De toutes les menthes rencontrées dans les jardineries, c'est la menthe poivrée qui est employée en herboristerie et aromathérapie, et ce, grâce à sa teneur en menthol. La menthe était déjà connue des Égyptiens et des Hébreux. Les Grecs en faisaient aussi bon usage en assurant que "la menthe éveille l'esprit et excite l'appétit". La menthe poivrée offre ses vertus à qui sait la cueillir. Bien acclimatée à nos régions, elle sera fidèle au poste dans le jardin d'année en année et aura tendance à le coloniser. Pour canaliser ses ardeurs et éviter qu'elle ne vous envahisse : semez-la ou plantez-la en pot. Très utile en phytothérapie, la menthe fraîche s'utilise également en cuisine : elle relève la viande d'agneau, mais aussi les salades, le taboulé, le pesto... sans oublier le thé à la menthe consommé de par le monde.

Recette et bienfaits de la tisane de menthe

À la suite d'un repas copieux, et contrairement au café, l'infusion de menthe préparée avec une cuillerée à café de menthe séchée, ou deux ou trois branches de menthe fraîche, par tasse d'eau bouillante vous facilite la digestion. Elle dégage les sinus, stimule l'estomac et est aussi carminative. Si vous souffrez de douleurs abdominales, la tisane de menthe vous soulage à raison de trois ou quatre tasses par jour. Elle est détoxifiante et purifie le sang et, par là même, redonne de l'éclat au visage. Elle entre également dans la composition de déodorants naturels. En cure, elle soulage les rhumatismes et les crises de goutte. Pour plus de facilité, des gélules de poudre de menthe sont disponibles en pharmacie ou parapharmacie.

Préparation et propriétés du macérât huileux de menthe

Remplir un bocal de menthe fraîche, couvrez d'huile d'olive. Laissez macérer trois semaines au soleil, filtrez et embouteillez. En massage, cette huile de macération soulage les douleurs musculaire, les rhumatismes, les entorses et les névralgies. Elle prépare et détend le sportif avant et après l'effort.

Les vertus de l'huile essentielle de menthe poivrée

L'huile essentielle (HE) de menthe poivrée est polyvalente et agit sur différents fronts. Deux gouttes, trois fois par jour sur un sucre ou un comprimé neutre, aident la digestion, luttent contre les nausées et les maux d'estomac. Elle est également un bon allié en cas de mal de transports qu'elle soulage efficacement. Employée directement pure sur la langue, l'HE de menthe aide à faire passer la gueule de bois. Elle est hépatotonique, fluidifie et chasse la bile. C'est aussi un bon antiseptique intestinal. En cas de migraine ou de sinusite massez-vous les tempes et le front (attention aux yeux) avec deux gouttes d'HE de menthe. Une goutte en massage sur la plante des pieds évite l'échauffement. Trois gouttes diluées dans un verre d'eau tiède employé en bain de bouche chasse la mauvaise haleine et apporte de la fraîcheur. Vous pouvez également la diffuser pour chasser mouches et moustiques.

Mise en garde

  • Avec les huiles essentielles, la prudence est de rigueur. Il est recommandé de débuter à petites doses et de diluer l'HE dans un peu d'huile d'olive avant de l'appliquer sur la peau, afin d'éviter tout problème d'allergie. Il est bon de demander l'avis d'un médecin, spécialiste en aromathérapie.
  • L'huile essentielle de menthe poivrée ne peut être utilisée ni chez les jeunes enfants ni chez la femme enceinte ou allaitante.
À lire :

La pharmacie du Bon Dieu, Fabrice Bardeau, Le Livre de Poche

Ma Bible des huiles essentielles, Danièle Festy, Leduc's Éditions