Un article précédent donnait des informations générales sur la classification des emplois au sein de l'Éducation nationale. Il précisait, pour premier exemple, les conditions de traitement des enseignants et autres personnels en contact avec des élèves.

L'encadrement administratif de cette institution comporte aussi un nombre important de fonctionnaires, dont les critères d'emploi et de rémunération sont différents, bien que reposant sur des principes de base identiques.

Le "cadre de l’administration scolaire" comporte plusieurs "corps" de fonctionnaires

  • Les adjoints d’administration scolaire et de l'enseignement supérieur.
  • Les secrétaires d’administration scolaire et de l'enseignement supérieur (antérieurement secrétaires d'administration scolaire et universitaire ou SASU).
  • Les attachés et les conseillers d’administration scolaire et de l'enseignement supérieur.
  • Les corps des administrateurs de l’Éducation nationale.

Ces corps appartiennent à trois catégories d’emplois et de diplômes

  • Catégorie C, pour les adjoints d’administration de l’Éducation nationale et de l’enseignement supérieur (ADJAENES) : recrutement sur concours niveau brevet des collèges ou sans condition de diplôme.
  • Catégorie B, pour les secrétaires d’administration de l’Éducation nationale et de l’enseignement supérieur (SAENES) : recrutement sur concours niveau bac et formation spécialisée, diplôme BTS ou titre équivalent.
  • Catégorie A, pour les administrateurs de l’Éducation nationale et de l’enseignement supérieur (directeurs de services ou d’établissement), les conseillers d’administration et les attachés d’administration (ADAENES) : niveau licence et formation spécialisée ou diplôme administratif spécialisé de l’Éducation nationale ou titre équivalent.

Trois grades possibles

Il existe trois niveaux de classe ou trois grades :

  • Classe normale (premier grade)
  • Classe supérieure : grade de principal (deuxième grade)
  • Classe exceptionnelle : grade de principal de classe exceptionnelle (troisième grade)
Après une période de stage, l’agent administratif est titularisé à l’échelon 1 du premier grade.

Chaque grade comporte différents échelons, en lien avec différents indices, en fonction de la catégorie du personnel.

Pour exemple : la nouvelle grille indiciaire des agents administratifs de catégorie B (SAENES)

Le décret du 11 novembre 2009 officialisant le projet de cette nouvelle grille est paru dans le Bulletin officiel du 15 novembre 2009. Il devrait être mis en application à partir du 1er septembre 2010.

Les deux niveaux antérieurs dans la classe normale sont désormais fusionnés.

Les indices indiqués pour quelques échelons sont majorés ; ils permettent donc de calculer directement le salaire mensuel brut en les multipliant par la valeur du point (actuellement 4,6073) ; cette valeur est normalement régulièrement revalorisée.

  • Premier grade : 13 échelons possibles
Échelon 1, indice majoré : 310 (297 grille antérieur) ; salaire : 1428,26 euros

Échelon 6, indice majoré : 358 (352 grille antérieure) ; salaire : 1649,41 euros

Échelon 13, indice majoré : 486 (463 grille antérieure) ; salaire : 2239,14 euros

  • Deuxième grade : 13 échelons possibles (8 dans la grille antérieure)
Échelon 1, indice majoré : 327 ; salaire : 1506,58 euros

Échelon 6, indice majoré : 375 ; salaire : 1727,73 euros

Échelon 13, indice majoré : 515 ; salaire : 2372,75 euros

  • Troisième grade : 11 échelons possibles (7 dans la grille antérieure)
Échelon 1, indice majoré : 365 ; salaire : 1681,66 euros

Échelon 5, indice majoré 428 ; salaire : 1972,02 euros

Échelon 11, indice majoré 551 (514, 7e échelon grille antérieure) ; salaire : 2538,62 euros

Pour plus de détails sur cette grille, vous pouvez consulter le site du Snui.

Pour consulter la grille antérieure valable jusqu'au 1er septembre 2010, voyez les grilles de carrières types de la fonction publique de l'État.

Modalités d’avancement

  • Promotions par tableaux d’avancement (listes d’aptitude au choix)
Le deuxième grade est ouvert après onze années d’ancienneté dans le premier grade (soit un an d’ancienneté au 6e échelon du premier grade) ; le troisième après douze années d’ancienneté dans le deuxième (soit un an d’ancienneté au 6e échelon du deuxième grade).

L’avancement au choix se fait en fonction des appréciations d’un supérieur hiérarchique et du nombre prévu de personnels pouvant être promus chaque année.

  • Promotions par concours ou examens professionnels
Le deuxième grade est ouvert après six années d’ancienneté dans le premier (soit un an d’ancienneté au 4e échelon du premier grade) ; le troisième après dix années d’ancienneté dans le deuxième (soit deux ans d’ancienneté au 5e échelon du deuxième grade). Il n’est plus possible, comme antérieurement, d’accéder directement du premier au troisième grade.

Pour plus de détails sur cette grille, vous pouvez consulter le site du Snui. Vous y trouverez en particulier le nombre d'années requis à chaque échelon.

Les personnels de catégorie C peuvent avoir accès à la catégorie B par concours ou examen professionnel. Les secrétaires administratifs actuellement en poste seront reclassés selon cette nouvelle grille.

En cas de changement de grade, l'agent est reclassé à l'indice identique ou immédiatement supérieur dans sa nouvelle grille.

Qui sont les secrétaires d'administration scolaire et de l'enseignement supérieur ?

Ils ou elles assurent des tâches administratives d'application : rédaction, comptabilité, contrôle et analyse. L'activité porte sur tous les domaines de la gestion du service administratif ou de l'établissement d'enseignement : comptabilité, personnels, moyens, scolarité, finances, secrétariat de direction, etc.

Ils ou elles exercent au sein de l'administration centrale (ministère de l'Éducation nationale), dans les services déconcentrés de l'État (rectorats, inspections académiques) ou dans les établissements d'enseignement (collèges, lycées, établissements d'enseignement supérieur). Ils ou elles peuvent enfin être affectés dans les grands établissements, les œuvres universitaires ou les services ministériels chargés de la Jeunesse et des Sports.

Un article suivant précise les modalités salariales d'autres corps de l'Éducation nationale : inspecteurs, personnels de direction et conseillers d'administration.

CONT 9