Quel est le point commun entre le Premier ministre François Fillon, la ministre de l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, le secrétaire d’Etat au Logement Benoist Apparu, et Monsieur et Madame Bellaiche? Il s'agit du premier PTZ+, Prêt à Taux Zéro Plus, signé le 17 janvier 2011, pour le financement d’un logement aux normes BBC (Bâtiment Basse Consommation) et HQE (Haute Qualité Environnementale), livrable fin 2012.

Décret 2010-1704 du 30 décembre 2010 relatif au PTZ+, accordé jusqu'au 31 décembre 2014

L’objectif du Gouvernement, au travers du PTZ Plus, est double : permettre à près de 380.000 Français de financer cette année l’accession à la propriété, et soutenir l’économie des 380.000 entreprises artisanales du bâtiment. Le Président de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB), Patrick Liébus, insiste néanmoins sur le rôle d’information des organismes financeurs, afin que leurs clients intègrent l’opportunité d’effectuer des travaux de confort et de performance énergétique, à l’occasion de leur acquisition immobilière.

Condition principale pour bénéficier du Prêt à Taux Zéro Plus: être considéré comme primo-accédant

La première question posée par le simulateur officiel du Gouvernement concerne la qualité de primo-accédant: l'emprunteur ne doit pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux dernières années qui précèdent la demande de prêt. En répondant que "vous avez été propriétaire durant cette période", le logiciel gouvernemental vous laisse néanmoins poursuivre votre simulation, basée sur des questions très simples. Sachant qu'il existe des situations spécifiques pour lesquelles la condition de "primo-accédant" n'est pas exigée (invalidité, handicap, victime de catastrophe), vous supposez que le simulateur puisse en tenir compte. Or, une fois communiquées toutes les informations nécessaires au calcul du PTZ+, la réponse tombe enfin: "Vous n'avez pas droit au Prêt à Taux Zéro Plus".

Critères spécifiques pour définir le montant du PTZ Plus: composition et ressources du foyer, prix du bien immobilier neuf ou ancien, zone d'implantation

Si, à l'inverse, vous n'avez pas été propriétaire de votre résidence principale ces deux dernières années, les résultats communiqués par la plupart des simulateurs en ligne porteront sur le montant global du PTZ+ remboursé, le montant des mensualités par période, et la durée respective de chacune. Cette première approche, obtenue à partir des critères nécessaires au calcul du montant du Prêt à Taux Zéro Plus, demeure cependant figée, et ne permet pas de choisir une solution de prêt optimale.

Simulation de PTZ Plus et lissage des mensualités du crédit immobilier global avec assurances

Avant de vous rapprocher d'un organisme bancaire, il est important de prendre en considération le marché du crédit en vigueur. Vous serez ainsi mieux renseigné pour discuter ensuite d'une offre de prêt. Le simulateur de Mon-Credit-Immobilier.info propose un montage financier complet incluant un crédit (au meilleur taux du moment pour votre région, et réactualisé), assorti des assurances et garanties. Grâce à un curseur, vous pouvez recalculer en temps réel votre financement et le montant des échéances. Il effectue aussi très facilement un lissage des mensualités, afin que l'échéance globale soit la même tout au long du crédit.

Guide gratuit sur le montage d'un crédit immobilier avec Prêt à Taux Zéro Plus

Le principe du PTZ+ est plus complexe qu'il n'y paraît de prime abord, et vous souhaiterez certainement, au-delà d'un simple montant de PTZ, avoir une vision claire de son mode de calcul. Un guide, actualisé en cas d'évolutions réglementaires, vous permettra de comprendre les paramètres sur lesquels est basée votre offre de prêt.

Réduire le montant ou la durée de remboursement de son Prêt à Taux Zéro Plus

Un simulateur PTZ Plus efficace doit optimiser la solution de crédit immobilier. Pour un PTZ+ supérieur à 23 ans, il existe deux "paliers de remboursement". Les ménages à faibles revenus pourront ainsi rembourser en priorité le crédit principal, qui "coûte plus cher" en intérêts.

  • A l'inverse, pour les plus hautes tranches de revenus, les échéances du PTZ+ peuvent s'avérer très élevées sur une courte durée de remboursement (tranches de cinq et huit ans). Il est alors possible de demander à réduire le Prêt à Taux Zéro Plus jusqu'à 50% de son montant.
  • Autre situation: le premier palier de remboursement peut être réduit sous condition, par exemple pour répondre à la contrainte de durée (un PTZ+ ne peut dépasser la durée des prêts complémentaires de plus de deux ans).
  • Le logement financé doit constituer la résidence principale de l'emprunteur (des exceptions existent), et ne pourra pas être loué tant que le PTZ+ ne sera pas intégralement remboursé. Cette contrainte peut justifier que l'investisseur souhaite limiter la durée de remboursement du PTZ Plus.
Un crédit immobilier engage pour de nombreuses années, et il est important d'être conseillé objectivement sur le montage financier, au mieux des intérêts et des objectifs du futur propriétaire.

En complément : Pourquoi acheter en immobilier ancien avec un crédit PTZ plus?