S'investir dans un processus d’acquisition de savoirs n'est pas toujours aisé. Parfois, selon son histoire personnelle, il peut persister des blocages à l'apprentissage (échecs scolaires par exemple). Optimiser ses études nécessite une forte motivation à apprendre, de développer des capacités d’appropriation de connaissances, de méthode et d’organisation.

De toute manière, s'engager dans un cursus d’enseignement nécessite de se « remettre dans le bain ». D’autant plus, que très souvent, on n’a jamais vraiment appris à apprendre. C’est pourquoi, il est utile d’acquérir des méthodes avant de débuter ses études, le gain de temps et de valorisation de soi seront édifiants.

Les compétences à développer

Tout d’abord, qu’est-ce qu’apprendre ? L’apprentissage est avant tout un processus individuel et actif, il s’agit de modifier ses connaissances antérieures, de construire et d’assembler des informations, pour parvenir à se métamorphoser. Ce processus sollicite des aptitudes d’autogestion qui conduisent à une meilleure maîtrise et confiance en soi. Ainsi, ces habiletés contribuent à créer un environnement propice à la motivation, la persistance… et la réussite.

L’acquisition de connaissances est fortement favorisée si l’apprenant assimile des méthodes et des pratiques, comme par exemple, être capable de :

  • Traiter efficacement l’information,
  • Prendre des notes,
  • Synthétiser, partager et reformuler les acquis,
  • Résoudre des problèmes,
  • S’auto évaluer et estimer sa capacité à réaliser une tâche,
  • Planifier et gérer sa formation,
  • S’auto motiver,
  • Résilience (capacité à surmonter les épreuves).

Quelques pistes méthodologiques

Gérer son temps avec efficacité

Etablir un planning rapportant les cours, les tâches à effectuer et leur délai de réalisation, ainsi que toutes les autres activités (familiales, loisirs, etc.). Par exemple, un planning de Gantt (relation temps-action) convient parfaitement. Il est fortement conseillé d’avoir un modèle géant dans son bureau et un exemplaire petit format, à conserver dans l’agenda. Ainsi, vous aurez une meilleure vue de l‘ensemble des activités et des priorités immédiates. Etre maître de son temps permet de mettre en place des stratégies de travail, en gérant les urgences. De plus, gérer son planning économise la mémoire et vous en aurez besoin pour votre formation !

En ce qui concerne les cours, prenez le temps de lire et relire à la fois les objectifs et les consignes. Bien maîtrisés, ils seront un guide infaillible. Il faut prendre du temps, pour être sûr d’en gagner.

S’auto-évaluer en continu

L’auto-diagnostic est un guide essentiel pour gérer sa progression, accroître sa motivation, maintenir sa persévérance et se donner toutes les chances de réussir.

Ainsi, il est fortement conseillé d'avoir une réflexion sur :

  • sa manière d’apprendre,
  • son niveau de compréhension des cours,
  • l'avancée dans son parcours,
  • les notions mal assimilées à approfondir,
  • sa préparation aux évaluations et aux examens.

Des techniques pour apprendre

Des vidéos gratuites proposant des outils d’analyse, de réflexion et de planification afin de s’organiser efficacement dans ses cours sont disponibles. Chaque outil est détaillé avec ses principes, sa mise en œuvre et comporte des exemples d’utilisation. Découvrez ainsi la roue de Deming, le Plan de Laswell, le diagramme d'Ishikawa, le planning de Gantt et le logigramme.

Plus encore, vous trouverez des outils de gestion de temps, des techniques pour la prise de notes et son exploitation et des méthodes pour travailler en groupe, entre autres. Ces vidéos cours sont diffusées sur Canal-U, présentées par Régine Acquier de l’Université de Montpellier.

Voici donc quelques outils et méthodes simples à mettre en œuvre avant et pendant votre cursus. Vous gagnerez ainsi un temps précieux. S’engager à fond, pour développer enthousiasme et motivation, c’est mettre tous ses efforts au service de ses études. Ce sont des facteurs de réussite indéniables. On peut d’ailleurs faire la relation avec « l’état de fluidité » décrit par Daniel Goleman (1) ou encore « l'expérience optimale » qui, selon Mihaly Csikszentmihalyi (2), est un moment de grâce où l'ensemble des énergies forment un flot. Cet état conduit à la confiance et à l’efficacité optimale, permettant d'accéder à l'harmonie et aux joies profondes.

Notes :

(1) Daniel Goleman, psychologue, est le premier à avoir popularisé le quotient émotionnel.

(2) Mihaly Csikszentmihalyi, psychologue, effectue des recherches pour comprendre ce qui rend les gens heureux, il a développé la théorie du flow, de l’expérience optimale.