements en espèce durant un laps de temps

  • Retirer une certaine somme d'argent et décider qu'elle durera pendant une période donnée sans utiliser aucun autre moyen de paiement. Exemple : avec 200 euros retirés le samedi matin, acheter ce dont on a besoin jusqu'au vendredi soir prochain et se forcer à ne pas utilser la carte bleue ou le chéquier. En regardant "filer" ses pièces et ses billets, on prend conscience de la valeur des choses et on hésite à acheter le superflu.
  • Si, à la fin de la semaine, il reste une petite somme non utilisée, déposez-la sur le livret A.

Adopter le comportement de l'acheteur économe

  • Dans les supermarchés, les produits les plus onéreux sont souvent à hauteur des yeux : baissez-vous ou levez les yeux, vous verrez que les articles sont moins chers dans ces zones-là. Privilégiez la marque de l'enseigne.
  • Regardez le prix au kilogramme de la viande, du poisson, du fromage (ou même de la lessive et du shampoing !) : deux portions peuvent paraître semblables et au même prix alors qu'elles n'ont pas le même poids. Mais il est parfois difficile de le savoir, même en les soupesant !
  • Vérifiez bien que les offres spéciales soient vraiment...spéciales. Ce n'est pas forcément avantageux d'acheter dix barils de lessive pour le prix de huit alors que l'on en a seulement besoin de deux.
  • Mettre régulièrement votre petite monnaie dans une boîte : au bout de quelques semaines ou quelques mois, la somme peut permettre un petit extra comme une place de cinéma ou un restaurant.

Anticiper sur de grosses dépenses imprévues

Le mieux est de ne pas attendre le coup dur, mais de le préparer : gros électro-ménager qu'il faut changer, voiture à réparer ou augmentation de la taxe d'habitation par exemple. Pour cela, disposer d'une réserve de précaution est impératif. Idéalement, celle-ci doit être d'un montant égal à deux salaires mensuels. Elle peut parfois être longue à constituer mais la sérenité est à ce prix !

  • Définir, en fonction de ses moyens, la somme que l'on peut mettre de côté tous les mois en prévision d'une de ces dépenses imprévues. La déposer régulièrement sur le livret A. Faire de même avec toute rentrée supplémentaire d'argent.
  • Pensez à reconstituer progressivement votre réserve de précaution dès lors que vous l'entamez.

Avant d'acheter du neuf, pensez à réutiliser vos objets

La société de consommation nous pousse sans cesse à acheter de nouveaux objets. Mais avez-vous pensé que :

  • Vos vêtements démodés reviendront à la mode dans quelques mois ou quelques années : "La mode, c'est ce qui se démode", disait Coco Chanel. Surtout gardez-les. Pourquoi ne pas les teindre dans une autre couleur ou les customiser (raccourcir, rallonger, rajouter des rubans ou une broche !) ?
  • Vos meubles ne vous plaisent plus ou n'ont plus la couleur désirée : peignez-les, cérusez-les, détournez-les ! Vous économiserez forcément sur votre budget.
  • Quelqu'un peut avoir besoin de ce que vous ne voulez plus. Vendez ou échangez ce qui ne vous sert plus. La vente d'objets d'occasion ou le troc est particulièrement aisée grâce à Internet. Renouvelez au lieu d'accumuler mais ne rachetez votre nouvel objet que lorsque vous aurez vendu l'ancien !
Toutes ces petites astuces demandent certes un peu de volonté. Savoir résister aux tentations n'est pas toujours chose facile. C'est pourquoi prévoir aussi dans son budget quelques extras "raisonnables" permet de mieux économiser par ailleurs. Tout est question d'équilibre !