La Normandie et l’Impressionnisme sont intimement liés. Il était naturel de les célébrer ensemble. Le Festival Normandie Impressionniste est né, en 2010, de cette vérité.

A l’aune de la création de la métropole du Grand Paris, la dimension culturelle de la Normandie s’est inscrite depuis plus de 100 ans autour de sa colonne vertébrale qu’est la Seine.

De Victor Hugo à Claude Monet, en passant par les artistes qui ont travaillé de l’Ile de Chatou jusqu’au Havre, bercés par la dimension poétique des méandres de la Seine, il apparaît aujourd’hui incontournable que Rouen et Giverny demeurent l’épicentre de cette créativité.

La seconde édition du festival est placée sous le signe de l’eau. Un élément cher aux artistes et indissociable de la Normandie, berceau de l’Impressionnisme.

L’eau, un thème qui irrigue la deuxième édition du festival

Le thème de l’eau offre de belles perspectives et permet de (re)découvrir les richesses du territoire à travers l’œuvre des grands maitres de l’Impressionnisme et des créateurs d’aujourd’hui. En effet, la région, avec ses ciels changeants, ses vertes vallées traversées par la Seine et ses quelque 600 kilomètres de côtes maritimes, est indéniablement une terre d’eau.

Eclaircies soudaines, vagues grondantes, boucles plus tranquilles du fleuve, mais aussi étangs et bassins d’agrément… dans cet élément miroitant, toujours changeant, les Impressionnistes, peintres de l’éphémère et de la lumière, ont toujours trouvé un puissant moteur d’inspiration.

Ce choix offre de belles perspectives et permet de (re)découvrir les richesses de notre territoire à travers l’œuvre des grands maitres de l’Impressionnisme et des créateurs d’aujourd’hui.

Entre paysages et scènes de la vie quotidienne, cette édition de Normandie Impressionniste rend hommage à un thème qui figure au cœur de l’œuvre des Impressionnistes

Le message porté par l’Impressionnisme est résolument positif, audacieux, novateur. Il est frappant de constater combien cette peinture colorée et expressive est appréciée par le grand public. Il n’y a qu’à la regarder pour l’aimer.

Normandie Impressionniste 2013 a l’étoffe d’une très belle édition, pleine d’énergie et de projets.

Avec sa programmation ouverte à tous les arts, mais aussi avec ses animations festives et conviviales, le premier Festival Normandie Impressionniste a remporté un vif succès en 2010. Succès populaire, avec plus d’un million de visiteurs, issus d’un public large, divers et familial.

Succès médiatique et touristique également, imposant la Haute et la Basse-Normandie dans le trio de tête des régions les plus visitées de France.

Le Festival Normandie Impressionniste

Événement culturel majeur qui a reçu, pour ses expositions, le label d’intérêt national du Ministère de la Culture et de la Communication, le Festival Normandie Impressionniste célèbre l’Impressionnisme de juin à septembre 2013 sur tout le territoire Haut et Bas Normand.

Le message porté par l’Impressionnisme est résolument positif, audacieux, novateur. Il est frappant de constater combien cette peinture colorée et expressive est appréciée par le grand public. Il n’y a qu’à la regarder pour l’aimer.

Témoignant d’une créativité et d’un dynamisme d’une incroyable vitalité, Normandie Impressionniste est un exemple, unique en son genre, de mobilisation de tout un territoire en faveur d’un événement culturel et populaire.

A l’affiche de cette nouvelle édition : quatre expositions majeures coproduites avec la Réunion des Musées Nationaux

Eblouissants reflets, 100 chefs-d’œuvre impressionnistes, proposée par le Musée des Beaux-Arts de Rouen, réunira les plus grands peintres (Monet, Pissarro, Caillebotte, Renoir et Sisley, entre autres) autour du motif du plan d’eau.

Un été au bord de l’eau - Loisirs et Impressionnisme, au Musée des Beaux-Arts de Caen, témoigne en 80 tableaux d’une tendance en plein essor dans la seconde moitié du XIXe siècle, celle des loisirs en lien avec l’eau. On découvrait alors les joies des bains de mer, du canotage et des régates… des activités de plein air qui permirent aux Impressionnistes d’intégrer la figure humaine à leurs chers paysages.

Enfin, Pissarro dans les ports, au Musée d’art moderne André Malraux du Havre,présente aux visiteurs un Pissarro à l’inspiration résolument urbaine.

Aussi, le Musée des Impressionnismes de Giverny propose successivement Signac, Les couleurs de l’eau et Le bassin aux nymphéas. Hommage à Monet par le peintre japonais contemporain Hiramatsu Reiji.

D’avril à septembre 2013, plus de 600 événements sont proposés au public, couvrant tous les domaines

La Seine dans l’œuvre de Victor Hugo, l’élément aquatique chez Maurice Denis, la sensibilité impressionniste de Christian Dior, le motif de la pluie chez les peintres, les premières photographies de la Côte fleurie, ou encore la vallée de l’Orne vue par le photographe Olivier Mériel seront quelques-unes des nombreuses autres expositions à découvrir à Granville, Cherbourg, Vernon, Evreux, Pont-Audemer, Saint-Lô, Trouville ou Jumièges.

Mais aussi des événements festifs, comme les Fêtes de la Peinture ou les guinguettes et les déjeuners sur l’herbe au bord de l’eau.

Source d’informations et renseignements pratiques

.