Des sujets en pagaille ? Des tonnes et des tonnes d'anecdotes ? Une corne d'abondance de thèmes ? Non. Tout écrivain honnête et tout scénariste qui se respecte a déjà manqué d'inspiration. Pourtant l'angoisse de la page blanche disparaît devant des sujets classiques :

Le thème Mafia

Ce qui n'est pas bien dans la mafia c'est la trahison et la violence qui tourne autour de cela. Mais la majorité, reste quand même fascinant. Tout le monde s'accorde à admirer Tony Montana, qu'on l'ait découvert à travers un jeu vidéo quelconque ou qu'on soit admiratif de tous les symboles de la réussite (femmes, vêtement, argent..). Et si le gangster cubain vous laisse de marbre, on ne peut nier le sens très fort des valeurs propre à la famille...

Evidemment que c'est illégal, bien sûr que leurs modes de vie peuvent paraître ostentatoires; mais la fascination vient de là, non ?

Le thème Amour parent / enfant

C'est un peu bateau, mais l'amour parent / enfant est un thème de cinéma. A partir d'un sujet aussi fort et universel, il y a matière à faire un film. Cela peut conduire à tout. Même à relever un défi : réussir à élever son fils sans le décevoir. Souvenez-vous de la scène du toast dans Kramer contre Kramer.

Le thème femmes fatales

Grand thème. Tout le monde se souvient de Uma Thurman dans Pulp Fiction, de Halle Berry dans James Bond : Meurs Un Autre Jour et bien sûr de Sharon Stone dans Basic Instinct.. A l'instar de Michelle Pfeiffer dans Scarface, les femmes fatales sont une grande inspiration pour les réalisateurs au cinéma.

Le thème Policier

Comme dans Heat de Michael Mann, les investigations et recherches propres au polar, sont très propices à la création audiovisuelle. Mêlé d'action (saga L'Arme Fatale) ou emprunt de Science Fiction (exemple : Robocop), le film policier est un socle sûr pour créer drame, suspense et passion. Comment ne pas évoquer aussi le thème du braquage que ce soit les vols à la petite semaine ou bien les grandes opérations de vols, le Grand Banditisme... Exemple de films français remarquables : Mesrine, ennemi public n.1 - Les rivières pourpres - 36 (Quai des Orfèvres)... On connaît tous, au moins de nom, Olivier Marchal, le réalisateur de films type polar, Daniel Auteuil en flic mémorable dans 36 ; Gérard Depardieu ou Anne Taglioni, qui dans La Proie joue une policière tenace face à Dupontel..