Les fêtes de la Pentecôte offrent de nombreuses occasions de sorties, où les fêtes foraines, les courses, les foires répondent présentes. Parfois même, ce sont des cavalcades et des carnavals qui offrent des réjouissances durant le week end de Pentecôte.

Les courses de chevaux, les foires et vogues de la Pentecôte

  • A semur en Auxois, avait lieu le lendemain ou le lundi de la Pentecôte des courses à pied. L'heureux gagnant se voyait offrir une paire de chausses, des gants et une écharpe. Au XVIIe siècle, elle devint une course de chevaux qui a lieu encore de nos jours le 31 mai 2014, notamment à Semur en Auxois, en même temps que la fête médiévale, que les fêtes de la bague, la fête foraine et la foire commerciale. C'était et c'est encore de nos jours à la Pentecôte qu'avaient lieu les plus grandes foires de l'année en Bourgogne et dans le Rhône (Chaponay, Craponne...), entre autres régions.
  • Les foires des bagues créées au XVIe siècle étaient censées attirer du monde pour les foires commerciales. Autrefois, durant les foires des bagues, les jeunes gens déambulaient bras dessus, bras dessous, dansaient. Les boutiques foraines proposaient alors un choix innombrables de bagues. Chacun revenait alors les doigts couverts de bagues qu'il ou elle distribuait aux personnes n'ayant pu se rendre à la fête. Cette année la 376ème édition des fêtes de la Bague de la cité médiévale de Semur en Auxois se tiendra du 23 mai au 1 juin 2014 (voir le programme)
  • Il y eut aussi des chevauchées de la Pentecôte pratiquées dans certaines régions d'Allemagne et d'Alsace comme Eckwersheim. La chevauchée de la Pentecôte à Kötzting trouve son origine en 1412, suite au voeux d'un homme mourant souhaitant le réconfort de l'église. Le prêtre demanda la protection de jeunes garçons à cheval. Cette procession à cheval est l'une des plus importantes d'Europe.

Les carnavals d'été, les cavalcades de la Pentecôte

Avant la révolution, puis après une interruption, à nouveau au XIXe siècle, avaient lieu les fêtes du Geai et le galopage du Mai sur la route de Calais. Il s'agissait d'une cavalcade se déroulant le lundi de Pentecôte. Les cavaliers montaient à cheval après la messe, pour se rendre sur la route de Calais, à la limite de Bayenghem-lès-Eperlecques. Ils étaient précédés d'Arlequin ou du Fou du Geai joyeusement accompagnés de leur musique. Le premier arrivé, plantait le "mai" et était nommé le roi du Mai. Le retour de la cavalcade était gaiement annoncé par la cloche de l'église et le vin leur était offert. Le soir un grand divertissement était donné.

La procession du Tarasque à Tarascon

Au XVIIIe siècle, cette cérémonie avait lieu le lundi de Pentecôte. De nos jours, la fête se déroule annuellement le dernier dimanche de juin (du 26 au 30 juin 2014) . La ville devenait alors un lieu de réjouissance où les chars des corporations défilaient. Parmi les divertissements, le jeu du teillau, consistait à arroser le public, comme d'ailleurs le jeu de l'esturgeon. L'immonde bête nommée la Tarasque était placée au travers du pont puis conduite à l'Hôtel de ville, cette procession marquait le début de la fête. Les réjouissances se terminaient toujours par une flambée de la Tarasque ou une jetée du monstre dans le Rhône.

Cette fête, semble être reliée à Sainte Marthe patronne de la ville, car selon la légende elle délivra Tarascon du monstre. Symboliquement, cette fête expulsait les mauvais génies de la terre (la Tarasque), d'une part et d'autre part, par ses rituels, attirait la pluie pour les récoltes.

Le week-end de Pentecôte offre donc de nombreuses idées de loisirs et d'activités. Pour les chrétiens pratiquants, des messes, pèlerinages et processions sont proposés un peu partout en France.

A lire:

La Pentecôte, coutumes, symboles, traditions, jeux et croyances

Recette du colombier, gâteau porte-bonheur traditionnel de pentecôte

Recettes de veau pour la Pentecôte, traditionnelles et faciles

Sources:

Société du folklore français, Revue de folklore français / organe de la Société du folklore français, Paris, 1930-1942

Société des traditions populaires, Revue des traditions populaires , 1886-1919