Il est reconnu par les moniteurs d'auto-école eux-mêmes que plus on attend pour passer son permis de conduire, plus l'apprentissage est long et difficile. Ainsi, un jeune de 16 ans a-t-il d'autant plus de chance de réussir son permis de conduire après une formation en AAC (Apprentissage Anticipé de la Conduite) qu'une personne de plus de 30 ans, sans expérience de conduite sur la route et dont le passage à l'examen pratique de conduite se fait après seulement quelques semaines d'apprentissage. Mais une nouvelle solution existe, la préparation du permis en conduite supervisée.

Qu'est-ce que le permis supervisé ? Quels en sont les avantages ?

S'adressant aux plus de 18 ans, contrairement à la conduite accompagnée accessible dès 16 ans, la conduite supervisée est une formule d'apprentissage pratique pour ceux qui ont échoué à l'examen pratique ou qui ne se sentent pas prêts par manque de confiance, et dont le budget ne permet pas de payer de nouvelles heures de conduite. L'avantage de cette formule est double :

  • pratiquer la conduite par tous temps et toutes routes pour augmenter son expérience et acquérir la confiance nécessaire au volant
  • réaliser d'importantes économies pour ne pas crever le budget conduite en profitant de "leçons" gratuites, ce qui n'est pas négligeable quand on sait qu'une heure de conduite en auto-école coûte entre 37 et 50 euros.
Il s'agira pour l'apprenti conducteur de parcourir avec son accompagnateur une distance d'au moins 1 000 km sur une durée minimale de trois mois, le nombre de kilomètres peut donc être effectué sur le temps souhaité tant que celui-ci n'est pas inférieur à trois mois.

Dès que le candidat aura rempli son contrat de kilomètres et de durée, en ayant dans les trois premiers mois assisté à un rendez-vous pédagogique à l'auto-école – lequel se compose d'une heure de conduite en présence d'un moniteur avec la voiture de l'auto-école et d'une réunion de deux heures avec l'accompagnateur pour échanger sur les progrès et difficultés rencontrées – il pourra, alors, se présenter à l'examen pratique de conduite.

Les conditions pour conduire en permis supervisé

  • Avoir obtenu l'attestation de fin de formation Initiale par le moniteur de l'auto-école qui valide ainsi l'aptitude du jeune conducteur à prendre le volant sans qu'il soit nécessaire d'un véhicule à doubles commandes.
  • Avoir souscrit à une extension de garantie pour la conduite du ou des véhicule(s) chez l'assureur. Attention, vous devrez pour l'obtenir présenter votre attestation de fin de formation initiale signée par le directeur de l'auto-école.
  • L'accompagnateur choisi doit être titulaire du permis de conduire depuis au moins cinq ans sans interruption.
  • Jouir de la validité de son code : attention, n'oubliez pas que depuis l'arrêté du 5 avril 2006, l'examen du code de la route est valide pour une durée de 3 ans à compter de la date de son obtention jusqu'à réussite de l'examen de conduite. Il vous faudra repasser votre examen du code de la route en cas de dépassement de date ou en cas de cinq échecs consécutifs à l'examen pratique de la conduite.
  • Avoir réalisé son rendez-vous préalable de deux heures de conduite en auto-école pour que le moniteur passe le relais à l'accompagnateur.
Une fois votre vignette collée au dos du véhicule, et vos papiers (livret d'apprentissage, formulaire de demande du permis de conduire, document d'assurance) toujours en possession dans votre véhicule, vous pourrez commencer la conduite supervisée avec votre accompagnateur et rouler en toute sécurité.