L’apparition de l'écriture 3000 ans avant notre ère, n'est pas le critère idéal pour situer la fin de la Préhistoire,

L'âge du fer qui commence en 1100 av. J.C. semble pour beaucoup d'auteurs être une référence plus logique, la protohistoire étant la charnière entre cet âge et l'histoire.

La religion, le "druidisme" était le seul point commun à ces tribus, qualifiées à tord de "barbares" (originaires d’Europe centrale) qui essaimèrent à travers le vieux continent de 700 à 500 avant notre ère.

De nombreux vestiges attestent encore de leur passage sur les rives de la méditerranée (remontants vers Italie, la Suisse et la Gaule) jusqu'à la façade Atlantique de la Galice aux iles Britanniques.

Personnages clefs de la religion

Le druide

Du grec "dru" (hommes du chêne) l'étymologie la plus vraisemblable étant

"Dru-uid-es" : les "Très Savants".

Personnage omniscient de la société, prêtre (invocateur des divinités), philosophe, détenteur du Savoir et de la Sagesse, juriste, conseiller militaire, il préside aux cérémonies rituelles et tribales.

Notons l'aphorisme qui précise : "Personne ne parle avant le roi, aucun roi ne parle avant le druide".

Hormis une écriture archaïque les oghams (1) dont nous avons peu de vestiges, la transmission du savoir druidique est essentiellement orale.

Bardes et vates

Les premiers sont des poètes, historiens, qui d'adonnent à la divination. Merlin, conseiller du roi Arthur est un barde.

Les vates (ou ovates) sont plus versés dans la connaissance de la nature et des techniques liées à l'utilisation des ressources naturelles.

Calendrier er fêtes rituelles

Au 19e siècle une table de bronze (datée du 1e siècle) sera découverte à Coligny, le fameux "calendrier celte", il nous a permis de comprendre la chronologie des cérémonies et rituels, qui sous d'autres formes, sont toujours d'actualité à notre époque.

L'année dure 12 mois lunaires, avec un 13me tous les trois ans, pour compenser le décalage avec l'année solaire.

Chaque mois de 29 ou 30 jours est divisé en trois décades, l'année comprenant deux saisons : une sombre qui la débute et une claire qui la termine.

SAMAIN

IMBOLC

BELTAINE

LUGNASAD

En Irlande sous le signe de la déesse Dana.

Quelques mots sur la légende des têtes coupées et des sacrifices humains

Ces pratiques furent plutôt marginales et des faits de héros mythiques.

Nos ancêtres étaient des éleveurs, agriculteurs, artisans, ainsi que des guerriers respectés et craints par leurs ennemis pour leur bravoure.

L’image du barbare féroce et sanguinaire colportée par certains auteur

(principalement latins) est exagérée.

Les divinités

L’Irlande est sans conteste le pays ou cette culture est toujours bien présente.

L’évangélisation n'ai jamais totalement éradiqué l'âme celte, l'église celtique persiste à magnifier, par le biais du catholicisme, les saints locaux : Columkill, Patrick et sainte Brigitte.

Depuis quelques décennies on constate un retour aux sources et une renaissance du druidisme dans toute le verte Erin.

Citons ici les principales divinités irlandaises, et laissons au lecteur le plaisir d'explorer le dictionnaire (mentionné en référence) pour y trouver les équivalences (sous d'autres noms) pour le Pays de Galles, l'Ecosse et la Bretagne.

ANA : déesse-mère primordiale, mère des dieux et des humains.

BABD : déesse guerrière, un des aspects de Morrigann.

BRIGHID : fille de Dagda, patronne des poètes et artisans.

DAGDA : dieu suprême maître des éléments, patron des druides.

DANA : grande déesse des Tuatha de Danann (le peuple mythique de Dana).

MORGANE : déesse-mère d'ou vient toute vie.

MORRIGANN : (étymologie "Mori-Géna", née de la mer), triple déesse-mère de l'amour, la mort, et la guerre.

Les animaux sacrés

Outre le chêne, gui, trèfle et blé (signes des fêtes) les celtes attribuent aux animaux des fonction et représentation symboliques.

AIGLE : le feu et l'air, il est compagnon de Dana.

BICHE : la sagesse.

CERF : longévité et royauté.

CHAT : les forces souterraines.

CHEVAL : l'honneur et le courage.

CHIEN : protecteur et bénéfique.

COQ : la vigilance et l'activité.

CORBEAU : posséder sa sagesse signifie avoir la connaissance suprême, compagnon de Morrigann.

CYGNE : messager des dieux.

OURS : la fonction royale.

POISSON : (saumon) l'immortalité de l'âme.

RAT : le monde souterrain.

SANGLIER : le pouvoir spirituel.

TAUREAU : la fécondité.

Références :

(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Écriture_oghamique

(2) Divinité complexe que J. César compare à Mercure.

La Religion des Celtes - Patrick Rivière - ED. De Vecchi.

Dictionnaire de mythologie Celtique - J.P. Persigout - ED. Du Rocher.