La galerie Kugel, est située au cœur de Paris, dans un espace à la fois exceptionnel et historique : l'Hôtel Collot. Cet hôtel particulier a été construit en 1840 pour Jean-Pierre Collot (1764-1852), directeur de la Monnaie, par Louis Visconti (1791-1853), l'architecte le plus célèbre de son époque.

La nouvelle exposition est le fruit d’une collaboration avec deux des plus prestigieux musées du monde : la Grünes Gewölbe de Dresde et la Frick Collection de New York.

Du 13 septembre au 10 novembre 2012, il est offert aux visiteurs l’opportunité unique de découvrir la créativité et le talent de Neuber au travers de ses réalisations les plus spectaculaires, dont l’exceptionnelle "Table de Breteuil", chef-d’œuvre de l’art occidental, et certainement le meuble le plus extraordinaire conçu au XVIIIe siècle, ainsi qu’une quarantaine de tabatières et "galanteries" véritables petits cabinets de minéraux portatifs combinant luxe, goût et science.

Johann Christian Neuber

Johann Christian Neuber (1735-1808) est l’orfèvre le plus célèbre à Dresde au XVIIIe siècle et celui dont le nom est le plus souvent cité par se contemporains.

Alors que dans "l’Europe des lumières" Paris est la capitale incontestée du goût et de la mode, en particulier dans le domaine des tabatières, Neuber sait intégrer le génie de l’art français et le transcender pour parvenir à un style personnel et novateur. Il fut ainsi l’un des rares artistes allemands à atteindre une renommée européenne.

L’exposition est accompagnée d’un ouvrage de référence sur Neuber, abondamment illustré, conçu sous la direction d’Alexis Kugel.

La technique de la mosaïque en cloisonné mise au point par Neuber

Perfectionnant une tradition locale de travail lapidaire, Neuber mit au point et excella dans une technique appelée Zellenmosaic ou mosaïque en cloisonné, réalisant des tabatières et des "galanteries" d’un goût exquis en utilisant l’immense variété de couleurs et de motifs naturels que lui offre les pierres de la Saxe.

Ses spécialités : les boîtes, les tabatières, les pommeaux de cannes, les montres et autres cgâtelaines. Répondant au goût naissant pour la science, en particulier la minéralogie, parmi l’aristocratie et l’élite, Neuber inventa la Steinkabinett tabatiere ou tabatière formant cabinet minéralogique, petit chef-d’œuvre portatif combinant, comme il l’indique dans une annonce en 1786 : "le luxe, le goût et la science".

L’exposition s’organise autour de l’exceptionnelle "Table de Breteuil"

Cette table est conservée dans la famille pour laquelle elle a été réalisée, elle n’a quasiment jamais quitté le château de Breteuil, dans la vallée de Chevreuse, à 40 km à l’ouest de Paris.

Les circonstances de sa réalisation sont à la hauteur de l’ouvrage, puisqu’il s’agit d’un cadeau destiné au principal médiateur de la paix de Teschen, en 1779, l’une des rares occasions de l’Histoire où la diplomatie prévalut sur la guerre. Conçue sur le modèle de ses tabatières en Steinkabinett, cette table possède un plateau pavé de 128 pierres dures et de pierres semi-précieuses de Saxe.

Cette exposition est enfin l’occasion de voir d’autres œuvres monumentales inédites : "la console de Moritzbourg" réalisée pour Fréderic-Auguste III de Saxe, ainsi qu’un élément du surtout offert par celui-ci au prince Repnine, considéré jusqu’ici comme perdu, composé d’un groupe allégorique en porcelaine de Meissen reposant sur un socle précieux de Neuber.

Renseignements pratiques

  • 25, quai Anatole France
  • 75007 Paris
  • Tél : +33 (0)1 42 60 86 23
  • Horaires : De 10h à 13h et de 14h30 à 18h30 - Sur rendez-vous samedi
  • Jour(s) de fermeture : Fermé dimanche
  • Site Web : http://www.galeriekugel.com/