Le plan Alzheimer prévoit la création d'une nouvelle fonction d'assistant de soins en gérontologie, avec pour objectif d'en former 500 d'ici 2012.

Cette formation, pour qui ?

La formation de 140 heures est destinée aux aides-soignants, aux aides médico-psychologiques et auxiliaires de vie sociale “en situation d'emploi auprès de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer”.

Le référentiel de formation détaille les différents modules qui seront proposés. La priorité doit être donnée à la “recherche de sens dans les troubles du comportement des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer”, l'”appui sur les compétences et les capacités résiduelles” et une “communication adaptée”.

Que définit le référentiel d'activité ?

Le référentiel d'activité définit :

  • la fonction ;
  • le contexte de l'intervention ;
  • les activités ;
  • et l'ensemble des tâches que doit être capable de réaliser un assistant de soins en gérontologie.

La fonction

L'assistant de soins en gérontologie doit ainsi intervenir “auprès de personnes âgées, en situation de grande dépendance et/ou présentant des troubles cognitifs, nécessitant des techniques de soins et d'accompagnement spécifiques”.

Le contexte d'intervention

Son intervention “s'effectue dans le cadre d'une équipe pluri-professionnelle, sous la responsabilité d'un professionnel paramédical ou d'un travailleur social”.

Elle peut se réaliser, soit au domicile au sein d'un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD), soit en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), notamment dans les unités spécifiques, ou éventuellement à l'hôpital dans les services de soins de suite et réadaptation (SSR), cognitivo-comportementaux et les unités de soins de longue durée (USLD).

Les activités

Les activités exercées au quotidien par l'assistant de soins en gérontologie relèvent de quatre registres :

  1. L'accompagnement, le soutien et l'aide individualisée.
  2. Les soins quotidiens.
  3. La réhabilitation et la stimulation des capacités.
  4. La communication et la relation à l'environnement.

Les tâches devant pouvoir être accomplies

Ces tâches sont réparties en cinq grands thèmes :

  1. L'assistant de soins doit “concourir à l'élaboration et à la mise en œuvre du projet individualisé dans le respect de la personne”.
  2. Il doit “aider et soutenir les personnes dans les actes de la vie quotidienne en tenant compte de leurs besoins et de leur degré d'autonomie”.
  3. Il est chargé aussi de “mettre en place des activités de stimulation sociale et cognitive en lien notamment avec les psychomotriciens, ergothérapeutes ou psychologues”.
  4. Il doit “comprendre et interpréter les principaux paramètres liés à l'état de santé”.
  5. Il doit savoir “réaliser des soins quotidiens en utilisant des techniques appropriées”.
Pour plus d'informations :

Ces documents peuvent être consultés sur le site du plan Alzheimer.

Instructions n° DHOS/DGAS/RH2/2009/359 du 27/11/2009 - réf. 8518, relative à la mise en œuvre de la mesure 20 du plan Alzheimer sur les assistants de soins en gérontologie.

TSA quotidien du 16/12/2009