Ce nouveau contrat mis en place au début de l'année 2010 vise à aider les personnes sans emploi et rencontrant des difficultés sociales à accéder à un emploi. Ce nouveau contrat regroupe le CAE, contrat d'accompagnement à l'emploi, pour les postes hors secteur marchand, et le CIE, contrat initiative emploi, pour les postes du secteur marchand. A qui s'adresse cette mesure du contrat unique d'insertion ? Quelles sont les démarches à suivre, quelles sont les aides à attendre concrètement de ce projet pour trouver un emploi ? Et à qui s'adresser pour bénéficier du CUI ? Voici les réponses sur ce nouveau contrat.

Qu'est-ce que le CUI, le contrat unique d'insertion ? Quelles sont les conditions pour l'obtenir ?

Ce contrat unique d'insertion, concernant la métropole uniquement pour l'instant (et non les DOM), permet de regrouper différentes mesures d'aide à l'embauche des personnes qui connaissent des difficultés, pour des raisons sociales principalement, pour accéder à un emploi. Il s'agit d'aider les demandeurs d'emploi connaissant des difficultés socio-économiques à se présenter devant un employeur avec des références et des garanties, en effet, on constate souvent des réticences chez les employeurs à embaucher des personnes bénéficiant des aides du type des minima sociaux par exemple.

Le CUI permet donc de regrouper différentes mesures qui concernaient les personnes connaissant des difficultés prolongées dans leur recherche d'emploi d'une part, qui pouvaient jusqu'à présent bénéficier du CIE ou du CAE selon leur secteur de recherche d'emploi, et les mesures destinées à accompagner les personnes percevant les minima sociaux d'autres part, le CI-RMA ou le Contrat d'Avenir.

Cette simplification du contrat d'insertion permet également à l'employeur de pouvoir s'appuyer sur une personne référente qui accompagne le demandeur d'emploi et qui garantit le suivi du parcours d'insertion sociale et professionnelle du demandeur d'emploi.

Pour les employeurs, quels sont les avantages et quelles sont les garanties et les aides du CUI ?

Ce contrat offre certaines garanties, mais aussi certaines mesures d'aide à l'embauche pour les employeurs, principalement sous la forme d'une aide financière d'une part, et d'une exonération de charges sociales d'autre part, ces deux mesures étant liées à l'embauche d'une personne bénéficiant d'un CUI.

  • L'aide financière aux employeurs embauchant dans le cadre d'un CUI est conséquente : jusqu'à 95% du SMIC brut pour le CUI-CAE, (hors secteur marchand) et jusqu'à 47% du SMIC brut pour le CUI-CIE (dans le secteur marchand). Renseignez-vous auprès du Pôle Emploi de votre région car ces barèmes d'aide financières sont évalués par le Préfet de Région, et feront l'objet de réajustements à l'avenir.
  • L'exonération de charge dont peuvent bénéficier les employeurs en CUI est également une mesure très intéressante, pour l'ensemble des heures rémunérées au SMIC, elles portent notamment sur les cotisations de l'assurance maladie/sociales, la taxe sur les salaires, et la taxe d'apprentissage.
Grâce au système de tutorat qui est instauré pour chaque salarié embauché dans le cadre d'un CUI, l'engagement mutuel de l'employeur, de l'employé et du tuteur garantissent sur le long terme que tous les efforts seront mis en oeuvre pour aider le bénéficiaire du CUI à réussir son insertion professionnelle. Cela peut également passer par le biais de mesures de formation professionnelle et de validation des acquis de l'expérience le cas échéant, pour que le bénéficiaire du CUI mette toutes les chances de son côté pour son avenir professionnel après le Contrat unique d'insertion.

Qui peut bénéficier d'un contrat unique d'insertion ? Conditions, âge, durée du contrat, procédures à suivre

Cette nouvelle mesure du contrat unique d'insertion s'adresse aux demandeurs d'emploi qui connaissent des difficultés socio-économiques faisant obstacle à leur insertion dans le monde du travail : renseignez-vous auprès de votre Pôle Emploi. Les bénéficiaires du CUI sont considérés comme des salariés à part entière, et ce pendant toute la durée du contrat qui s'étend généralement sur 24 mois, plus certaines périodes de prolongation décidées au cas par cas selon votre situation particulière.

Les avantages et les aides que vous pouvez percevoir dans le cadre d'un CUI sont nombreuses, tout est fait pour vous aider à réussir votre insertion professionnelle à l'issue du CUI, notamment :

  • votre convention CUI peut prévoir des périodes d'insertion professionnelle chez un autre employeur que celui qui vous emploie en CUI, pour acquérir de l'expérience et des compétences complémentaires sans pour autant suspendre la validité de votre CUI ni le paiement de votre salaire.
  • votre convention CUI peut également prévoir des périodes de formation professionnelle ou des validations des acquis de l'expérience, qui permettront de valoriser votre parcours tout en enrichissant votre CV pour les employeurs à l'avenir.
  • votre Pôle Emploi sera particulièrement attentif à valoriser vos compétences pendant la durée du CUI, notamment en vous aidant à réaliser des bilans de compétence, mais aussi en vous proposant un suivi personnalisé avec un conseiller Pôle Emploi.
Pour toutes les questions concernant votre situation et vos droits à bénéficier du CUI, n'hésitez pas à vous rendre au Pôle Emploi de votre ville ou à consulter le site Internet travail-solidarité.gouv.fr. Le Gouvernement vient également de lancer une nouvelle mesure, l'allocation RCA ou Revenu contractualisé d'autonomie, pour les jeunes de 18 à 25 ans, cliquez ici pour en savoir plus.

Il y a de nombreuses mesures qui peuvent également vous aider à sortir des difficultés financières, comme par exemple les micro-crédits proposés par des associations comme l'Adie si vous souhaitez créer votre activité en bénéficiant de toutes les aides possibles, Accre, aide à la création d'entreprise, prime pour l'emploi ou primes régionales. Vous pouvez aussi bénéficier des nouvelles mesures aux chômeurs en fin de droits, avec une aide financière et des formations et contrats aidés.