En 2012, la Tate Modern débute son programme d’extension avec l’ouverture le 18 juillet prochain des « Tanks » en tant que premiers espaces de musée au monde consacrés en permanence au live, à la performance, à l’installation et au cinéma expérimental. Le lancement des Tanks s'inscrit dans le cadre du London 2012 Festival, point culminant de l'Olympiade culturelle.

La programmation des Tanks s’ouvrira avec un festival de quinze semaines, du 18 juillet au 28 octobre 2012, célébrant la performance, l’installation et les œuvres majeures qui marquèrent l’histoire de ces formes d’art. Les espaces des Tanks, industriels et bruts, fourniront un cadre et un point d’ancrage pour l’art vivant et le film, des disciplines auparavant dispersées dans les différents espaces de la Tate Modern.

Le festival permettra au public de découvrir et de mieux connaître les développements les plus récents en art, de voir des œuvres nouvelles en cours d’élaboration par les artistes, et d’interagir très étroitement avec l’ensemble de la programmation. D’importantes commandes ainsi que des acquisitions récentes feront pour la première fois l’objet d’une présentation au public et, dix jours durant au cours du festival, le programme sera créé par et pour un public de jeunes. Le programme de lancement des Tanks a reçu le soutien de « The Tanks Supporters Group ».

Le Festival de lancement des Tanks rassemblera plus d’une quarantaine d’artistes internationaux, reconnus ou émergents : Ei Arakawa (Japon), Jelili Atiku (Nigéria), Nina Beier (Danemark), Tania Bruguera (Cuba), Boris Charmatz (France), Keren Cytter (Israël), Tina Keane (Royaume-Uni), Anne Teresa De Keersmaeker (Belgique), Liu Ding (Chine), Keen Jeff (Royaume-Uni), Anthea Hamilton (Royaume-Uni), Sung Hwan Kim (Corée), Rabih Mroué (Liban), Paulina Olowska (Varsovie), Eddie Peake (Royaume-Uni), Yvonne Rainer (USA), Lis Rhodes (Royaume-Uni), Aldo Tambellini (USA) et Haegue Yang (Corée).

Les espaces de l’East Tank présenteront pour leur part une nouvelle et importante commande passée à Sung Hwan Kim, un artiste clef de sa génération dont le travail investit de façon transdisciplinaire à la fois l'art vidéo et la performance. Dans celui-ci, l'artiste endosse tout à la fois les rôles de réalisateur, de monteur, de performer, de compositeur, de narrateur et de poète, collectionnant et opérant des collages entre les rencontres, les sons, les sculptures et les images de ses différents lieux d’habitation à Séoul, Amsterdam ou New York. Fondant sa démarche sur sa grande connaissance de la performance et du cinéma, inspiré et influencé par des artistes tels que Joan Jonas, ou par des références culturelles en provenance de Corée, son travail débouche sur une forme unique de narration. Le projet de commande de l’East Tank reçoit le soutien de Sotheby’s.

Le South Tank présentera alternativement une programmation composée de séries de projets liés à l'histoire de la performance, au cinéma expérimental, à des travaux transdisciplinaires ou à de nouvelles commandes spécifiques. En supplément de trois grands événements discursifs, comprenant des interventions, des débats et des performances, la programmation du South Tank comprendra des temps forts programmés par, et pour, un public de jeunes ainsi que deux grandes manifestations tout public faisant appel au son, à la performance et à l’image en mouvement.

LES TANKS

Les Tanks étaient à l'origine d'immenses réservoirs à mazout qui alimentaient la centrale électrique de Bankside. Ils restèrent inutilisés après la désaffectation de la centrale en 1981.

Chacun de ces espaces mesure plus de trente mètres de large et sept mètres de haut. L'ouverture des espaces des Tanks constitue la première phase du programme d’extension de la Tate Modern. Un programme dont l’achèvement est prévu en 2016.

Selon Nicholas Serota, directeur de la Tate : « La Tate a pour vocation la présentation de ses collections et le travail qu’elle mène avec les artistes. Les Tanks nous donneront la possibilité de pouvoir répondre aux évolutions les plus récentes des pratiques artistiques, lesquelles, depuis plus de quinzaine d’années, sont de plus en plus nombreuses à faire appel à l’installation ou à la performance. Il nous apparaît aussi avec évidence que nos publics sont à la recherche d’autres formes de participation et d’engagement. Ils souhaitent engager plus d’échanges et d’interaction et les Tanks seront à même de fournir un forum pour de tels dialogues ».

Selon Chris Dercon, directeur de la Tate Modern : « Au cours des dix dernières années, l’expérience acquise dans l’utilisation du Turbine Hall pour des événements live ont démontré à la fois le potentiel qu’ils représentent pour la Tate et l’intérêt suscité auprès du public. Avec ces nouveaux espaces, nous pouvons imprimer un rythme nouveau à notre programmation afin que la performance, le son, les images en mouvement et la participation active du public – l’art en action – puisse avoir autant d’importance que tout le reste de ce que nous faisons. Les Tanks représentent un nouveau type d’espaces publics pour l’art dont l’enjeu est l’interaction sociale. Ils servent de fondement à l’ambition qui est la nôtre pour un programme révolutionnaire lié à la nouvelle Tate Modern ».

Selon Ruth Mackenzie, directrice de l'Olympiade Culturelle et du London 2012 Festival : "Les nouveaux espaces des Tanks à la Tate, à même de montrer les développements les plus récents dans le domaine des arts visuels, offrent une nouvelle dimension à la Tate Modern. Ils donnent une raison supplémentaire de venir visiter le musée d’art moderne le plus populaire au monde. Nous sommes ravis que le lancement des Tanks fasse partie de la programmation du London 2012 Festival."

Le programme des Tanks a pour commissaires Catherine Wood, Curator of Contemporary Art and Performance, Kathy Noble, Curator of Interdisciplinary Projects et Stuart Comer, Curator of Film en collaboration avec Marko Daniel, Coordinateur (Programmes pour adultes) et Mark Miller, Coordinateur (Programmes pour les Jeunes Publics) du département des activités pédagogiques de la Tate.