West Highland White Terrier (ou plus simplement le «westie») est une race extrêmement populaire, déjà que c'est un chien très photogénique (et souvent utilisé dans les publicités, p.ex. pour la marque «César») et qui convient vraiment à presque tous les propriétaires (sauf à l’extrême limite des personnes très âgées à qui il faudrait un chien plus calme). Même si à la base il s’agissait d’un chien de chasse (sélectionné comme tel, notamment en ce qui concerne son pelage blanc immaculé : pour éviter d’être confondu avec le gibier !), aujourd’hui c’est avant tout un animal de compagnie.

On le conseille souvent à un citadin voulant acquérir un chien car ce terrier blanc d’Écosse convient à merveille dans les conditions parfois difficiles de la ville moderne, où d’autres chiens pourraient se sentir très mal (le cas le plus parlant est celui de husky, chien magnifique s’il en est, mais totalement inadapté à la vie en ville, ne serait-ce qu’en raison des 30-50 km qu’il doit parcourir chaque jour).

Caractère d'un westie : un chien intelligent et fier

Le westie est un chien intelligent et gentil, il est câlin, drôle et espiègle, a un caractère plutôt facile et un chiot westie, s’il est correctement élevé, ne deviendra jamais un chien ténébreux ou rancunier. Il sait jouer seul un certain temps, mais affectionne bien sûr le contact humain (si son maître ne communique pas avec lui, un westie, surtout jeune, pourrait rapidement s’ennuyer et causer quelques dégâts…). La mimique d’un West Highland est très développée, nombreux sont les westies qui savent sourire, et d’une manière générale ce chien est le plus souvent d’une excellente humeur communicative. Un propriétaire de westie vit en moyenne plus longtemps qu’un humain quelconque, car les jeux avec son chien, les pitreries et espiègleries de celui-ci, le font rire plusieurs fois par jour.

Le westie est cependant un chien fier et légèrement susceptible ; il faut rire avec lui, mais pas de lui. Animal très courageux, le westie se croit grand et toute allusion à sa taille pourrait le vexer. En même temps, à la différence d’un fox-terrier par exemple, le westie ne provoquera pas les autres chiens, et s’entend en fait très bien avec les autres animaux domestiques (même si, bien entendu, la meilleure cohabitation est celle obtenue avec des animaux qui vivent ensemble dès la prime enfance). Un westie vivra ainsi en harmonie avec les chats (mais certains chats âgés ou trop calmes pourraient être stressés par la présence d’un chiot turbulent).

Il ne faut pas oublier en outre qu’un westie est souvent plus désobéissant que la moyenne, et courir derrière quelque chose qui bouge (un chat, ou, pire, un lapin ou un pigeon…) est dans sa nature. Il faut donc impérativement le contrôler en promenade : on ne peut le lâcher que dans un espace bien clos («clos» du point de vue de westie ! Car même un trou de 12-15 cm de largeur est suffisant pour passer à ce terrier curieux : si sa tête passe, tout le corps passera).

L'éducation d'un westie

Chien coquin et très intelligent, le westie exploitera sans pitié la moindre faille chez son maître. C’est pourquoi il faut, plus encore qu’avec les autres races de chien, faire preuve d’autorité : il est absolument hors de question de laisser le chien manger avant ou en même temps que son maître ; se mettre au-dessus de lui sur le plan spatial (escalier, chaise…) ; décider de la longueur de la laisse ou de la direction à prendre lors de la promenade ; grimper sur le lit…

Souvent en rentrant le maître constate que le chien s’est vautré par exemple sur le lit en son absence. C’est naturel et un maître ayant du tact fera toujours semblant de ne pas l’avoir remarqué. Mais le laisser prendre de telles libertés en votre présence pourrait avoir des conséquences très pénibles.

Les soins à lui donner

Race de chiens peu encore touchée par la dégradation liée à une sélection trop restrictive, le westie n’a pas de tares héréditaires et vit jusqu’à 15-17 ans. Il est très actif, c’est un joueur né, mais n’exige pas pour autant d’exercices trop prononcés ni de promenades trop longues. Chien petit (27-30 cm de hauteur pour 8-10 kg de poids), il s’accommode fort bien des appartements même de taille réduite et ne demande pas trop de soin (attention, il ne faut surtout pas laver votre petit Écossais plus de 2 fois par an, et il ne faut pas le tondre, mais le faire épiler !)

Pour finir, c’est un chien très gentil avec les enfants et plutôt patient. Tout cela fait du westie un compagnon idéal, qui rendra heureuse toute la famille !