Fruit de la Révolution française, dessiné par le peintre néoclassique Jacques Louis David, le drapeau tricolore est devenu un emblème national. A l’origine, le bleu et le rouge, couleurs de la ville de Paris, y ont entouré le blanc, symbole de la monarchie. Depuis, ses couleurs sont devenues celles de toute une nation. Alors, pour la fête nationale ou pour tout autre repas festif traditionnel, pour rendre hommage à la gastronomie française, à une personne attachée à ses origines, aux futurs exploits de l’équipe de France de foot (après tout, rien n’est impossible !) ou tout simplement pour une touche originale… osez produits, ingrédients et accessoires pour un menu bleu-blanc-rouge inoubliable.

Le bleu en cuisine, de l’extravagance au clin d’œil

L’originalité de ce repas réside dans cette couleur, rare dans la nature et en cuisine. Couleur primaire, mère du ciel et de la mer, le bleu ne s’obtient par aucun mélange mais invite à un voyage dépaysant et raffiné.

Mais parce qu’une couleur artificielle pourrait déplaire à d’intransigeants invités aux papilles affûtées, n’hésitez pas à utiliser des produits naturels ou à vous limiter à la suggérer. Le Bleu d’Auvergne, le Cordon Bleu, le homard bleu, la viande à la cuisson bleue peuvent déjà faire de cette thématique une réussite. Sinon, vous pouvez craquer pour des myrtilles ou des bleuets, des bonbons ou des smarties couleur ciel.

Enfin, vous pouvez opter pour le plus utilisé des Curaçao (liqueur d’orange amères qui tire son nom d’une île des Antilles néerlandaises), le Curaçao bleu ! Une liqueur de 25° qui tire sa couleur paradisiaque du bleu de méthylène. Elle peut être utilisée pour colorer vos sauces, flamber des mets, napper élégamment des assiettes, agrémenter des crèmes salées ou sucrées et d’innombrables autres desserts (glace, macarons, crêpes…). Et si vous voulez éviter l’alcool dans votre menu, sachez qu’il existe un sirop de Curaçao bleu, liquide ou en perles, pour un effet ultra-branché !

En dernier recours et pour les plus audacieux, utilisez un peu de colorant alimentaire ou de bleu de méthylène qui comme par magie viendra costumer vos préparations culinaires. Et si rien ne vous inspire côté cuisine, n’hésitez pas à jouer sur la déco avec des assiettes, des bougies, des fleurs ou des serviettes irrésistiblement bleutées.

Blanc, la pureté à portée de main

Le blanc est la couleur des basiques indispensables pour un menu aussi gourmand que consistant. Pain, pâtes, pommes de terre, c’est avant tout la couleur des féculents. Mais aussi des nappages et assaisonnements, de la crème à la chantilly, de la mayonnaise au fromage, du lait de coco à la fleur de sel. Sans oublier les viandes blanches, quelques poissons et de nombreux crustacés (dont la chair blanche et la carapace rouge-rosée est ad hoc pour un tel menu !).

Autant que dans les assiettes, cette couleur neutre incontournable s’impose sur une table : de la nappe aux serviettes, des assiettes aux bibelots, elle apporte une touche sobre et impeccable qui adoucit l’extravagance du bleu et du rouge.

Rouge, une couleur chaude pour égayer et relever vos plats

Des tomates aux fruits rouges, de la betterave à la pastèque en passant par la viande rouge, cette couleur pleine de vie est omniprésente en cuisine. Produits frais et pleins de goût, tous apportent gaieté et saveurs à votre menu. Le rouge est également la couleur du piment et du paprika, du vin et du porto pour des plats en sauce divinement relevés ! Pour terminer votre déco bleu-blanc-rouge, n’hésitez pas à l’agrémenter avec cette couleur festive par excellence.

Et après ces prémices colorées, voici quelques suggestions de menus pour un repas spécial 14 juillet.

Idée de menu poisson bleu-blanc-rouge

  • Entrée : homard bleu et mayonnaise (avec une pointe de colorant bleu pour les audacieux), accompagnés par une petite salade de tomates.
  • Plat : dorade grillée et ses tagliatelles aux légumes, légèrement relevées au Curaçao bleu.
  • Dessert : boule de glace au sirop de Curaçao bleu décorée de fraises et de myrtilles, le tout arrosé par un nuage de Chantilly.

Idée de menu viande bleu-blanc-rouge

  • Entrée : carpaccio de bœuf avec copeaux de parmesan, sorbet à la tomate et décoration de bleuets.
  • Plat : entrecôte bleue avec sa sauce crème au Bleu et crumble de tomates.
  • Dessert : fromage blanc aux fruits rouges et macarons bleus.

Idée de menu végétarien bleu-blanc-rouge

  • Entrée : soupe de tomate froide et sa petite verrine de chèvre bleutée (à l’aide d’une pointe de colorant alimentaire) recouverte de purée de tomates aillée.
  • Plat : risotto à la crème et aux oranges sanguines, arrosé par un trait de Curaçao bleu et sa fricassée de poivrons rouges au paprika.
  • Dessert : soufflé au Curaçao bleu (ou, plus simple, des crêpes à la liqueur bleue) et son méli-mélo de fruits rouges.
Et pour arroser votre repas de fête nationale, consultez l’article « Cocktails bleu-blanc-rouge spécial 14 juillet ».