Passées les semaines du grand fleurissement de la Toussaint, les tombes, tombeaux, caveaux et sépultures, connaissent souvent une certaine tristesse. L’été, c’est la sécheresse qui tue les plantes ou les rayons du soleil qui les brûlent. L’hiver gèle les fleurs.

Décoratives, robustes, généreuses, fiables, voici une sélection de plantes qui vous permettront de décorer la tombe d’un proche. Pour toute l’année ou pour quelques mois, ne vous privez pas de ces merveilles, un choix qui vous apportera satisfaction.

Sépulture ou caveau, conseils pour conserver les plantes

Les cimetières imposent aux plantes des conditions redoutables de survie. Pour le fleurissement des jardinières ou pour des potées et plantations en bac, donnez aux végétaux toutes les chances de vivre longtemps.

  • Évitez l’achat de plantes en serre ou en grande surface : vous allez subitement les exposer à des conditions extrêmes de survie, un violent traumatisme qui les tue en quelques jours.  N’achetez que des plantes déjà habituées aux conditions extérieures.
  • Rempotez les plantes avant de les placer au cimetière : dans leur pot, elles ont eu droit à des soins journaliers durant leur temps de production. Subitement, vous les livrez à elles-mêmes, sans engrais, sans soin ou presque. Leur offrir un pot plus grand, avec un bon mélange terre - terreau, permet à leurs racines d’avoir de nouvelles ressources à prospecter.
  • Apportez des rétenteurs d’eau à la terre lors du rempotage : ces substances, vendues en jardineries et coopératives, ont le pouvoir de retenir l’eau d’arrosage ou de pluie, qu’elles restituent progressivement aux racines de la plante au fur et à mesure de ses besoins.
  • Placez une  grande soucoupe, emplie d’un joli gravier et d’eau, afin de libérer une humidité de l’air autour de la plante, les jours de forte chaleur. Elle empêche la réverbération du soleil sur les marbres, souvent fatale aux feuillages. Les pots sont placés sur les graviers, au dessus de l’eau, sous peine de risque de pourrissement des racines.

Fleurs de saison ou plantes persistantes

Pour les personnes qui viennent souvent sur les sépultures de leurs proches, avoir une tombe fleurie est facile: fleurs à balcon et plantes saisonnières conviennent. Il est possible aussi de s’orienter vers des plantes à feuillages colorés, plus durables.

D’autres personnes viennent trois ou quatre fois dans l’année: elle peuvent choisir soit des plantes à fleurs très résistantes, qui vont égayer la sépulture durant plusieurs mois, soit des végétaux à feuillage ornemental persistant.

Les gens qui ne viennent qu’une fois par an doivent choisir des plantes pérennes, capables de vivre seules selon les aléas climatiques: les persistantes à feuillage coloré s’imposent.

En tout cas, rien n’empêche l’achat d’un chrysanthème pour la Toussaint, en prenant soin de bien le choisir. Les chrysanthèmes restent des plantes exceptionnelles et porteuses de symboles.

Des fleurs résistantes pour des couleurs saisonnières

Certaines plantes à fleurs se débrouillent seules pendant de longues semaines. Leurs pires ennemis sont alors une canicule ou un «temps pourri» durable.

  • Dipladénia et ‘sundaville’ : elles ont une tenue exceptionnelle et méritent la palme d’or. Leur secret tient dans leurs racines. Certaines sont gorgées d’eau et d’éléments nutritifs qui leur permettent de réguler leurs besoins en fonction des conditions du moment. Floraison durant toute la période annuelle hors gel. À rentrer en véranda l’hiver. Rose, blanc, rouge, pourpre.
  • Gaura : autre merveille, seconde palme d’or. Frugales, ces plantes sont vivaces jusqu’à des gels  n’excédant pas -5°C, -6°C. Placé dans une grande potée, un seul pied offre une belle touffe, gracile, un nuage de fleurs de Mai aux gelées. Feuilles pourpres ou vertes. Rose, rouge, blanc.
  • Plumbago et Lantana : deux petits arbustes méditerranéens, résistants jusqu’à des gels de -4°C en pot. Ils se taillent facilement. Floraison de juin aux gelées, à rentrer l’hiver. Bleu, rare, pour le premier, orange, rouge, jaune, pour le second.
  • Verveines : les hybrides (ou Verbena) forment de belles touffes rampantes ou semi-érigées, très florifères de Mai aux gelées. À renouveler chaque année, car se conservent mal l’hiver. Blanc, rouge, pourpre, violet, vermillon, violine.
  • Hellebores : belles plantes d’hiver. Très résistantes au gel, elles offrent une floraison étonnante, durable pendant les longues semaines neigeuses et humides. Les potées sont à placer à mi-ombre au jardin, l’été.  Vert tendre, pourpre, chocolat, violine, crème.
  • Composition de bulbeuses et primevères : peu de gens y pensent, pourtant les plantes bulbeuses sont très résistantes. Faites une large potée avec colchique, perce-neige, tulipe précoce, crocus, ail, muscaris, mélangés avec des pieds de primevères aux couleurs éclatantes : des fleurs de fin octobre à avril.

De la couleur toute l’année avec des feuillages colorés

Il y a quelques merveilles dans les petites plantes ligneuses à feuillage persistant:

  • Hebes: parmi les véroniques arbustives, Hebe albicans et Hebe ochracea résistent à -8°C et -18°C. La première est gris bleuté argenté, la seconde or cuivré. Les deux se taillent.
  • Santoline: feuillage vert soutenu ou gris-blanc argenté pour cette plante résistante aux gels jusqu’à -10°C. Floraison jaune ou blanche. Taille facile pour former des touffes compactes.
  • Buis: Buxus sempervirens 'Golden Dream' et Buxus microphylla 'Golden triumph', sont d’une grande luminosité avec leurs feuillages marginés d’or. Compacts, faciles à tailler, ils résistent jusqu’à -20°C.
  • Lierre: il existe un lierre buissonnant vert et or, Hedera helix 'Arbori Compact' et deux lierres à feuilles très colorées qui peuvent se tailler aisément pour former de belles touffes, Hedera helix 'Marginata Elegantissima' marqué de superbes marges blanc pur et Hedera colchica 'Sulphur Heart' avec une large tache or pâle au cœur de chaque feuille. Pour climats frais. Tous résistent jusqu’à -20°C.
  • Conifères nains: un mini thuya doré, Thuja occidentalis 'Golden Globe', et un petit cyprès doré en boule, Chamaecyparis obtusa 'Kamarachiba', ou un genévrier en cône aplati très bleu, Juniperus squamata 'Blue Star', et un cyprès très nain d’un rare jaune argenté, Chamaecyparis lawsoniana 'Pygmaea Argentea', résistent au froid jusqu’à -20°C en offrant de très belles couleurs.
La liste n’est pas limitative, mais voilà des végétaux qui font leurs preuves depuis des décennies.