Nous sommes souvent incapables de faire la distinction entre la corneille noire et le corbeau freux, ces deux oiseaux de l'ordre des passeriformes à la physiologie si semblable, qui envahissent les champs, les pelouses urbaines ou même nos jardins.

Il existe pourtant des moyens simples pour les reconnaître en observant leur comportement : alors que la corneille sautille, le corbeau freux marche. Cette différence semble bien mince, mais est une constatation des plus flagrantes. Quelles sont les autres différences entre ces deux espèces ?

La corneille noire

La corneille noire pèse environ 500 grammes et mesure environ 47 centimètres du bec à la queue. C'est un oiseau qui vit essentiellement à la campagne, mais on la rencontre également dans les zones urbanisées. Elle aime aussi les bordures rocheuses, les falaises côtières et les plages.

Elle se nourrit principalement de cadavres, de petits mammifères ou même de coquillages et de déchets quand elle se trouve en ville. Elle n'hésite pas à détruire les nids et à manger les oisillons, à s'attaquer à des canetons et aux jeunes lièvres. C'est un prédateur redoutable.

En ce qui concerne son apparence, elle est dotée d'une belle robe noire brillante avec des reflets verts et rouges, assortie de pattes noires et d'un bec gris très foncé, voire noir, c'est d'ailleurs l'une des caractéristiques qui la différencie du corbeau freux. Son cri est en outre rauque et fort, alors que le cri du corbeau freux est nasillard et bruyant. Le corbeau croasse tandis que la corneille criaille.

Le corbeau freux

Légèrement plus léger que la corneille, le corbeau freux pèse 450 g et mesure en moyenne 46 cm. Il vit en groupe à la campagne en forêt ou dans les parcs et zones vertes des agglomérations, à la recherche des arbres les plus hauts. Il espère y trouver un refuge pour prévoir les meilleurs conditions de nidification. Il apprécie en particulier les platanes.

Il se nourrit de vers, de noix, de fruits, d'insectes, de campagnols et de déchets en zone urbaine, mais il ne constitue pas un prédateur comme la corneille. Contrairement à celle-ci, son plumage renvoie un éclat métallique virant au violet ou au bleu.

Les différences physiologiques

  • Le bec : chez le corbeau, il est gris clair alors que chez la corneille, il est très foncé et même noir. Le bec de la Corneille noire est plus recourbé, plus épais et forme un crochet plus marqué à son extrémité. Chez le jeune corbeau freux, le bec est plus long, plus droit et pointu à son bout.
  • Les plumes à la base du bec : lorsque le corbeau freux est encore jeune, il peut être confondu avec la corneille, car il n'a pas encore perdu les plumes qui se situent à sa base. Il ne les perd qu'à la fin du premier hiver ou au printemps. Mais une fois adulte, il n'y a plus de confusion, car le bec laisse apparaître une peau blanchâtre à la base.
  • La physionomie de la tête : chez le corbeau freux, la tête est plus petite que celle de la corneille noire, son front est très haut, et le sommet de son crâne est plus pointu.
  • Le vol : pour différencier le corbeau de la corneille, il suffit de regarder la queue de ces deux oiseaux lors d'un vol. Les ailes du corbeau sont plus larges et son vol est gracieux avec de rapides coups d'aile. La queue de la corneille est carrée et ses vols sont à l'opposé du corbeau, ils sont disgracieux.
Vous pourrez désormais observer de plus près ces corvidés en vous attardant sur leurs détails physiologique pour savoir si vous vous trouvez devant une corneille ou un corbeau.

Autres articles du même auteur sur les animaux :

mammiferes.suite101.fr/article.cfm/apprendre-a-connaitre-le-herisson

animauxcompagnie.suite101.fr/article.cfm/ladooption-dun-chien-de-prairie