Europalia est un festival international ayant pour vocation de présenter l'essentiel du patrimoine culturel d'un pays. Cette année, le Brésil est à l'honneur de cette foire internationale. Les pratiques artistiques du Brésil musique, arts plastique, mode, design, gastronomie... et bien d'autres seront mises en scène à Bruxelles et sa région limitrophe.

Brésil: un patrimoine culinaire en danger

La cuisine maison, traditionnelle, se perd au Brésil, notamment dans les grandes métropoles, au profit des fast-foods venus des Etats-Unis. Ainsi, la jeune population (principalement) se nourrit de ces "fameux" hamburgers insipides chargés de sucre et de gras, dangereux pour la santé. C'est en partie pour cette raison que le chef du Pré Catelan (Sofitel Rio de Janeiro), Roland Villard, remet en scène la gastronomie brésilienne, en la revisitant aux fins de la faire redécouvrir aux Brésiliens. En créant de délicieux mets avec les ingrédients locaux, il souhaite redonner le goût. Par ses créations culinaires, le chef rappelle aux mémoires gustatives, la bonne cuisine brésilienne traditionnelle.

Caractéristiques de la cuisine brésilienne

La cuisine brésilienne est hautement multiculturelle, riche de nombreuses influences: portugaises, indiennes, africaines. Hormis ces principales influences, d'autres se rajoutent comme les cuisines japonaise, italienne, arabes, allemandes, espagnoles,... Ainsi des indiens, on retrouve des ingrédients comme le manioc, le poisson, le maïs, le poisson, les haricots, les bananes et les fruits sauvages. Les portugais ont apporté, les épices, le riz, la canne à sucre, le café et leurs savoureuses pâtisseries (pasteis). La gastronomie portugaise peu connue est extrêmement gouteuse et diversifiée. Sachez que les livres de cuisine complets proposent pas moins de 800 recettes portugaises! D'ailleurs contrairement à la gastronomie brésilienne qui a une cuisine multi-identitaire, le Portugal a lui une identité gastronomique qui le caractérise fortement. Des africains, le pays a conservé le goût pour la cuisine au lait de coco, le manioc, l'igname, l'huile de palme et les plats relevés d'épices. La cuisine brésilienne est également plurielle en fonction des régions géographiques et des variations climatiques. Dans les régions rurales, la cuisine est plus rustique, plus consistante, comme dans nos campagnes.

Les plats populaires de la cuisine du Brésil

Dans la région du nord (dont l'Amazonie), on propose des plats exotiques composés de crabes, de petites tortues, entre autres. Toujours au nord, vers l'est, une région touristique, on retrouve une gastronomie plus raffinée, des plats de poissons, de crustacés, dont la préparation laisse transparaitre une influence afro-indienne. En région centre ouest (Brasilia), les plats comportent le gibier local, le cerf, ou le paca. En région sud-est, la préférence est aux viandes, cuisinées et garnies de multiples manières. Côté boissons, les brésiliens affectionnent le café et la bière glacée, qu'ils consomment dans la journée. Les jus de fruits frais sont très appréciés des Brésiliens. Côté soda, il semble que le guarana, fabriqué avec un fruit amazonien, soit consommé, outre pour sa saveur, pour ses vertus aphrodisiaques.

Il existe des plats traditionnels que l'on peut pratiquement qualifier de nationaux, ou néanmoins connus dans tout le pays:

  • Feijoada (feijoes): certains l'assimilent à notre cassoulet. Toutefois ce met est préparé avec des haricots noirs, de la viande séchée, de saucisses fumées, de langue, d'oreilles et de queue de cochon. Cette préparation est disposée sur du riz nature, saupoudrée de farine de manioc, garni de couve (genre de chou vert), de tranches d'oranges, ainsi qu' une sauce relévée.
  • churrasco: voici un plat typique du Rio Grande. Ce sont des pièces de bœuf mises en broche et rôties sur un grand barbecue. Ces viandes grillées sont servies généralement avec une sauce aigre à base de tomates et d'oignons.
  • Vatapá, c'est un plat bahianais, cuisiné à base de crevettes pilées et de poisson cuits dans de l'huile de palme, du lait de coco avec des miettes de pain, accompagné de riz nature.
  • Moqueca: ce plat traditionnel est cuisiné depuis 300 ans au Brésil, il s'agît d'un ragoût de fruits de mer, de poissons, d'oignons, d'ail, de tomates, de coriandre, d'épices, cuits à l'huile, lentement mijotés dans leur propre jus.
En garnitures et accompagnements, on retrouve généralement les haricots en grain, le riz, le manioc (en farine pour les préparations ou en frites), les pommes de terre sautées, les bananes frites...

La cuisine de rue au Brésil, de délicieuses collations, des snacks, des hors d'oeuvres, des desserts

  • Proche des empanadillas, des samousas indiens, des fogazza ou des calzones frites, les pastels sont des feuilletés garnis de viande hachée (boeuf, poulet), de fromage, de coeur de palmier, de crevettes. Ces feuilletés frits existent en version sucrées, fourrés de confiture, ou encore d'un mélange banane chocolat.
  • L'acarajé est un snack d'origine afro-brésilienne préparé à partir d'une pâte d'haricots à oeil noir, d'oignon et de sel, frit dans l'huile de palme. A Bahia, il est servi coupé en deux, rempli de vatapa, d'amarante, de salade de tomates, de coriandre.
  • Les Bolinhos de bacalhau pourraient s'assimiler aux accras de morue. Ils sont préparés avec de la purée de pomme de terre, de la morue, des épices, des oeufs, des herbes, puis frits.
  • Le Coxinha est fabriqué à partir d'une pâte réalisée avec de la farine de blé, de fécule de pommes de terre ou de manioc, fourrée de poulet émincé, d'épices. Ce snack typiquement brésilien est formé de manière à constituer un pilon de poulet, puis frit.
  • Le Pão de Queijo (pain de fromage) est un encas préparé avec du manioc, de la farine, des oeufs, du lait et du fromage.
  • Les empadas pourraient être assimilés à des mini tourtes, farcies aux haricots, au poulet, aux crevettes

Les desserts appréciés au Brésil

En général les desserts ont été apporté par les Portugais, qui déjà avaient été influencés par leurs explorations en Inde et en Afrique. Il existe un grand nombre de recettes de bolos et de doces, parmi lesquels on retrouve:

  • les bolos de macaxeira et de mandioca (au manioc), de batata (à la patate douce), de coco,
  • le bolo de rolo pernambucano (rocambole), un gâteau roulé, fourré à la confiture,
  • les pamonhas de milho verde (du maïs doux au lait et de la noix de coco),
  • les cocadas, des rochers à la noix de coco,
  • le bolo de Souza Leaos, préparé avec du manioc, du lait de noix de coco, du beurre et du sucre,
  • le quindim, est un savoureux gâteau/flan à la fois croquant et onctueux, à la noix de coco.
  • Le pavê, un gâteau souvent préparé avec des fruits et du chocolat.
  • les tortas, un dessert de prédilection pour les brésiliens qui se délectent de tartes au chocolat, au citron à la noix de coco, à la ricota.
Devant la richesse des spécialités brésilienne, il n'est pas possible d'offrir une vision exhaustive de la gastronomie brésilienne. A coup sûr, c'est une cuisine chantante, extrêmement variée, arômatisée, qui mérite d'être connue et dégustée.

A lire:

Recette de la feijoada version cuisine brésilienne

Recettes du flan à la noix de coco: le quindim comme au Brésil

Sources:

RTBF, Europalia Brasil: les trésors du Musée National des Beaux-Arts de Rio traversent l'Atlantique, , 05/10/2011

L'hôtellerie-restauration.fr, Roland Villard revisite le plat le plus populaire du Brésil , 30/09/2011

Ambasse du Brésil, gastronomie du Brésil

Jean-Claude Leprun, Terrains de recherche, chroniques du quotidien d'un scientifique: brousse africane, tanety malgache et sertao, Editions L'Harmattan, 2010