C’est au Proche et Moyen-Orient que l’homme a connu ses premières grandes évolutions, qui l’on amené à passer d’un état de nomade à celui de sédentaire. En s’installant, il se met à fabriquer des outils dont il n’avait jamais eu besoin auparavant. La fabrication de céramiques marque un passage important vers la civilisation.

La sédentarisation

Durant le VIIe millénaire, les anciens chasseurs-cueilleurs commencent à se sédentariser. Le Moyen-Orient se couvre alors de petites localités que l’on peut désormais appeler des villages. Il choisissent des zones plus ou moins humides proche des fleuves. Ils doivent cependant garder leur distance: le Tigre et l'Euphrate ont des crues dévastatrices que les hommes ne savent pas encore maîtriser. Si les hommes s’installent c’est bien parce qu’ils n’ont plus besoin de « courir » après la nourriture. En effet, ils découvrent le phénomène de l’agriculture et commencent à cultiver les plantes et les céréales (le blé notamment) tandis que l’élevage apparaît comme une activité analogue.

Le problème de la conservation

La culture du blé et autres céréales permet ainsi aux hommes de prospérer sans prendre trop de risques en chassant. Néanmoins, cette activité se pratique toujours. Les hommes partant souvent à la chasse pendant que les femmes s'occupaient des moissons. Une fois le tout récolté, les hommes sont face à plusieurs problématiques. Ils ne peuvent pas manger toute la récolte en quelques jours!

Le problème se pose alors de la conservation des denrées agricoles qui, à l’air libre, pourrissent ou sont volées par les animaux. Pour les protéger, les villageois creusent des fosses dans le sol d’un bâtiment construit pour la seule fonction de protéger et conserver les récoltes. Il y a malheureusement toujours des pertes. Trop de perte même, surtout quand on considère que le rendement agricole dépend uniquement de la pluie à cette époque. L’irrigation n’a pas encore été inventée.

La céramique

C’est ainsi que naît les premières ébauches de céramiques en terre cuite puis en argile. Elles permettent de mieux conserver les céréales tout en rationnant individuellement les maisons. Durant le VIe millénaire, les céramiques évoluent. Elles deviennent plus fines et portent des décorations propre à une culture (Halaf, Obeid…). D’un objet usuel, la céramique devient un objet d’art qui s’exporte et s’échange devenant par là même un objet de décoration et de luxe. Mais son usage premier reste domestique. Aussi, lorsque les villages deviennent des villes et que la population grandit, de véritable "usines de travail à chaîne" verront le jour pour la fabrication rapide et bon marcher pour de la céramique à usage simple et remplaçable.