On se pose souvent la question de savoir s'il est préférable de garder la déduction de 10% ou d'opter pour les frais réels. En fait, chaque contribuable est un cas particulier et il peut s'avérer très avantageux de choisir le système le plus adapté pour chacun. Le plus simple étant encore de faire une simulation pour faire le bon choix !

Quelques règles simples à savoir

  • Le contribuable a le droit de changer chaque année son mode de déclaration, par frais réel ou par déduction de 10%,
  • le mode des frais réels est autorisé pour chaque membre du foyer fiscal,
  • si on déclare aux frais réels, on doit en contrepartie déclarer, avec le revenu brut imposable, la totalité des indemnités spéciales liées aux frais professionnels versées par l'employeur.

Quels sont les frais réels déductibles ?

Il s'agit principalement de frais réellement engagés au cours de l'année dont vous déclarer les revenus :

  • les frais de transport du domicile au lieu de travail, que ce soit par les transports en commun ou avec votre véhicule personnel,
  • les frais de repas (attention de pouvoir justifier des frais de repas du soir, il ne s'agit pas d'aller au restaurant avec ses amis et de mettre la note dans ses impôts...)
  • les frais de double résidence : de la même façon, la justification est essentielle. On peut justifier de double résidence en certains cas précis, là encore, il ne s'agit pas de déclarer les frais engagés dans votre maison de campagne !
  • les frais vestimentaires ; certaines professions nécessitent une tenue spécifique (ouvrier du BTP, artiste de scène, infirmier, etc.). En théorie, on a droit à une tenue par an, de la tête aux pieds.
  • les frais de formation, de documentation et de voyage : cela ne concerne que certaines professions. A vous de vérifier que vous entrez bien dans la catégorie concernée par ces déductions.
  • les frais de locaux professionnels et d'informatique, à condition que vous ne changiez pas d'ordinateur trois fois par an, sachez que tous vos frais doivent être justifiés, ce qui va de soi...

Opter pour les 10%

Un énorme avantage de ce mode de déduction : il est simple et rapide ! Si vous exercez une activité salariée régulière, que vous travaillez pas trop loin de chez vous, que vous rentrez manger chez vous à midi, que votre rythme de vie est sensiblement le même toute l'année, alors n'hésitez pas, optez pour la déduction forfaitaire de 10%, car remplir votre déclaration d'impôts sera l'affaire de deux minutes et le résultat (c'est-à-dire le montant de votre impôt...) sera justifié et juste.

Opter pour les frais réels

Cela demande un minimum d'organisation, mais, pour les récalcitrants du rangement, sachez que cela peut s'avérer très rentable...

Quelques conseils :

  • Mois par mois, prendre le temps de noter ses frais en collectant les factures. Cela sera plus facile que d'essayer de se souvenir de tout au moment de la déclaration d'impôts ! Le mieux : un tableau excel pour noter vos dépenses professionnelles et un classeur dédié pour ranger les factures.
  • Ne pas hésiter à se faire conseiller en appelant votre centre d'imposition, tout simplement (dites vous que les percepteurs d'impôts sont des contribuables comme vous et qu'ils en connaissent seulement mieux les règles que vous !).
  • Soyez toujours en mesure de justifier dignement vos frais. Le mieux étant encore de garder les factures de tout et de faire le point sur celles que vous déclarez aux impôts que lorsque vous aurez un peu de recul.

Déduire des frais kilométriques

Chaque année, c'est la crois et la bannière pour trouver les bârèmes de frais kilométriques. Plus besoin de chercher, c'est ici !

Liens utiles

Pour connaître les changements de l'impôt sur le revenu en 2010 : cliquer ici !

Pour savoir comment calculer son montant d'imposition : cliquer ici !

Pour en savoir plus sur l'impôt sur le revenu : cliquer ici !

CONT9