Chaque année les petits lyonnais et les grands participent à la féérie du 8 décembre et aux illuminations lyonnaises. Des centaines de milliers de petites chandelles brilleront et illumineront les fenêtres et balcons lyonnais. Si à l’origine la fête des lumières de Lyon avait une forte connotation religieuse, elle est également culturelle. Au fil des années, elle est devenue un évènement culturel de poids, fortement associé au tourisme. En témoignent les tarifs avantageux des TGV Paris Lyon à l’occasion de la fête des lumières de Lyon. De nombreuses offres à prix Prems sont offertes au départ de Paris, Lille, Marseille, Strasbourg. Côté TER, ce sont des promotions à hauteur de -50 %.

Cette année, le célèbre couturier Jean-Charles de Castelbajac est à l'honneur...

Lyon, la ville lumière(s)

Durant trois jours, la ville de Lyon et sa proche périphérie s’illumine et devient magique. La magnificence des jeux de lumières, au détour de chaque quartier ou de chaque rue, a largement contribué au développement touristique tant au niveau national qu'international. La fête des lumières de Lyon, une ville inscrite au patrimoine de l'Unesco depuis 1998, est devenue un évènement mondial. Chaque année, Lyon attend des millions de spectateurs, dont des délégations en visite.

La fête des lumières à Lyon entre coutumes, traditions et légendes

Autrefois, Lyon était illuminée le jour du 8 décembre par des milliers de lumignons et de chandelles, le jour de la Nativité de la Vierge, par dévotion à Sainte Marie.

Plusieurs miracles sont à l'origine de la Fête des lumières. En 1643, la peste ravageait Lyon. Les échevins firent une prière au nom des Lyonnais, promettant de se rendre à pied à Fourvière, chaque année, pour lui offrir un écu d'or et une bougie, si la peste disparaissait. En 1832, 1835 et 1850, la Vierge aurait également préservé les Lyonnais du choléra.
 
En 1850, le sculpteur lyonnais Fabisch réalise une statue de la Vierge en bronze doré de 3,50m de haut. Celle-ci est érigée au sommet de la colline de Fourvière. L'inauguration eut lieu le 8 décembre 1852, jour de la fête de l'Immaculée Conception. Avertis de l'évènement, les Lyonnais illuminent les habitations avec des bougies.
 
A 20h, la ville entière s’illuminait et le peuple en liesse descendait dans les rues pour manifester sa joie. Depuis, chaque année, les illuminations reflètent l'expression d'un remerciement dédié à la Vierge de Fourvière, sainte patronne de Lyon.

Religions et fêtes des lumières

Depuis des temps immémoriaux, les religions associent la lumière (bougies, chandelles, feux...) à des évènements, à des commémorations:
  •  Les Egyptiens célébraient au solstice d'hiver la naissance du dieu soleil Horus, fils d'Isis. A cette occasion, une fabuleuse fête des lumières se célébrait à Saïs.
  •  La Chandeleur est une autre fête des lumières, commémorant également la purification de la Vierge et la présentation au temple de Jésus. Cette fête chrétienne célèbre, à travers l’éclairage des chandelles, la lumière divine.
  •  Noël est une autre fête chrétienne, la plus célèbre, liée à la lumière: celle de la naissance du Christ, le 25 décembre, une période où le soleil recommence à croître dans le ciel.
  •  Pour les juifs, la fête des lumières est Hanouka, en mémoire de la fiole d'huile qui brûla 8 jours.
  •  Pour les Chinois, la fête des lanternes clôture les festivités liées au Nouvel An chinois. A cette occasion, les enfants accompagnés de leurs parents déambulent dans les rues avec des lanternes.

Au programme de la fête des lumières de Lyon 2013

Pour sa 15e édition, la ville de Lyon proposera 70 créations, de jeux de lumières pour s’illuminer. Découvrez quelques animations phares, inédites:

  • Au parc de la Tête d’Or, la Chine est à l’honneur pour faire rêver petits et grands.Tout se passe à la porte des Enfants du Rhône, où chacun pourra découvrir un village historique de la ville Xi’an et des projections d’ombres chinoises époustouflantes. Dans le jeu des ombres, des lanternes disséminées sur la pelouse simulent des silhouettes en mouvement. Dans cette promenade enchanteresse au coeur de l’imaginaire chinois, c’est un lac parsemé de lotus qui attend les spectateurs. Pour l’anniversaire des 25 ans de jumelage avec Lyon, une rue bordée de lanternes remplace les traditionnelles bougies. Pour terminer c'est une bonne tasse de thé de Chine qui réchauffe corps et âmes qui sera offerte aux visiteurs.
  • En restant dans l'international, cette année, le Mexique sera également de la fête avec sa parade lumineuse, ses fabuleuses marionnettes géantes (Alebrijes) qui défileront sur les quais de Saône du pont la Feuillée à la passerelle du Palais de Justice. Les lyonnais sont d'ailleurs invités à participer (création de masques, du corps des marionnettes, initiation au théâtre...).
  • Le nouveau Tunnel de la Croix-Rousse célèbre une première mondiale, la mise en
    lumière pérenne de la galerie modes doux. En traversant le tunnel, les visiteurs pourront voyager dans un monde virtuel immersif où divers univers se côtoient, comme un monde végétal, le quartier de la Croix-Rousse, jusqu'aux mondes imaginaires.
  • Un charmant petit village flottant apparaitra dans le ciel, au dessus du Rhône (pont Morand).
  • Cette année, le célèbre couturier Jean-Charles de Castelbajac habille l'Hôtel de Ville de verdure, entre végétation luxuriante et nuages, peut être dévoilera-t-il le Paradis ? Place Louis Pradel, les spectateurs pourront s'émerveiller devant une immense marguerite s'effeuille... je t'aime, un peu.. le rendez-vous des amoureux de Lyon?
  • Place Bellecour, Pierrot le feu réveillera par ses facéties le fantôme de Louis XIV! La célèbre couturière Chantal Thomass apparaitra en ombre chinoise. Elle transformera une des plus belles places de Lyon en véritable bouquet de fleurs et l'habillera avec son savoir faire légendaire de dentelles et de rubans.
  • Place des Célestins, Stéphane Bern invite les spectateurs a créer une gigantesque fresque lumineuse collective dans le cadre de l’opération Lumignons du Cœur. Une occasion d’apporter un soutien aux petits frères des Pauvres.
  • L'Ile Barbe fêtera son cinquantenaire avec un fantastique feu d'artifice.
  • Au musée des confluences, les visiteurs pourront assister au big bang des
    origines, une explosion de lumière et de couleurs. Au pôle de confluence, les passants pourront s'essayer à dessiner sur les murs avec de l'eau... Dans le même quartier, des flammes danseront sur l'eau...
Ce descriptif ne reprend qu'une partie des fabuleuses créations réalisées pour la fête des lumières 2013. Retrouvez le programme complet disponible en ligne.

Lyon, la ville, ses monuments, sa gastronomie et la marionnette Guignol


Durant ces journées de fête, Guignol attend les enfants pour son célèbre spectacle de marionnettes typiquement lyonnais.
 
Dans ce dédale majestueux et enchanteur, les spectateurs pourront aussi découvrir la gastronomie du pays de Guignol et ses plats typiquement lyonnais si savoureux. Les fameux bouchons de Lyon, héritiers des mères lyonnaises, ces cuisinières émérites, accueillent tous les gastronomes, parfois au détour des mystérieuses traboules de Lyon. A ne pas manquer, les beignets de Gnaffron, la salade lyonnaise aux lardons, oeuf poché et croutons, le gâteau de foie de volaille lyonnais et ses fabuleuses quenelles.

La fête des lumières connectée : réseaux sociaux, applications Androïd et iPhone

Pour suivre le déroulement des illuminations, les lieux et places des animations, sont à votre disposition:


Lyon, la belle, résolument innovante, une ville à découvrir...

A lire :

Guide de la gastronomie lyonnaise: la vraie cuisine de Lyon (comment trouver de véritables bouchons lyonnais?


La quenelle lyonnaise, son origine, ses recettes, les spécialités de Lyon et des liens pour une visite virtuelle de la ville

Sources :

Site de la fête des lumières