Après la lente et irrémédiable descente vers la profondeur de l'hiver, avec les quatre hexagrammes 12, 20, 23 et 2, nous avons atteint l'apogée de l'énergie Yin, énergie réceptive. La nature nous enseigne la patience du reflux, où tout se concentre vers l'intérieur, le centre : immobilité, obscurité, froidure, repos. Au cœur de ces ténèbres, alors que tout semble à jamais éteint, survient le miracle de l'hexagramme 24, qui nous parle du Retour.

Percevoir l'indicible dénouement

Laissons Paul Valéry nous expliquer, mieux que nous ne pourrions le faire, le secret des profondeurs :

Par la sève solennelle, une espérance éternelle monte à la maturité... Ces jours qui te semblent tristes et perdus pour l'univers, ont des racines avides qui travaillent les déserts... Patience, patience, patience dans l'azur ! Chaque atome de silence est la promesse d'un fruit mûr ! (Paul Valéry, Palme)

Inconsciemment, enfermés que nous sommes dans des traditions sur lesquelles nous ne nous posons plus de questions, nous avons illuminé nos maisons pour les fêtes de fin d'année, comme pour exorciser le pouvoir de la nuit, et célébrer la lumière, une lumière que nous sentons poindre quelque part autour de nous, inexorablement, que l'on pourrait appeler à ce stade : simple espérance.

Bien que nous ne percevions pas ce basculement, nous savons qu'à partir du 21 décembre, les jours commencent à rallonger. C'est un bruissement, un souffle furtif, le mouvement subtil d'un processus mis en marche sans que l'œil ne le capte.

L'hexagramme 24 annonce le retour du Yang

Qu'est-ce que le Yin ? Le Yin c'est ce qui a envie de devenir Yang. Une vérité qui traduit cette loi permanente de l'impermanence, l'âme même du Yi Jing, le grand livre du changement. L'énergie Yin est une énergie de concentration féconde, tenace, portée non à l'action mais à la réalisation. "Retrait disponible, capacité à se conformer" comme l'explique Pierre Faure.

L'hexagramme de l'hiver, composé de six traits Yin (hexagramme n° 2), appelé Énergie réceptive, ne peut "durer". Le flux vital concentré dans les racines reprend sa course ascendante, matérialisée par le seul trait Yang qui "entre" en catimini tout en bas de l'hexagramme 24. Dans le cycle du temps, un tournant s'opère vers la vivification.

Mais ce processus est encore invisible, la vie en est au stade de la gestation, comme l'indique l'hexagramme nucléaire qui est l'hexagramme 2. C'est encore une situation ambiguë, où le "passage" n'est pas encore perceptible, sinon par la perception subtile que le corps et la conscience peuvent en avoir.

Le dragon chinois, emblème du Retour et du Nouvel An

Cette ambiguïté s'incarne parfaitement dans l'image du Dragon. Celui-ci est enfermé au plus profond des rivières durant les mois les plus froids, il est de nature aquatique.

Au printemps, il s'éveille, portant en lui toute la bienfaisance de l'élan vital, et il ne crache pas le feu destructeur comme le dragon occidental, il crache l'eau féconde qu'il a concentrée dans son corps tout l'hiver. En été, il survole la terre, très haut dans le ciel, et en automne, il redescend restaurer sa puissance dans les profondeurs des rivières durant son sommeil hivernal.

L'attitude juste à adopter à l 'aube de la nouvelle année

Le Yi King nous met en garde contre notre désir et la tendance générale à anticiper le mouvement de l'élan vital. Quelles que soient nos bonnes résolutions pour l'année nouvelle, arrêter de fumer, se lancer dans un projet professionnel, demander quelqu'un en mariage, il nous faut mener la gestation jusqu'à son terme. Tout n'est encore que potentialité.

Dans la nature, rien ne semble avoir encore frémi en surface. Tout se joue dans la consolidation d'une tendance pour laisser éclore naturellement les événements. Selon le calendrier chinois, le Nouvel An n'arrive que fin janvier ou début février. Il vous reste donc encore plusieurs semaines pour renforcer votre détermination, mûrir vos projets, préparer votre éclosion.

Dans son langage minimaliste, le Yi King l'exprime ainsi : Retour peu avancé. Ne pas respecter, regrets. Fondamentalement ouvert. Ne pas respecter ce temps de consolidation et d'éveil ne peut apporter que des désagréments, dans une situation pourtant très porteuse de réalisation.

Informations sur le Yi Jing au centre Djohi ou au Cercle de Yi Jing, animés par Cyrille J.-D. Javary et Pierre Faure, auteurs du Yi Jing, le livre des changements, Albin Michel.