Après la classe de seconde à la rentrée 2010, la classe de première en septembre 2011, la nouvelle classe de terminale d'enseignement général entrera en vigueur à la rentrée 2012. La réforme globale du lycée affiche comme ambition première d'assurer la réussite de chaque lycéen.

Pour cela, trois objectifs prioritaires ont été définis :

  • mieux orienter,
  • mieux accompagner chaque lycéen,
  • mieux adapter le lycée à son époque.
Les classes de seconde et de première ont été organisées en ce sens, cela continue avec la nouvelle classe de terminale.

Le nouveau lycée veut rendre les parcours plus progressifs. En seconde, l'élève découvre et explore les différents parcours possibles afin de faire un choix d'orientation le plus éclairé possible. En première, l'élève choisit une série mais grâce à des enseignements communs, les corrections de trajectoires sont encore possible. En terminale, il est plus spécialisé mais il se prépare mieux à l'enseignement supérieur.

Les objectifs de la classe de terminale

La classe de terminale permet une spécialisation puisque les choix fondamentaux sont effectués. L'objectif est certes la préparation au baccalauréat mais aussi, de manière très marquée par rapport à l'ancienne version, une meilleure adaptation, grâce à des enseignements plus approfondis, aux filières de l'enseignement supérieur. Par exemple, la série L, outre les débouchés traditionnels, préparera davantage aux études de sciences politiques ou aux études de droit avec un enseignement de droit propre à cette série. La série S retrouvera sa vocation première : préparer aux études scientifiques.

La réforme veut aussi rééquilibrer les séries car le lycée d'aujourd'hui ne doit pas être hiérarchisé, le choix d'une série ne doit jamais être un choix par défaut mais au contraire un choix qui permette de révéler les aptitudes de chaque lycéen. Chaque série doit être une voie de réussite en fonction des différents talents.

Comment s'effectue le rééquilibrage des séries ?En série L

La série littéraire est "boudée" par les lycéens, seulement 11 % la choisissent, pourtant autrefois c'était une voie d'excellence au sein de laquelle se recrutait l'élite. La réforme prévoit de la rendre plus attractive en élargissant ses débouchés avec l'apparition d'un enseignement de "droit et grands enjeux du monde contemporain" et le renforcement de l' enseignement des langues étrangères avec notamment un enseignement de lttérature étrangère en langue étrangère. Elle reste malgré tout centrée sur la littérature, la philosophie et les langues.

En série S

Comme indiqué précédemment, l'ambition affichée par la réforme est de lui redonner sa vocation scientifique qui s'était un peu émoussée afin d'y préparer de futurs étudiants pour les études scientifiques c'est-à-dire des jeunes qui ont une vraie attirance pour les sciences. La classe de terminale est donc recentrée sur les sciences grâce à un choix d'enseignements de spécialisation élargi avec un enseignement nouveau d'informatique et sciences du numérique. L'histoire géographie devient facultatif en terminale dans cette série.

En série ES

Elle s'adresse aux lycéens qui souhaitent mieux comprendre le monde économique et la société contemporaine et pour bien les prérarer aux études supérieures, deux nouveaux enseignements de spécialisation apparaissent: "éconoime approfondie" et "sciences sociales et politiques".

L'organisation de la nouvelle classe de terminale

La grille horaire comporte, pour chaque série, des enseignements généraux obligatoires (philosophie, histoire-géographie sauf pour la série S mais deux heures en option possible, langues vivantes, éducation physique et sportive, éducation civique, juridique et sociale), des enseignements de spécialisation comme en première (mathématiques, sciences physiques et sciences de la vie et de la terre en S ; mathématiques et sciences économiques et sociales en ES; littérature française et litttérature étrangère en L), un enseignement de spécialité au choix dans chaque série.

En série S :

  • mathématiques
  • SVT
  • physique-chimie
  • informatique et sciences du numérique
En série ES :

  • sciences sociales et politiques
  • économie approfondie
  • mathématiques appliquées
En série L :

  • mathématiques appliquées
  • droit et grands enjeux du monde contemporain
  • langues vivantes et langues anciennes
  • arts
Mise en place d'un accompagnement personnaliséComme en classe de seconde et de première, chaque élève de terminale bénéficiera de deux heures hebdomadaires d'accompagnement personnalisé incluses dans l'emploi du temps.

Il s'agit d'un temps d'enseignement, encadré par les enseignants qui a pour but de répondre aux besoins et aux attentes des élèves: soutien, aide méthodologique, approfondissement, apprentissage de l'autonomie, aide à l'orientation... la particularité de l'accompagnement personnalisé en terminale est qu'il s'appuie sur les enseignements spécifiques de la série alors qu'il était transversal en seconde et première.

A lire également du même auteur :

la réforme du lycée en classe de première

la réforme du lycée: l'économie obligatoire en classe de seconde

Voir tous les articles du même auteur