Le groupe Novembre expose prochainement au 51 avenue de Sufren à Paris 7ème. Après avoir exposé au Museum of photography à Séoul en 2009, les six artistes proposent une nouvelle réflexion sur une approche originale de la photographie et de la représentation du monde.

Le Groupe Novembre

Le groupe Novembre n’existe que par ses expositions et ses rencontres. Sans contraintes formelles, ils exposent en duo, trio… et ceci depuis plusieurs années. Il ne s’agit pas de promouvoir un courant esthétique, mais d’essayer de défendre des idées qui guident leur travail quotidien.

« Le Groupe Novembre a pris en charge de manière à la fois ludique et sérieuse, informée et déraisonnable, obsessionnelle et inventive, cette mutation du regard qui nous affecte tous et à propos de laquelle nous prétendons le plus souvent ne rien savoir. » Jean-Louis Poitevin – Critique d’arts.

Nous ne cessons de regarder et nous croyons voir ce que nous regardons. C’est ainsi que la démarche du groupe Novembre s’associe autour du ludique et du philosophique pour interroger le regard. Transformer le réel, le questionner dans un monde rempli de communication visuelle et d’images d’appareils de vision. Ainsi appréhender le travail du groupe, c’est se retrousser les yeux et tenter une expérience pour y voir ou apercevoir une piste de vérité.

Une approche qui pourrait sembler abstraite et hermétique, mais qui demande simplement que l’on veuille bien être acteur et lecteur de la situation.

Olivier Perrot a commencé la photographie il y a plus de vingt-cinq ans, plasticien photographe, il est l'un des artistes du groupe Novembre, projecteur :

Olivier Perrot, photographe plasticien

Olivier Perrot expose actuellement une œuvre photographique, dont l’appareil photo n’a pas été utilisé au sens concret. Sachant qu’un appareillage et des solutions chimiques ont été nécessaires à l’apparition des images présentées au public. A partir de l’idée du photogramme, l’artiste plasticien capture l’objet, avec un genre particulier qui conduit à observer des déformations et des mouvements extraordinaires de ce qui se passe dans l’instant.

olivier.perrot.01.perso.sfr.fr/

Nous savons par exemple que la lumière parcourt 300 000 kilomètres à la seconde. L'artiste propose une action, et c’est à travers sa dispersion et ses tremblements que le photogramme, les enregistre. Nous donnerons le nom de dispersion à ce phénomène révélé. L’artiste en utilisant la pluie ou la poussière sur la feuille de papier photographique, montre que la tentative de chercher à retrouver la présence d’un objet est en fait une manière de rester prisonnier du moment (de l'instant) de la reconnaissance dans la lecture de l’image.

Olivier Perrot s’inscrit dans la démarche du groupe Novembre, où Voir ! est tout sauf une activité passive. L’artiste nous montre ainsi dans ses œuvres récentes que la vision artistique est à elle seule une forme de mémoire vivante de la vision active, un travail remarquable d'interrogations sur le mouvement. Une œuvre plastique et réflexive qui prolonge et continue sa recherche, en quelque sorte, des photogrammes de sa collection captivante "TRACE" de 1995 à Remscheid en Allemagne.

De Zûrich à la Chapelle des Récollets, et de Séoul au mois de la photographie parisienne, Olivier Perrot poursuit son voyage artistique en présentant des images nouvelles qui questionnent le réel et la vision. Photographe plasticien en constante évolution, il interroge l’art, ses œuvres photographiques sont régulièrement exposées dans des galeries, prochainement à Pékin.

http://www.actuphoto.com/23502biographie-olivier-perrot.html

Après L’atelier C , Galerie avenue de Sufren à Paris

Groupe NOVEMBRE : Monique Cabasso / Jae-Kyoo Chong /Xavier Lucchesi / Olivier Perrot /Salvatore Puglia / Martial Verdier

EN PASSANT PAR là... Simine Tadjerrachti présente

NOVEMBRE en MAI : photographies.

Exposition du 3 juin au 25 juin 2010 au 51 avenue de sufren 75007 Paris

Vernissage le 3 juin de 18h à 22h

www.groupenovembre.com