Si vous pensiez la perte de poids rapide inutile car elle ne dure pas et qu'au contraire le risque de reprendre encore plus de poids est plus grand ; cette recherche créée la controverse. Cette étude a observé la relation entre la perte de poids initiale, de manière progressive ou rapide et la réduction de poids à long terme.

Comment perdre du poids sans le reprendre ?

Cette nouvelle étude dirigée par Nackers Lisa, de l'Université de la Floride aux États-Unis, laisse entendre que la clef pour perdre du poids à long terme est de maigrir rapidement. Elle précise que cet amaigrissement rapide doit avoir lieu dans les tout premiers traitements de l'obésité. L'équipe de recherche a également démontré que plus les patients obèses perdaient du poids dans les premiers stades du régime, plus la perte de poids observée s'inscrivait dans le long terme. Pourtant, d'autres études antérieures attestent du contraire, à savoir que plus l'amaigrissement est lent, plus il réduit le risque de reprise de poids dans le temps. Cette recherche génère d'ailleurs une polémique entre les experts en nutrition, sur la meilleure approche qui permettrait le contrôle du poids à long terme.

Le programme minceur suivit par les participantes

L'équipe de Nackers a étudié 262 femmes d'âge moyen ayant un IMC moyen de 36,8. Ces dernières ont suivi un programme « style de vie » de six mois. Durant cette phase, les femmes ont dû réduire leurs apports caloriques (1500-2200 ou 1900-2600 kcal par jour, selon les groupes) et intensifier leur activité physique. L'objectif était de perdre 0,450 kg par semaine. Un an plus tard, les participantes étaient toujours suivies par les scientifiques.

Les pertes de poids dès le premier mois

Les résultats ont permis de créer trois groupes distincts. Ce classement a été réalisé durant le premier mois de traitement, en fonction du taux de perte de poids.

  • Le premier groupe « rapide » a perdu 0,68 kg par semaine,
  • le deuxième groupe « modéré » a perdu entre 0,23 et 0,68 kg par semaine,
  • le troisième groupe « lent » a perdu moins de 0,23 kg par semaine.

Maigrir vite réduit le risque de reprendre du poids

Quelques mois plus tard, les résultats sont probants : les groupes « rapide », « modéré » et « lent » diffèrent de manière significative en changement de poids moyen.

  • sur 6 mois la perte moyenne de poids est de -13,5 kg pour le groupe rapide et de -5,1 kg pour le groupe lent (-8,9 kg pour le groupe modéré) ;
  • sur 18 mois, la perte moyenne de poids est de -10,9 kg pour le groupe rapide et de -3,7 kg pour le groupe lent (-7,1 kg pour le groupe modéré).
En revanche, aucune différence significative n'a été constatée dans la reprise de poids entre les 6 et 18 mois dans les groupes.

  • Au total ces groupes « rapide » et « modéré » ont perdu jusqu'à 10 % ou plus de leur poids initial, constaté maintenu à 18 mois, soit de 5,1 à 2,7 fois plus que le groupe lent.
Lisa Nakers et son équipe en concluent que les femmes ayant perdu du poids selon un rythme plus rapide, soit plus de 0,68 kg par semaine, avaient perdu plus de kilos ; tout en réussissant à maintenir cet amaigrissement dans le long terme. Contrairement aux femmes ayant perdu selon un rythme plus lent soit 0,23 kg par semaine ou moins.

Il est donc plus avantageux à court et à long terme de perdre du poids rapidement dans les débuts du régime à basse calories. Dans cette étude, on constate qu'il est plus facile de conserver une réduction de poids et de la maintenir à long terme en n'étant pas plus sensible à la reprise de poids que ceux qui perdent progressivement du poids.

Dès le début du programme minceur manger basse calories et se dépenser

Les chercheurs suggèrent que les programmes conçus pour la perte de poids devraient favoriser des modifications comportementales dès les premières semaines d'un régime. Cela permet d'après eux, d'augmenter les chances de succès du programme d'amaigrissement durablement.

Pour autant, cette étude n'a pas fonction de valider des régimes à la mode (loin de là !) mais plutôt d'apporter la preuve qu'adopter un style de vie plus sain permet d'obtenir de bons résultats. Réduire les calories dans les repas et plus d'exercices sont les clefs du style de vie recommandé par cette recherche.

A lire :

Maigrir, perdre du poids, en mangeant des piments ou des poivrons

Faire soi-même un soin anti-cellulite efficace aux huiles essentielles pour maigrir des cuisses, du ventre, des bras.

Source :

Lisa M. Nackers, Kathryn M. Ross and Michael G. Perri The Association Between Rate of Initial Weight Loss and Long-Term Success in Obesity Treatment: Does Slow and Steady Win the Race? International Journal of Behavioral Medicine, 5 mai 2010