Inauguré le 11 novembre 2011, le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux, déjà fort de ses 56 000 visiteurs, présente sa première exposition temporaire à l’occasion de la Nuit des Musées, le 19 mai prochain : Un cadeau des Américains à la France – The Marne Battle monument (1932-2012)

Construit au pied du Monument américain (inscrit à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1990), commémoratif de la bataille de la Marne de 1914, le musée a choisi d’orienter la thématique de sa première exposition temporaire sur ce monument symbolique.

Histoire de cette magistrale sculpture méconnue

Offert par les Américains à la France en mémoire des soldats tombés pendant la bataille de la Marne de septembre 1914, cette sculpture monumentale de 22 mètres de haut est l’œuvre de l’artiste américain Frederick MacMonnies (1863-1937).

L’année 2012 marque donc le 80e anniversaire de ce monument inauguré en 1932. L’occasion de rappeler les liens qui unissent la France et les Etats-Unis d’Amérique au cours du premier conflit mondial, en résonnance avec l’exposition permanente du Musée qui présente notamment un campement américain.

Le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux

Avant tout musée d’histoire et de société, le Musée de la Grande Guerre a la volonté de rendre accessible la compréhension de cette douloureuse page de l’histoire mondiale en élargissant les champs d’approche du sujet : les arts sont ainsi un des angles de découverte et d’appréhension du conflit et de la période allant du début du siècle à l’entre-deux-guerres.

Le nouveau musée a pour ambition de devenir un haut lieu de mémoire et de s’inscrire parmi les grands équipements culturels et historiques de France et d’Europe. En entretenant le souvenir pour transmettre l’histoire aux nouvelles générations, il permet de faire découvrir les épreuves passées, de mieux comprendre la société d'aujourd'hui pour construire le monde de demain.

La première exposition temporaire : du 19 mai au 30 septembre 2012

Dans la même perspective le Musée conçoit sa première exposition temporaire qui s’attachera à révéler toutes les facettes du Monument Américain :

  • La découverte de l’artiste américain Frederick MacMonnies (1863-1937), peintre et sculpteur, et son lien avec la France où il a notamment établi son atelier pendant plusieurs années (à Giverny), et par ailleurs Grand prix de l’exposition de Paris de 1900.
  • Les techniques de la statuaire monumentale : de l’esquisse à l’assemblage de 220 blocs de pierre de Lorraine, en passant par les techniques de mise au point et d’agrandissement
  • Lecture d’un monument porteur de messages : que signifient les fleurs de lys, le coq, l’enfant, le chien… ?
  • 80 ans de la vie d’un monument, de son inauguration à sa restauration en 2011 : intégré au paysage, traversant l’Histoire, témoin des mutations d’un territoire et de ses habitants
  • L’évocation des autres monuments américains en France qui ont été érigés jusqu’à nos jours, porteurs d’une mémoire toujours vivante et qui illustrent les relations franco-américaines.

L’exposition permanente

L’originalité de la collection du nouveau musée tient à son approche singulière : loin d’être une simple accumulation de pièces rassemblées au fil des ans, les objets sont de véritables outils de compréhension de l’histoire du monde et des hommes contemporains de cette période tragique.

L’exposition permanente du musée offre une large place aux Beaux-Arts, qu’il s’agisse d’affiches, d’estampes et de tableaux, de sculptures.

La programmation culturelle du musée, quant à elle, s’ouvre sur différentes formes d’arts en proposant de nombreux rendez-vous autour du théâtre, du cinéma, de la musique ou encore des arts plastiques, faisant des ponts entre hier et aujourd’hui. A l’instar du Monument américain, qui traverse le Temps et fait le lien avec la Grande Guerre.

Informations pratiques

  • Musée de la Grande Guerre du pays de Meaux
  • Rue Lazare Ponticelli à Meaux (à 50 kms de Paris)
  • Route de Varreddes – Meaux
  • Tel : 01 60 32 14 18
  • http://www.museedelagrandeguerre.eu/
Lire aussi : Un nouveau Musée de la Grande Guerre inauguré le 11 novembre 2011