Il ne s'agit pas d'un énième régime à la mode, mais d'une méthode issue de 25 ans de recherches menées par le Dr Yann Rougier, nutritionniste, et des chercheurs japonnais et américains qui ont constaté que notre alimentation avait considérablement évolué, non seulement d'un point de vue quantitatif (on mange beaucoup et même trop), mais également d'un point de vue qualitatif (on consomme de plus en plus d'aliments industriels donc transformés, raffinés, mais le corps ne s'est pas adapté car les changements ont été très rapides). Pour ces spécialistes, cela a entraîné des réglages au niveau du pancréas (il sécrète trop d'insuline), des tissus graisseux (qui stockent beaucoup plus qu'avant) et du centre de satiété (situé dans le cerveau qui réclame toujours plus de nourriture).

Les principes du régime slim data

La méthode slim data a pour objectif de réguler le centre de satiété, afin non seulement de perdre du poids, mais également de le stabiliser. L'intérêt de ce régime, c'est qu'il introduit un nouvel équilibre alimentaire qu'il convient de privilégier sur le long terme pour maintenir un poids idéal sans ces effets yo-yo qui se déclenchent souvent après un régime.

Le slim data est en fait un index qui indique la force de stockage d'un aliment, mais aussi la façon dont il envoie un message au centre de satiété. Il combine trois autres index, dont certains sont très connus: l'index calorique, l'index enzymatique qui indique comment l'aliment est digéré et l'index glycémique ou insulinique qui mesure comment le corps assimile un aliment, soit en l'utilisant pour fournir de l'énergie, soit en le stockant sous forme de réserves de graisse.

Pour chaque aliment, le slim data varie entre 0 et 100. Un aliment qui a un slim data faible, proche de 0 facilitera l'amaigrissement, le détockage. A l'inverse, un slim data élevé signifiera qu'il sera certainement stocké entraînant une prise de poids.

Pour faciliter la mise en place de sa méthode, le Dr Yann Rougier a établi une classification des aliments en 4 zones de couleur afin de bien associer les différents aliments.

La zone verte comprend les aliments favorables à l'amaigrissement donc ceux qui peuvent être consommés à volonté. Exemples: légumes, laitages, poissons...

La zone orange regroupe les aliments qui ont une force de stockage moyenne, c'est-à-dire qu'il faut les associer avec des aliments de la zone verte et les consommer avec modération. Exemples: viandes, fruits, céréales...

La zone rouge correspond aux aliments qui ont une force de stockage élévée qui risquent d'être stockés. Exemples: fruits secs, desserts...

Enfin la zone violette est composée des aliments trop raffinés ou gorgés d'additifs pas très bons pour la santé. Ceux-ci doivent être évités ou consommés de manière très marginale, deux fois par mois seulement. Exemples: charcuteries, sodas, bonbons, plats cuisinés industriels...

Retrouvez ici un tableau des aliments classés dans les 4 zones.

Les étapes du régime slim data

Etape 1: déclenchement de la perte de poids

Durant 3 semaines, les repas sont composés de 3 aliments de la zone verte ou 2 dans la zone verte et un dans la zone orange. Il ne faut consommer aucun aliment des zones rouge et violette.

L'objectif de cette première phase est de retrouver un équilibre des différents centres de contrôle. La perte de poids est d'environ 3 à 5 kilos pendant ces 3 premières semaines.

Etape 2: elle dure, elle aussi, 3 semaines et permet d'accentuer la perte de poids. Elle permet de perdre 2 à 3 kilos supplémentaires. Chaque repas se compose de 2 aliments de la zone orange et 1 de la zone verte.

Deux fois par semaine, il est possible de choisir 1 aliment dans chacune des zones verte, orange et rouge. Mais ce n'est pas une obligation.

Etape 3: c'est la phase de stabilisation et elle dure tant que le poids souhaité n'est pas atteint. Et même, elle peut être poursuivie au long cours afin de conserver ce poids. Une grande liberté règne dans la composition des repas, tous les aliments peuvent être associés (on peut poursuivre les associations des deux premières phases), mais il ne faut jamais choisir 3 aliments dans la zone rouge ou deux dans la zone orange et un dans la zone rouge.

On ne doit choisir un aliment de la zone violette que deux fois maximum par mois.

Surtout, il faut bien respecter les premiers signes de satiété, pour cela il convient de manger lentement, dans le calme: un repas, pour que le cerveau reçoive les signes, doit durer au moins 20 minutes.

Les avantages du régime slim data

Cette méthode n'interdit aucun aliment de consommation courante, donc il n'y a pas de trop grande contrainte, ni même de frustration trop importante. En effet, lorsqu'un régime est trop contraignant, il est très difficile de le tenir dans la durée. De même, lorsqu'il supprime un grand nombre d'aliments, la frustration est difficile à supporter et c'est la raison pour laquelle on se rue sur des gâteaux ou du chocolat à la moindre contrariété.

La perte de poids se fait en douceur en respectant les besoins du corps et du cerveau, il n'y a donc pas de rupture avec la reprise d'une alimentation normale: cela évite le fameux effet yo-yo très fréquemment constaté après de nombreux régimes.

Cette méthode permet de retrouver une vraie hygiène de vie, car elle est basée sur la consommation d'aliments sains, et de perdre les mauvais comportements alimentaires.

Elle est facile à suivre car il n'y a pas à faire "une comptabilité des calories" souvent fastidieuse.

Elle peut être suivie partout: au restaurant, au self... et même au fast food (de temps en temps, ce n'est pas interdit!), il suffit de faire les bons choix et les bonnes associations d'aliments.

Les inconvénients du régime slim data

La principale difficulté se situe au démarrage, car il faut être assez rigoureux durant les 3 premières semaines (pas de repas au restaurant, de repas de fêtes, pas d'alcool...).

Il faut également un peu de temps pour bien intégrer quels sont les aliments des différentes zones pour ne pas faire d'erreur (le mieux est d'avoir le tableau des zones, sur le frigo par exemple, pour ne pas se tromper).

La perte de poids est douce et régulière: il faut donc de la patience, car si on commence ce régime, c'est au minimum pour 7 semaines pour perdre entre 6 et 10 kilos.

La pratique d'une activité physique est vivement conseillée. surtout à la fin du régime.

Pour en savoir plus: Voulez-vous maigrir avec moi? La méthode Slim Data, Dr Yann Rougier, éd. Albin Michel

Découvrez d'autres régimes: