La calligraphie est une sublimation de l’écriture qui est un outil du quotidien. L’écriture s’apprend dès le plus jeune âge, les premiers traits et les premières boucles effectuées dès la classe maternelle apprennent aux enfants les bases de l’écriture.

Une bonne position assise est la base de l'art calligraphique

La qualité de ce que vous allez tracer au crayon dépend en partie de la position de votre corps. Il vous faut donc trouver une position pratique et confortable. Vos pieds doivent toucher le sol et vos jambes ne doivent pas être croisées, cela donne une inclinaison au corps qui ne permet pas de tracer des traits précis. Tenez vous droit, ne vous penchez pas en avant, cela bloque les mouvements du bras. Si vous le pouvez, choisissez un plan incliné de trente degrés, sinon travaillez sur un bureau ou une table sur laquelle vous pouvez poser vos bras de manière confortable. Veillez à ce que votre plan de travail soit bien éclairé, si possible sans zones d’ombres.

Tenir son crayon et sa plume

Avant de passer à l’encre, il vous faudra tracer vos lettres au crayon de papier, celui-ci doit être tenu entre le pouce et l’index et posé sur la première articulation du majeur. Accentuez de manière excessive l’inclinaison du crayon.

Pour le maintien de la plume, utilisez la même technique que le crayon. Le meilleur moyen d’y arriver est l’entraînement. Il faut osciller entre fermeté et souplesse. Posez votre main sur le plan de travail pour garantir la précision de votre tracé.

Différents angles de traçage seront nécessaires pour réaliser les pleins et les déliés, votre plume va passer d’un angle de zéro degré à un angle de 45 degrés puis un angle de 90 degrés. Entrainez-vous en faisant rouler la plume entre votre pouce et votre index sans bouger la main.

Choisir le bon matériel

La qualité du matériel est essentielle pour un bon résultat. Choisissez de préférence un papier prévu pour la calligraphie, les magasins spécialisés dans la vente de matériel d’activités manuelles sauront vous renseigner. Les papiers les plus usités en calligraphie sont le papier chiffon, le papier cuve et le papier machine. Sachez qu’un papier trop poreux peut être apprêté avec un fixatif en bombe ou avec de la gomme sandaraque qui sert à poudrer le papier.

Choisissez votre plume et votre porte-plume en fonction de vos goûts mais aussi de leur qualité. Votre plume, une fois fixée sur le porte-plume, doit être stable, elle ne doit pas bouger. Les plumes neuves peuvent être enduites de vernis qui empêche l’encre de bien adhérer, passez votre plume à l’eau tiède savonneuse puis essuyez-la bien. Veillez à ce que le réservoir ne touche pas le bout de la plume, il doit y avoir un espace suffisant pour que l’encre s’écoule correctement.

La qualité de l’encre est aussi essentielle que celle du papier, choisissez des encres spéciale calligraphie dans les magasins spécialisés, il en existe de toutes les couleurs. Veillez à toujours bien garder vos pots d’encre correctement fermés.

D’autres outils pourront être utiles mais sont secondaires, ce sont les pinceaux, buvards, règles, ciseaux et cutters, gouaches, aquarelles, et bien sûr les plumes de différentes tailles, les plumes à bouts carrés, les outils à calligraphie chinoise, le calame, etc.