La tortue vit sur la terre depuis 230 millions d’années. Elle a vu naître et disparaître les dinosaures !

Pourtant, depuis 50 ans, ce fascinant reptile est au bord de l’extinction principalement à cause du mode de vie des hommes qui ne respectent plus celui de l’animal.

Pour respecter ses besoins, elle doit pouvoir vivre en plein air, dans un jardin, là où les conditions sont idéales pour qu’elle puisse s’épanouir : aucun terrarium intérieur ne pourra remplacer l’herbe et le soleil dont la tortue a besoin.

Voici quelques conseils à suivre pour que votre tortue soit en pleine santé et pleine de vie au milieu des pâquerettes !

L’indispensable à connaître pour élever une tortue de terre

  • L’anatomie de la tortue : ce qui caractérise la tortue, c’est sa carapace composée d’os vivants fragile. Elle lui permet de se protéger des prédateurs.Ses pattes sont recouvertes d’épaisses écailles. Elle n’a pas de dents mais un bec qui lui permet de hacher sa nourriture.
  • La régularisation de la température de son corps : la tortue ne peut réguler elle-même la température de son corps mais adopte la température de son environnement, elle est un animal ectotherme. Elle dispose de cellules sensorielles situées au niveau de son visage et sous ses pattes qui lui permettent de repérer les endroits où les conditions d'ensoleillement sont idéales pour qu’elle conserve sa température interne entre 25 et 33 °C.
  • Un animal solitaire: la tortue ne souffre pas de la solitude. Bien au contraire, elle supporte mal ses congénères et ne les rencontre que pour la reproduction.

Réaliser dans le jardin un enclos idéal pour la tortue

  • L’orientation de l’enclos : il doit être orienté dans le jardin pour qu’il soit le plus ensoleillé possible, surtout le matin.
  • Sécuriser l’enclos pour éviter la fuite de la tortue : il faut donc construire un enclos avec des murs pleins (en bois ou en agglos) enterrés à 50 cm environ en profondeur (pour éviter que la tortue ne se sauve en grattant la terre) et avec une hauteur de 70 cm environ (selon la taille de la tortue). On peut remplacer le mur par un grillage très résistant et épais en partie haute. Ne pas sous-estimer les capacités d'escalade d'une tortue !
  • Les plantations dans l’enclos : il faut y planter de la pelouse, des arbustes (framboisiers, groseilliers) et laisser pousser naturellement les pissenlits et les pâquerettes que la tortue apprécie particulièrement. Ces végétaux constitueront ses principaux repas.
  • Préserver des zones en terre et en pierre : il faut réserver une petite partie de l’enclos avec de la terre pour que la tortue puisse fouiller et gratter. Il faut également prévoir une zone avec un empierrement au sol qui lui permettra de faire ses griffes !
  • Créer des cachettes : il est nécessaire de réaliser une cachette faite de pierre avec un lit de paille au sol. Cette cachette permettra à la tortue de se reposer et d’y passer la nuit.

Une nourriture appropriée au régime exclusivement herbivore de la tortue

La tortue a des besoins alimentaires spécifiques qu’il faut absolument respecter sous peine de voir l’animal tomber gravement malade et mourir. La tortue est un animal sauvage exclusivement herbivore. Ses repas se composent de 90 % de végétaux et de 10 % de fruits ou de baies.

Il ne faut jamais lui donner autre chose que des végétaux (jamais de viandes, poissons, pâtes, laitages, champignons, d’épluchures ou sucreries) sinon, à court terme, elle en mourra !

Les aliments doivent toujours êtres crus et frais.

  • La nourriture préférée de la tortue : les pissenlits, le trèfle, la chicorée, la luzerne, l’ortie, le cresson, la mâche sauvage, les violettes, les pâquerettes.
  • Pour lui agrémenter ses repas : les tiges de persil, la salade (sauf la laitue à proscrire absolument), des feuilles de choux (pas le choux fleur !)
  • Ses fruits préférés : les mûres, les kiwis, les mangues, les fraises, le melon, la poire.

Laisser de l’eau propre et tiède à disposition de la tortue

La tortue a besoin de boire régulièrement : il faut disposer dans l’enclos un bac dans lequel elle pourra entrer pour s’abreuver (elle boit par les narines). L’eau ne doit pas dépasser le niveau de son bec lorsqu’elle y est plongée.

L’animal doit prendre régulièrement son « bain » dans ce bac qui doit toujours avoir une eau tiède et propre.

En été, il faut lui donner des bains 1 à 2 fois par semaine pendant un bon quart d’heure dans une eau à 25°.

Faire hiberner la tortue

L’hibernation fait partie du cycle naturel de la vie de la tortue de terre : elle lui permet de se protéger du froid trop intense de nos latitudes en ralentissant son métabolisme et en restant pendant une longue période sans manger.

  • La durée de l’hibernation : elle est en moyenne de 5 mois.
  • La pré-hibernation : au cours de la pré-hibernation, la tortue commence à diminuer ses prises de nourriture pour finir par ne plus s’alimenter du tout afin de vider naturellement son tube digestif avant de « dormir ». Il faut continuer au cours de cette période à lui donner des bains tièdes pour bien l’hydrater. Il ne faut pas faire hiberner un animal malade, blessé ou trop maigre (ne pas faire hiberner les bébés tortues en dessous de 2 ans). Il faut peser l’animal avant son hibernation.
  • La température idéale de l’hibernation de la tortue est de 5-7°C. Entre 7 à 15° la tortue se réveille et consomme énormément d’énergie, ce qui l’épuise et est préjudiciable pour santé. En dessous de 5°c et avec des températures proches de zéro ou négatives, la tortue court un grand risque à cause du froid et du gel qui lui détruit ses tissus.
  • Les solutions pour l’hibernation :
  1. Dans une caisse d’hibernation en bois dans laquelle on disposera une couche de terre, puis une couche de tourbe, et enfin une couche de paille et de feuilles. Le haut de la caisse doit être protégée par un grillage pour éviter que des rongeurs ne viennent embêter la tortue. La caisse doit être placée dans une pièce humide comprise entre 5 et 7 °C à l’abri de la lumière.
  2. Etrange mais sûre et efficace, cette solution consiste à faire hiberner la tortue dans un frigo. Il faut placer la tortue dans une boite perforée (pour l’entrée d’air) remplie avec des feuilles ou de la paille. Placer cette boite dans un frigo. Le frigo doit être réservé à la tortue, il ne s’agit pas du frigo familial ! Il faut ventiler régulièrement le frigo, le garder humide, voire entrebâillée la porte.
  • Le réveil : quand les températures extérieures sont plus douces (autour de 18 °C, à la mi-Mars), on sort la tortue de son hibernation en augmentant progressivement la température de son environnement. Lorsqu’elle commence à se réveiller, on peut la mettre dans un terrarium provisoire, chauffé. On peut ensuite la remettre à l’extérieur. La tortue mangera normalement au bout de 2 jours et n’aura pas perdue plus de 10 % de son poids avant hibernation. La nuit, quand les températures sont beaucoup plus basses que celle de la journée et qu’il y a un risque de gel (au début du printemps ou à la fin de l’automne), on peut rentrer la tortue dans un terrarium.

Apporter le bien être à la tortue

Si son enclos est bien aménagé de manière riche et variée, la tortue pourra rester en activité et pleine de vie longtemps, même très longtemps !

  • Pour la divertir:dans la nature, chercher sa nourriture est une activité qui nécessite à la tortue des heures de marches et de fouilles, il faut donc veiller à changer régulièrement la disposition de sa nourriture, et mettre des obstacles sur sa route à l’aide de pierres qu’elle devra escalader.