Mamie, j’ai mal à la gorge ! Mamie, je tousse ! Avant de se jeter sur les pastilles ou autres sirops, prenons conseils auprès de nos grands-parents qui, en un coup de produits magiques, guérissent nos petits maux.

Pour la toux, une cuillère à café de miel suffira

Le miel a le pouvoir d’apaiser les toux grasses. Il serait même, grâce à ses effets antioxydants et antibactériens, plus efficace qu’un sirop pour la toux ! C’est en tout cas ce qu’affirme une étude réalisée fin 2007 par l’université de Pennsylvanie sur une centaine d’enfants de deux à dix-huit ans. Pour se débarrasser des toussotements, on avale une cuillère à café de miel d’acacia, le soir au coucher.

Pour les maux intestinaux, deux gouttes de menthe pure on avalera

Maux de ventre, ballonnements, flatulences… Nos intestins sont souvent fragiles. Pour contrer cela, grand-mère nous conseille de l’huile essentielle de menthe poivrée. Elle soulagerait un tiers des douleurs présentes dans le syndrome du côlon irrité. Le menthol est un antispasmodique naturel permettant de soulager les contractions douloureuses de l’intestin, de l’estomac et des voies digestives.

En avalant une ou deux gouttes de menthe pure sur un sucre, ou dans une cuillère à café de miel en cas de gêne, les douleurs s’envoleront.

Contre la diarrhée, du yaourt ou du lait caillé on prendra

En plus d’avoir l’approbation de nos grands-mères, le yaourt a la cote chez les scientifiques : cinq mille études internationales réalisées, rien que sur les probiotiques !

Il régénère la flore intestinale et aide les bonnes bactéries de notre intestin. En prévention, il diminue le risque de diarrhée de 40 %.

Pour combattre les germes, champignons et autres mycoses vaginales, on peut appliquer localement du yaourt ou ingérer quotidiennement une pleine tasse de lait caillé afin de favoriser le retour à un pH normal.

Pour les blessures bénignes, le citron on mijotera

Aïe, ça fait mal ! Pas de panique, pour calmer la douleur : un zeste de citron et ça repart !

Pour information, un seul citron contient l’apport journalier de vitamine C recommandé, soit 40 mg. De plus, cette vitamine stimule l’'immunité, aide à la reconstruction des tissus ainsi qu'à la guérison des blessures.

Les citrons, remplis d'acide citrique, réduisent ainsi l'excrétion de calcium et aident à empêcher la formation de douloureux caillots.

En l’ajoutant simplement à notre cuisine ou dans le thé, ses bienfaits se feront ressentir.

Contre les nausées et la migraine, une tranche d’un centimètre de gingembre on mangera

Mal du voyage, début de grossesse, mauvaise digestion… Les nausées sont très désagréables et le gingembre est là pour nous soulager. Employé en médecine depuis plus de cinq mille ans, ce remède de cuisine n’a plus rien à prouver. En plus d’être aphrodisiaque, il possède des vertus antinauséeuses, réduit les contractions intestinales et neutralise les acides liés à la digestion.

  • Pour calmer les nausées : on prend un quart de cuillère à café de gingembre frais ou en poudre, ou bien une infusion.
  • Cette même prescription prise aux premiers signes de la migraine réduira les symptômes en bloquant les produits chimiques qui enflamment les vaisseaux sanguins dans le cerveau.
Ah on se sent tout de suite mieux ! Les petits maux n'ont plus qu'à bien se tenir, car grand-maman et les recettes d'antan sont là pour nous guérir.