Il est primordial de bien entretenir cheminées et appareils de chauffage pour des raisons de sécurité incendie notamment, et c’est tout le sens de l’obligation légale objet de l’article Remise en route du chauffage : bien se chauffer en toute sécurité. Mais, entretien et petites réparations ont aussi bien d’autres objectifs également importants.

Cheminée et poêle bien entretenus : une affaire de santé, d’économie et d’esthétique

Procéder régulièrement à l'inspection et à l’entretien minutieux des systèmes de chauffe est une nécessité pour la santé, pour les économies de chauffage, pour prolonger la durée de vie de l’installation et en garder l’efficacité et l’esthétique.

Un système mal entretenu fonctionne mal, perd en efficacité de rendement et peut causer une intoxication au monoxyde de carbone (CO). La suie qui s'emmagasine en grande quantité dans le conduit de la cheminée peut provoquer le refoulement du gaz dans la pièce de la maison.

La rouille, l'effritement intérieur d’un conduit ou d’un appareil la dégradation des évents, l’accumulation de poussière sur les éléments chauffants pendant l'été… sont autant de causes de risques pour la sécurité et la santé, et finissent de surcroît par rendre les installations inesthétiques et désagréable d’usage.

Fumisterie : que fait le ramoneur ou le fumiste lors de ses interventions ?

L'entretien annuel (ou semestriel) obligatoire de cheminées, d'inserts et de poêles fait intervenir un professionnel pour les opérations suivantes :

Le ramonage ou nettoyage complet du conduit de cheminée : certains des résidus et déchets de combustion rejetés dans le conduit s'accrochent à la paroi et s'accumulent. Afin d'éviter tout risque d'incendie ou d'intoxication, un ramonage professionnel est nécessaire. Il permet aussi une meilleure combustion et une chauffe plus longue et plus efficace.

Le débistrage, ou dégoudronnage, est une opération plus intensive qui se pratique quand un ramonage n’est pas suffisant pour nettoyer correctement un conduit encrassé. Le débistrage consiste à désincruster les résidus de goudron (bistres) accumulés sur les parois du conduit et à les détériorer. Quand un débistrage s’impose et que celui-ci n’est pas réalisé, c’est une réelle perte d’efficacité énergétique qui s’ajoute à l’accroissement de tous les risques.

Ramonage chimique, ramonage catalytique, bûche de ramonage…

En complément de l’entretien annuel par un fumiste ou ramoneur, il existe des produits bien utiles pour l’usager pour assurer une plus grande sécurité et une meilleure efficacité de sa cheminée.

Ces produits préviennent des feux de cheminées en assurant un entretien de saison entre les opérations de ramonage et conviennent pour inserts, foyers, poêles, cheminées ouvertes, cuisinières, et même chaudières, que le chauffage soit au bois, aux pellets, au mazout ou au charbon.

Ramonage continu = ramonage catalytique = ramonage chimique = poudre de ramonage : traitement catalytique en poudre : non polluant, non corrosif, facilite le ramonage mécanique. Ramonage ou dégoudronnant en poudre : 3 interventions successives dans le foyer à 1 ou 2 jours d’intervalle. Nettoie les conduits de cheminée par simple combustion. Traitements sans arrêter le chauffage contre suie, goudrons et créosotes, qui sont desséchés, décomposés et décollés. Non corrosif.

Bûche de ramonage : prête à l’emploi, la bûche reste dans son emballage et se brûle tout simplement ; permet d’entretenir tous les conduits (cheminées, foyers ouverts ou fermés, chaudières à bois ou à charbon), même pour des conduits inox. Des bûches à base de produits naturels existent (sciures de bois + cires végétales).

Insert, poêle, chaudière, quelques petits soins supplémentaires

Les inserts, poêles vitrés et cheminées à foyers fermés nécessitent un nettoyage des vitres pour garder l’aspect esthétique et assurer la sécurité. L’utilisation d’un produit spécifique s’impose ; tout autre substance peut s’avérer nocive, dangereuse. Choisissez un nettoyant ou décapant pour vitres d'inserts, cheminées, poêles. Il agit même sur vitres très encrassées. Souvent à vaporiser, il nettoie sans laisser de traces et n’attaque pas les joints. Existe en formule « produit écologique », très efficace sur les amas de suie.

Le remplacement régulier des joints de portes et trappes doit faire l’objet d’un suivi particulier en respectant rigoureusement les délais indiqués par les constructeurs ou fournisseurs d’appareils de chauffe, et en cas d’incident ou dégradation. N’utiliser que des joints appropriés (souvent en fibre de verre tressée, âme céramique).

Pour une chaudière à fioul, il existe un produit nettoyant bruleur gicleur spécifique. Son usage permet un dégraissage complet sans rien endommager, et donc un rendement optimum de la chaudière, entre deux interventions d’un professionnel, par exemple.

Restaurer ou redonner de l’éclat à sa cheminée ou son poêle : des produits spécifiques

Dés lors qu’il s’agit d’aménager, décorer ou redonner de l’allure à une cheminée, un poêle ou tout autre équipement soumis à la chaleur, l’usage de produits et matériaux non adaptés entraîne des risques d’émanation de composés volatiles toxiques et peut provoquer incendie ou même explosion.

Pierre, brique, joint, ciment et mastic sont impérativement de qualité « réfractaire », ce qui est nécessairement spécifié sur les emballages.

Le produit protège pierres et briques est un traitement qui préserve des tâches et de l’encrassement, facilitant ensuite l’entretien. Une seule couche suffit. Produit incolore conservant l’aspect naturel.

Le nettoyant pierres et briques et surfaces irrégulières spécial pour cheminée existe aussi et permet de traiter les tâches incrustées, enlève la suie, le bistre et le goudron.

Pour peindre, il faut une peinture thermique. Celle-ci convient pour foyer, insert, barbecue, poêle, plaque, grille, chenet. Résistante aux hautes températures jusqu’à 900°C, elle nécessite une mise en œuvre rapide car elle sèche au toucher en quelques minutes.

L’entretien des fontes et acier, de fait avec une « cire » ou « crème polish » spéciale patine fonte et acier, pour poêle, foyer, plaque, chenet, tuyau, barbecue. Sans solvant, ce type de produit rend la patine naturelle de la fonte.

Enfin, l’utilisation de tissus et voilages à proximité des poêles et cheminées nécessite l’usage de tissus ignifugés, traités spécifiquement à cet effet.

Lire aussi : Quelles solutions de chauffage écologique pour la maison.