Génèse du Personnage

Dans diablo premier du nom et dans sa seconde version, le choix du sexe n'était pas possible, si on choisissait la magie on avait obligatoirement une sorcière. Diablo 3 introduit donc le choix d'interpréter un mâle de son personnage le plus classique puisqu'on le retrouve dans chaque version sans changement de nom. L'amazone est devenue chasseuse de démon, le guerrier devient un barbare, mais la sorcière reste une sorcière. Avec ces deux premiers, la sorcière fait donc partie du trois majeurs de Diablo. C'est un personnage entier qui ne doit son style de jeu à aucun mélange issu d'autres intervenants.

Spécialités et limitations

Le sorcier tire ses pouvoirs des éléments. On reste dans les classiques avec le feu, la glace, la foudre et l'énergie dite arcanique. Son attribue à booster le plus est l'intelligence. Pour ce personnage en plus de faire monter sa résistance aux éléments (comme pour n'importe quel autre personnage), l'intelligence va booster sa puissance d'attaque.

Dans Diablo III il n'y a pas de potion de mana. Cette dernière se recharge toute seule, il suffit d'attendre. Aucun moyen donc de se recharger tout de suite après une grosse attaque. Ce qui va forcément changer la gestion des pouvoirs dans le jeu. Comme l'intelligence est maîtresse la résistance de la sorcière est plutôt forte lorsqu'elle va croiser des ennemis gorgés de pouvoirs. En revanche au corps à corps c'est nettement plus difficile. On observera alors avec délice une progression du personnage à l'inverse des autres. Au début il est difficile de jouer la sorcière, car peu équipé en défense, le personnages est fragile. En revanche plus le personnage va prendre des levels, plus elle va devenir résistante. Car en face, plus on avance dans le jeu et plus on trouve sur son chemin des ennemis qui font de gros dégâts à l'aide des éléments. La sorcière devient redoutable en attaque tout en se situant au niveau du moine en terme de résistance pure. Elle passera même au dessus en complétant cette résistance à l'aide de ses pouvoirs. Avec le Barbare elle représente l'un des personnages les plus puissants du jeu.

In Game

Comme évoqué plus haut, le sorcier sera un peu plus difficile à jouer en début de parti. Et comme le mode normal de Diablo 3 est une sorte de ballade, on ne rencontrera pas trop de difficulté. En mode cauchemar, il restera sur ses deux pieds plus facilement qu'avec le Chasseur de Démons. En utilisant les pouvoirs qui ralentisse le temps sur les gros boss et en gérant sa réserve de mana correctement ce mode ne posera pas de problème. En enfer, les choses se corse, mais encore une fois le sorcier reste plus facile à jouer que la majorité des personnages. En armaggedon, il faudra booster certaines aptitudes comme la résistance aux éléments pour renforcer le haut niveau du personnage. Mais contrairement au Chasseur qui dans ce mode tombe en un coup, le Sorcier encaisse un peu plus longtemps.

Le Sorcier offre le choix entre le corps à corps et les magies de distance. S'il peut être amusant de passer de l'un à l'autre de temps en temps, on se rendra vite compte que le corps à corps reste l'exclusivité du Barbare et dans une moindre mesure du Moine, surtout dans les modes les plus difficiles.

Le Choix de l'acolyte

Pour accompagner le Sorcier, le choix le plus évident est de prendre le templier qui "tankera" les ennemis. Mais si on choisit le corps à corps, le brigand ou l'enchanteresse peuvent rendre également de grands services en aidant à faire tomber le niveau de vie des adversaires. Dans ce cas là, le tank ce sera vous. C'est certainement le personnage qui permet de développer les trois acolytes en solos sans être gêner dans sa progression. Si c'est votre choix il faudra penser à garde une partie des équipements trouvés tout au long du jeu pour bien les équiper.

Au final, le sorcier est un personnage attachant. Il permet de jouer de plusieurs manières différentes, encaisse assez pour permettre les petites erreurs, fait assez de dégâts pour en pas être ridicule à côté des "grosbills" comme le Barbare. En prime les animations de chaque pouvoir sont agréables à voir. En coopération, la sorcière sera sans doute plus utile en soutient qu'en attaque, mais si le tank de l'équipe fait faut bon, elle pourra prendre sa place au pied levé. Le personnage sera alors un peu plus difficile à jouer, mais lorsque c'es trop facile on se lasse plus vite...