Dans un pays où le football passe après le rugby à XIII, le rugby à XV, le football australien, le tennis, le cricket, le surf, voire le hockey sur gazon, Alessandro Del Piero est un illustre inconnu. A Sydney, il faut se rendre à Leichhardt, le quartier italien de l'ouest de la ville, pour entendre parler de la nouvelle tombée il y a quatre jours : Del Piero va jouer au Sydney FC !

Des fans partagés entre excitation et scepticisme

Roberto, Franco et Nicola en parlent autour d'un café, sur une des nombreuses terrasses de Norton Street. Qu'en disent-ils?

« Robbie » et « Franck », qui semblent pourtant avoir le même âge que le stratège (38 ans le 9 novembre prochain), répondent en choeur: « Il est vieux ! Il ne vient que pour l'argent ! » et Franck d'ajouter : « Il a signé parce que jamais Liverpool ne l'aurait payé autant ! » Nicola s'insurge : « Bien sûr que si ! C'est juste qu'en tant qu'ancien de la Juventus, Alessandro n'aurait jamais pu porter les couleurs des assassins du Heysel*. Ecoute, je suis né avec un maillot noir et blanc sur le dos et Del Piero qui signe ici, c'est comme un rêve pour moi. » Roberto assure même « qu'avec la colonie italienne de Sydney, Melbourne et même Brisbane, il va faire venir des ritals au stade ! Et même des femmes, parce qu'il est beau pour un petit. » Franco, lui, reste sceptique : « Il ne faut pas qu'il croie qu'il va se balader en A-League. Les défenses sont rugueuses et personne ne lui fera de cadeaux ici. Même Harry Kewell l'an dernier, n'a pas eu de traitement de faveur ! » Et Nicola de conclure : « J'adore Del Piero, mais je ne pense pas qu'à lui seul, il va révolutionner le soccer en Australie. Ça restera un sport mineur tant qu'il n'y aura que lui. »

Pourquoi la A-League?

De fait, des stades à moitié vides, des ambiances feutrées, des défenseurs assurément durs sur l'homme, une couverture médiatique confidentielle et un niveau footballistique digne des bas-fonds de la Ligue 2, qu'est-ce qu'Alessandro Del Piero, champion du monde en 2006, 6 titres de Serie A au compteur, 208 buts en championnat, 53 en coupes d'Europe, et 19 ans sous le maillot de la Juventus de Turin, vient faire au Sydney FC? A en croire l'intéressé : « Sydney est fascinant pour de nombreuses raisons. Je suis venu pour explorer un nouveau pays, un nouveau continent. C'était la meilleure option. […] Je suis impatient de commencer l'aventure avec ma nouvelle équipe. Liverpool est un grand club mais l'Australie est un pays exaltant. […] Je suis sûr que ce sera une expérience géniale. »

Même si on a du mal à croire que Del Piero n'est pas venu sous le soleil australien en pré-retraite, l'arrivée d'un tel joueur vient renforcer une équipe déjà championne en titre. Scott Barlow, le président du Sydney FC ne peut contenir sa joie : « Cette signature est un coup formidable pour le club et représente un jour historique pour le football australien et tous ses fans. Del Piero est une icône mondiale et nous sommes honorés qu'il ait choisi Sydney plutôt que de nombreux autres clubs pour écrire le prochain chapitre de son illustre carrière. » Au-delà de cette euphorie compréhensible, il faut noter que le contrat de 4 millions de dollars (environ 3,24 millions d'Euros) sur 2 ans fait de Del Piero le sportif le mieux payé de l'histoire du sport australien. A lui désormais de prouver que malgré son âge, le Sydney FC a bien fait de parier sur lui. Et de redonner le sourire à la colonie italienne de Leichhardt qui n'a toujours pas digéré le 4-0 encaissé contre l'Espagne en finale du dernier Euro.

*le 29 mai 1985, lors de la finale de la Coupe d'Europe des Clubs Champions opposant Liverpool à la Juventus de Turin, suite à un mouvement de foule des supporters anglais, des grilles et un muret s'effondrèrent, faisant 39 morts et plus de 600 blessés, essentiellement italiens.