Avec le cyprès et l’olivier, la lavande constitue le symbole du soleil méditerranéen et un art de vivre et de se soigner.

Si ces plantes du soleil vous passionnent, vous pouvez découvrir aussi pleins d'autres articles et secrets sur les plantes et jardins du sud ou à caractère exotique ici.

La lavande, quant à elle, évoque le souvenir de nos grand-mères déposant des sachets de lavande pour parfumer l’armoire à linge ou confectionnant les fuseaux de ses fleurs.

Effet de mode, souvenir de vacances façon carte postale ?

Que nenni ! La lavande, les lavandes sont totalement liées à l’histoire et la culture méditerranéenne.

Lavande, 4000 ans d’effets et de vertus

Dans l’Antiquité, on parfumait les bains avec des fleurs de lavande, pour ses effets calmants, tonifiants. Insecticide, elle servait à repousser les mites des armoires, les poux du corps, les punaises du bois des lits. Antiseptique, elle servait à panser les plaies, à neutraliser les venins de reptiles, à soigner les brûlures.

Jamais, depuis l’Antiquité, les vertus de la lavande ne furent oubliées. C’est dire leur puissance et la validité de leurs effets ! D’ailleurs aucune n’est considérée comme obsolète aujourd’hui : la lavande s’utilise en médecine-herboristerie, en savonnerie et parfumerie, comme assainissant pour l’air, le linge, et comme insecticide !

Les fleurs renferment une huile volatile incolore très parfumée, contenant de l’acétate de linalyle et de l’herniarine, un antiseptique puissant la rendant stimulante, antispasmodique et tonique, même si l’on en respire seulement l’odeur.

La fleur est utilisée en homéopathie sous forme de teinture extraite des fleurs fraiches et en aromathérapie sous forme d’huile essentielle.

Son principal usage reste pourtant la fabrication de parfums, savons, vernis, peintures, laques et encaustiques.

  • LE SAVEZ-VOUS : Lavandula, qui donne en français "lavande", vient du latin lavare signifiant : qui sert à laver. Utilisée par les blanchisseuses, la lavande leur donna son nom : les lavandières.
  • BON À SAVOIR : Frotter les plaies d’un chien avec des feuilles et fleurs de lavande, suite à une morsure de vipère, est reconnu efficace.

La lavande : les lavandes

  • Lavandula angustifolia, Lavandula officinalis ou Lavandula vera, la lavande vraie ou lavande anglaise, est la plus jolie, avec ses fleurs bleu violet à la senteur subtile et tenace. Essayez le très connu cultivar "Hidcote", d'un beau violet soutenu ou "Munstead" au feuillage très vert. Il existe "Loddon Pink" à fleurs rose pâle et "alba" à fleurs blanches. Cette lavande est parfaite pour border des allées ou pour de grandes potées.
  • Lavandula Stoechas, la lavande papillon ou lavande à toupet, présente une silhouette ébouriffée avec des fleurs pourprées. Elle diffère vraiment de la précédente espèce et convient bien en potées de petite taille
  • Lavandula latifolia, l’aspic, très méridionale, exige beaucoup de chaleur. C’est la plus grande des lavandes (80 cm), la pus parfumée (un peu camphrée), avec des épis lâches.
  • Lavandula X hybrida, le lavandin, avec plusieurs variétés qui correspondent aux lavandes que l’on trouve couramment en culture de plein champs en Provence, Ardèche et vallée du Rhône. C’est un hybride stérile spontané entre Lavandula latifolia et Lavandula angustifolia.

Lavandes, petits soins et grands effets

La lavande pousse presque partout en France, au soleil, avec une rusticité de -15 à -20°C pour la lavande officinale. Lavandula stoechas et Lavandula latifolia commencent à souffrir à partir de -5°C.

Protégez les lavandes en pots en les plaçant sous une terrasse couverte exposée au sud ou dans un garage lumineux.

Toute terre lui sied, même très caillouteuse, même très pauvre ; une terre ordinaire, plutôt sèche ou une bonne terre de jardin bien drainée conviennent parfaitement. Évitez un sol humide, compact, trop argileux.

Taillez les fleurs sitôt fanées pour garder des touffes nettes et permettre au soleil de parvenir pleinement au feuillage. Profitez-en pour rééquilibrer les touffes et remodeler l’ensemble des plantations.

Rabattez les plantes maigrichonnes au printemps..

Multiplication : par éclats de touffe au printemps ou par bouturage de petites pousses terminales juste aoûtées en été.

La lavande offre de larges touffes pour border un muret de pierre, couvrir un talus, s’associer aux rosiers, cyprès et oliviers.

Rose, mauve, bleu, blanc et orange, ces couleurs de fleurs gagneront à voisiner avec vos lavandes.

L’association avec des feuillages argentés, gris, bleutés ou olivâtre offre toujours un effet spectaculaire.

Lavandes et soucis, bon à savoir avant de planter

La lavande présente malheureusement quelques soucis qu’il ne faut jamais sous estimer :

  • Premier défaut :
Très attractive, la floraison des lavandes attire une multitude impressionnante d’insectes en quête de nectar, voire de pollen : papillons de jour et de nuit, abeilles, mouches et moucherons, bourdons et même guêpes.

De redoutables prédateurs comme les frelons, sont donc aussi présents. Abeilles, guêpes et frelons, présentent un risque de piqûres pour enfants et adultes.

Pas de lavande sous les fenêtres des maisons, près des entrées de maison et des vérandas, auprès des garages ou chemins s’il y a présence d’enfants.

  • Deuxième défaut :
Beaucoup de pieds de lavande vieillissent mal et rapidement. Ils se dessèchent surtout sous climat frais ou humide. Après six à dix ans, la lavande devient laide, ou meurt.

  • Troisième défaut :
En nombre de pieds important, la lavande devient fastidieuse à tailler et nettoyer. Le temps à y consacrer est important.

Mais à bien y réfléchir, on trouve toujours une petite place pour planter chez soi cette plante quasi mythique, car ces défauts ne peuvent cacher ses qualités !