Avant de vous lancer impulsivement dans le projet immobilier de vos rêves, prenez le temps de vous faire conseiller. Construire un projet d’accession à la propriété est l’un des moments importants de la vie. C’est bien souvent un projet qui vous engage sur des emprunts qui peuvent durer jusqu'à 25 ans.

Le banquier, le notaire, l'expert et l'agent immobilier peuvent être vos meilleurs alliés dans la réussite de votre projet de construction ou d'achat d'un bien immobilier. Pour profiter pleinement des compétences de ces professionnels, apprenez à reconnaître les compétences et les missions de chacun d'entre eux.

Le banquier : le premier interlocuteur de choix

Le banquier est bien souvent le premier interlocuteur à consulter dans la mise en place d’un projet immobilier. Il saura répondre à toutes les questions relatives au financement de votre projet. Un véritable allié dans une grande mesure, le banquier vous aidera à faire le point sur vos possibilités d’emprunt et les différents moyens de financement envisageables. Bien choisir le banquier qui accompagnera votre projet ne doit pas se faire à la légère.

Comme pour toute acquisition privilégiez votre banquier habituel pour un premier avis. Ce dernier connait idéalement vos possibilités de financement et de remboursement. Cependant, même si vous avez des relations satisfaisantes avec votre banque habituelle, n'hésitez toutefois pas à demander conseil auprès d'au moins deux autres enseignes. Vous pourrez être surpris de la différence des taux, assurances,options et garanties proposés sur le marché du prêt immobilier.

Le notaire : conformité légale des actes et conseil

Le notaire donne son authenticité à tout acte concernant une transaction immobilière. Il a pour rôle d’établir les actes et conventions, leur donne une forme authentique et assure leur publication. Officier public et profession libérale à la fois, le notaire étend souvent son champ de compétence à une activité de négociation et de conseil. Les rémunérations ou obligations perçues par le notaire sont strictement réglementées, la note remise en fin d’opération vous détaillera les tarifs pratiqués.

Lorsque vous êtes "acheteur" vous êtes souvent amené à composer avec le notaire choisi par le "vendeur". Vous pouvez toutefois choisir votre propre notaire afin de vous faire conseiller au mieux. Même si cette assistance représente des frais supplémentaires, sachez que le notaire à pour mission première de veiller à votre intérêt puisqu'il est rémunéré sur les transactions dont il assure la conformité légale. Les tarifs quant à la négociation et aux conseils peuvent fluctuer d'un notaire à l'autre (en dehors des actes notariats réglementés) soyez vigilants à ces "sur-coûts".

L’expert immobilier : valeur du bien et contrôles obligatoires

L'expert immobilier est devenu un acteur incontournable lors d'une transaction immobilière. Il a pour vocation première à donner un avis précis et indépendant sur la valeur réelle d’un bien immobilier. Vous pouvez ainsi faire appel à ce dernier dans de nombreux cas : vente, donation, succession, etc. L’expert peut déterminer la valeur marchande d’un bien immobilier en tenant compte des rénovations nécessaires ou envisagées, la valeur de reconstruction à neuf, la valeur des servitudes de passages, d’un usufruit, d’une rente viagère ou encore de la valeur locative d’un logement.

C'est aussi souvent lui qui sollicite et encadre l'intervention des spécialistes qui effectuent un grand nombre des diagnostics obligatoires : energétique, amiante, plomb, états parasitaires, mesurages imposées par la loi Carrez, etc. Ces éléments sont d'ailleurs essentiels à ce professionnel pour évaluer au plus juste la valeur d'un bien. Les honoraires sont fixés librement entre les deux parties et cela en fonction des particularités de la demande du client.

L’agent immobilier : intermédiaire et conseiller

L’agent immobilier peut-être un allié à votre écoute pour construire et mener à bien votre projet. Mandaté par son client, l’agent immobilier intervient dans la vente de biens immobiliers. L’agent est avant tout un intermédiaire et un conseiller entre le vendeur et l’acheteur. Profession réglementée depuis janvier 1970 par la loi Hoguet, l’agent immobilier doit pouvoir justifier d’une garantie financière et être assuré contre les conséquences pécuniaires liées à l’exercice de sa responsabilité civile professionnelle.

L’agent immobilier perçoit une commission, généralement exprimée en pourcentage du prix du bien vendu. Les tarifs sont libres, cependant l’agent à pour obligation de les afficher de manière visiblement dans l’agence. Chaque transaction doit se faire sur l’appui d’un mandat écrit. Le choix de l'agent immobilier est donc un moment important dans votre projet immobilier. Ce professionnel est certainement celui qui interviendra le plus tout au long de votre dossier soit par ses conseils soit par les propositions de biens qu'il sera amené à faire. N'hésitez pas à en rencontrer plusieurs avant de vous engager.

En savoir plus :

La brochure "Devenir propriétaire" éditée par l'ADIL - Agence Départementale pour l'Information sur le Logement