En 2014, année 5775 du calendrier hébraïque, Hanoucca ou Fête des Lumières, débute le 16 décembre au coucher du soleil, et se termine le 24 décembre, également au coucher du soleil.

On considère cette fête comme l’équivalent du Noël chrétien et des fêtes de fin d’année. C’est une fête non chômée.

Origines de Hanoucca

Fête joyeuse d’institution rabbinique, Hannouca, ou « Hag HaHanoukka » en hébreu, marque la victoire militaire des Maccabées contre le pouvoir séleucide et les persécutions menées contre la pratique du culte et des rites.

Le prêtre juif Mattathias , son fils Juda et ses frères, conduisent cette révolte des Juifs de Judée au IIe siècle avant Jésus-Christ contre le roi gréco-syrien Antiochus. Ce dernier interdit l’étude de la Torah, la pratique de la circoncision et la célébration du Chabbat. Tout est mis en œuvre pour une hellénisation massive.

Après 3 années de lutte, ils réussissent à chasser les Syriens de Jérusalem mais ne retrouveront leur indépendance que vingt ans plus tard.

Le sionisme donne à cet épisode de l’histoire une dimension nouvelle : le siège de Massada devient le symbole du courage et de la résistance juive.

Les rites de Hanoucca

La célébration de Hanoucca est marquée par l’allumage des lumières de la Hanoukia chaque soir des 8 jours de fête. Ce chandelier comprend 9 branches. L’une d’elles appelée Shamash, sert à allumer toutes les autres.

Il est d’usage d’utiliser des mèches de laine et de l’huile d’olive, en souvenir du Temple de Jérusalem. Les lumières doivent briller au moins une demi-heure avant la tombée de la nuit.

Cette tradition fait référence à l’épisode miraculeux relatant la découverte d’une petite fiole d’huile dans les ruines du Temple de Jérusalem en l’an 164 avant J.-C.. Le contenu de cette fiole aurait permis aux prêtres de maintenir la lumière allumée durant 8 jours alors qu’il ne restait d'huile que pour un seul.

La symbolique des bougies

Première bougie : la Hanoukia

Deuxième bougie : la lumière

Troisième bougie : le miracle

Quatrième bougie : Shabath

Cinquième bougie : l’héroïsme

Sixième bougie : la langue hébraïque

Septième bougie : la solidarité juive

Huitième bougie : la paix

Traditions de Hanoucca, aliments et coutumes

Il est d’usage de consommer des friandises à base d’huile d’olive mais d’autres traditions de provenances diverses ont émergé et perdurent, dont certaines ont été détournées : on offre aux enfants des toupies à 4 faces revêtues d’initiales hébraïques qui signifient « cela fut un grand miracle », ainsi que des pièces de monnaie.

Cette coutume est issue des communautés juives de Pologne au XVIIe siècle, et a été reconvertie aujourd’hui en distribution de cadeaux suivant les communautés.

En référence à l’épisode miraculeux de la fiole d’huile du Temple, on consomme des plats frits dans l’huile d’olive, comme les latkes (beignets de pommes de terre), ainsi que des beignets fourrés de confiture. Pour découvrir quelques recettes de Hanoucca, cliquer sur ce lien.

A découvrir :

Rosh Hashanah, le Nouvel An juif

Yom Kippour, le Grand Pardon

Souccot, la fête des cabanes

Pessah, les rites de la Pâque juive

Rites de Chavouot, la fête des semaines

Tou Bichvat, le Nouvel An des arbres